Compétitions internationales

Euro 2020 : le baromètre des Bleus après le premier tour

L’équipe de France ouvre un nouveau chapitre de son Euro ce lundi 28 juin face à la Suisse, à la National Arena de Bucarest. Avant de basculer définitivement vers les frissons des matches à élimination directe, We Sport vous propose de revenir sur la phase de poules des Bleus à travers le prisme des prestations individuelles. Quels joueurs ont performé et lesquels ont déçu ? Tour d’horizon.

Il est l’homme fort des Bleus

S’il fallait ressortir une individualité du premier tour des Bleus, ce serait indiscutablement Paul Pogba. Impérial face à l’Allemagne, le milieu mancunien a survolé les débats sur la pelouse de l’Allianz Arena, signant notamment une délicieuse ouverture pour Hernandez sur l’unique but de la rencontre. À l’image de son équipe, il a ensuite souffert face à la Hongrie dans la fournaise de Budapest. Une contre-performance aussitôt effacée par un nouveau match de patron contre le Portugal, où ses passes lumineuses ont amené les deux buts français. Toujours au rendez-vous dans les compétitions internationales, l’ancien Turinois s’impose plus que jamais comme le leader des Bleus, par son jeu, son charisme et son leadership. Quand Pogba va, tout va.

Ils donnent satisfaction

Il ne manquait qu’un but à Karim Benzema pour lancer véritablement son Euro après deux premiers matches intéressants, la récompense est arrivée face au Portugal avec un doublé décisif. Dans l’entrejeu, N’Golo Kanté fait évidemment partie des tauliers de cette équipe de France et sa panoplie extrêmement riche a une nouvelle fois rendu de fiers services à ses partenaires. En charnière centrale, Presnel Kimpembe a fait apprécier ses qualités défensives et son impact physique, même s’il pèche parfois par excès d’engagement.

Ils doivent monter en puissance

Souvent dangereux, Kylian Mbappé a montré que sa vitesse restait une arme capable de faire sauter n’importe quel verrou, mais il est encore à la recherche de son premier but dans la compétition. Le troisième larron offensif, Antoine Griezmann, tarde à retrouver son rayonnement habituel, même s’il a sorti les Bleus du piège hongrois et abat toujours un travail précieux sans ballon.

Buteur face à la Hongrie, Antoine Griezmann n’a pas encore retrouvé son rayonnement habituel sur le jeu français. (© PA Images)

Exemplaire en Allemagne puis en difficulté à Budapest, Raphaël Varane doit retrouver la souveraineté qui était la sienne en 2018. Décisif lors du premier match, Lucas Hernandez a vu des pépins physiques contrarier la suite de son Euro. Avec la blessure de Lucas Digne, sa doublure, il sera vital pour les Bleus de récupérer le défenseur du Bayern en pleine possession de ses moyens.

Ils ont mal commencé

Battu sur l’une des seules occasions hongroises et pris à contre-pied par les deux pénaltys de Ronaldo, Hugo Lloris connaît un début d’Euro particulièrement frustrant, où il n’a pas encore signé de parade marquante. Marqué par le choc qu’il a reçu à la tête en Allemagne, Benjamin Pavard a vécu un calvaire face à la Hongrie, souvent en retard dans les duels et fautif sur le but adverse. Heureusement pour lui, le jeune Jules Koundé n’a guère convaincu lorsqu’il l’a remplacé contre le Portugal.

Ils ont une carte à jouer

Que ce soit au milieu de terrain ou, de manière plus inhabituelle, au poste de latéral gauche, Adrien Rabiot a montré qu’il aurait un rôle à jouer dans la campagne des Bleus. Avec le forfait d’Ousmane Dembélé, Kingsley Coman est devenu l’arme principale de Didier Deschamps en sortie de banc, comme l’a rappelé son entrée convaincante face au Portugal. Malgré des prestations en demi-teinte jusqu’à maintenant, Corentin Tolisso devrait se montrer utile par sa complémentarité avec le duo Kanté-Pogba. Enfin, avec quatre petites minutes de jeu au compteur, Thomas Lemar espère profiter des pépins physiques du groupe français pour faire valoir sa patte gauche.

Rendez-vous ce lundi 28 juin à 21 h sur beIN Sports 1 et TF1 pour suivre le huitième de finale des Bleus contre la Suisse à Bucarest.

Crédit photo en une : Photonews

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire