F1

F1 – Bilan 2020 : McLaren, ambition justifiée

Une continuité avec McLaren ?

Jusqu’à fin janvier, avant d’embrayer sur une nouvelle saison de Formule 1, la rédaction Sports Mécaniques va tirer les conclusions de cette saison 2020 très palpitante. De Williams à Mercedes, plusieurs mondes d’écart existent, avec des ambitions totalement différentes. Il est temps pour chaque écurie d’être passée au crible, afin de voir ce qui a pêché, ce qui a été bien réalisé, ce qui aurait pu être mieux fait. Aujourd’hui c’est au tour de la firme orange papaye de McLaren de passer sur le grill.

De l’ambition affichée

COUP D’ŒIL DANS LE RÉTRO

McLaren n’en finit plus de progresser et vite, en 2019 déjà, la progression était nette pour l’écurie de Zak Brown, prenant une belle 4e place sur le classement constructeur. Le changement de moteur passant de Honda à Renault a été prédominant et n’a pas gâché le talent du châssis déjà loué à l’époque par le double champion du monde Fernando Alonso alors pilote de l’écurie britannique.

Résumé de la saiosn

C’est une formidable saison que nous a offert l’écurie McLaren. En reconduisant un duo jeune et ambitieux composé de Carlos Sainz et de Lando Norris, la voiture a su progresser à la marge de la progression de ses pilotes, le tout formant une alchimie pétillante et parfois brillante. Si les coups d’éclats et les gros points n’ont pas été présents régulièrement pour l’écurie orange, la régularité de cette-ci et sa fiabilité a permis de distancer Racing Point et Renault dans cette course à la 3e place abandonnée par Ferrari. Il aura manqué simplement une petite seconde pour que la saison soit récompensée par une victoire lorsque Carlos Sainz échoue derrière Pierre Gasly lors du GP d’Italie à Monza en septembre dernier. McLaren termine troisième avec 202 points, soit 67 de plus que la saison passée, avec pourtant des courses en moins de disputées. Un ratio points par course qui n’en finit plus de monter et qui laisse présager une saison 2021 encore plus intéressante avec l’arrivée de Daniel Ricciardo à la place de Carlos Sainz parti chez Ferrari.

Les pilotes

Carlos Sainz 6e – 105 points 

Une saison régulière pour l’espagnol qui aura connu un été très compliqué mentalement avec un Grand Prix de Belgique non disputé, une victoire qui lui a échappé en Italie et deux abandons en Toscane puis en Russie, lui qui avait déjà aligné un double 0 en Grande-Bretagne. Pourtant, malgré ces nombreux points perdus, l’Espagnol a dominé son coéquipier, nul doute qu’il aurait mérité une victoire et de termine un peu plus haut au classement.

Lando Norris 9e – 97 points

C’est très proche de son coéquipier, mais moins régulier pour le Britannique, trois bulles et un abandon, pourtant, il avait démarré sa saison de fort belle manière avec un podium en Autriche ponctué du meilleur tour en course. 6 top 5 en 17 courses, et seulement 9e au championnat, la fougue du Britannique doit maintenant s’agrémenter d’un poil de régularité pour accompagner la McLaren aux sommets.

COUP D’ÉCLAT / COUP DE BLEUS

  • Coup d’éclat : Évidemment on parlera de la deuxième place de Carlos Sainz en Italie, pour moi, celui de Lando Norris me semble plus marquant sur un circuit où les moteurs sont plus parlants que le châssis et donc qui désavantageait a priori McLaren.
  • Coup de Blues : Le Grand Prix de Russie, une double bulle qui a couté cher au niveau comptable et a resserré une course à la troisième place au championnat qui semblait plutôt bien débutée.

LE POINT STATISTIQUE

C’est la première fois que McLaren est sur le podium du championnat du monde depuis le départ de Lewis Hamilton en 2012.

Alors que la saison 2021 approche gentiment, McLaren l’aborde avec envie et satisfaction suite à une saison 2020 qui laisse entrevoir encore du potentiel… avec un moteur Mercedes. 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
pulvinar Donec ut neque. venenatis leo. risus