Formule 1

F1 : Charles Leclerc et Carlos Sainz, loin des espérances de Ferrari

Cinquième et sixième sur la grille de départ ce dimanche en Espagne, Charles Leclerc et Carlos Sainz ont paru frustrés à l'issue de la séance de qualifications ce samedi. Les deux pilotes se sont plaints du manque de compétitivité de leur SF-24.

Ferrari sera-t-il au rendez-vous ce week-end à Barcelone pour challenger McLaren et Red Bull pour le podium ? Rien n'est moins sûr, mais la qualification ne s'est pas passée comme prévu pour les Rouges. Charles Leclerc et Carlos Sainz n'ont pas été satisfaits de leur monoplace se plaignant d'un manque de performance et de marsouinage. De plus, le circuit de Barcelone est considéré comme un juge de paix permettant de tester la viabilité de sa machine.

Charles Leclerc frustré

Au micro Canal +, le Monégasque a débriefé sa cinquième place obtenue en qualification. Une place qui laisse beaucoup de questions et peu de réponses en vue de la course ce dimanche. Le vainqueur du Grand Prix de Monaco le sait, il sera compliqué de gagner à Barcelone en partant en 3ᵉ ligne.

“Déçu, parce que… Enfin, je suis partagé : d'un côté, je suis plutôt fier du boulot qu'on a fait pendant la nuit de mon côté parce qu'hier, c'était vraiment très, très difficile… Mais bon, très déçu de la performance aujourd'hui, parce qu'on est à plus de trois dixièmes de Norris avec la McLaren, on est loin de Verstappen aussi, donc voilà, ce n'est pas fou.

“Surtout que souvent on dit que Barcelone est assez représentatif pour le reste de la saison et, bon, ce n'est pas ce qu'on cherchait aujourd'hui. Mais bon, maintenant il faut essayer de maximiser le week-end à partir de demain et essayer d'aller chercher des gros points quand même. J'ai ‘retourné' la voiture aujourd'hui, donc je pense que le rythme de course d'hier n'est pas très représentatif parce que je serais dans une configuration complètement différente demain.”

Carlos Sainz et les problèmes de marsouinage

De son côté Carlos Sainz n'a pas connu un week-end de tout repos. Entre les négociations de contrat et les problèmes en piste, le pilote espagnol aurait aimé briller à domicile. En partant 6ᵉ, les chances de monter sur son premier podium en Espagne s'amenuisent. Mais une météo changeante pourrait aider l'Espagnol dans sa quête.

Nous avons eu des difficultés tout au long du week-end dans les virages à grande vitesse. Nous y avons toujours ce phénomène de rebond qui nous donne du fil à retordre. Probablement que cela tue aussi un peu le pneu pour le troisième secteur. Je n'en sais rien.”

“Mais il s'agit de la troisième année où ce règlement est en vigueur et je me bats encore contre ce phénomène de marsouinage dans les virages à grande vitesse lorsque la voiture est soumise à une charge latérale. Et cela a été difficile tout le week-end d'essayer de s'en débarrasser. Et nous n'avons toujours pas réussi. Sur ce circuit, vous pouvez voir McLaren et Red Bull avec zéro rebond, et je pense qu'ils font du bon travail,” explique-t-il après la qualification.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut