Moto GP

Hommage à Fausto Gresini

Le monde de la moto a perdu un grand personnage. Le team Gresini a annoncé la nouvelle ce mardi matin : Fausto Gresini nous a quittés. Contaminé par la Covid-19 en décembre dernier, l’ancien pilote italien a combattu vaillamment contre la maladie, avant de s’éteindre dans la nuit du 22 au 23 février.

Un pilote couronné de succès…

Né le 23 janvier 1961 à Imola, il effectue ses débuts en Championnat du monde au Grand Prix des Nations de 1982, sur le circuit de Misano, dans la catégorie 125cc. C’est deux ans plus tard, lors du Grand Prix de Suède qu’il remporte sa première course. Il deviendra ainsi un candidat principal au titre de Champion du Monde, se plaçant sur le podium final de 1984 à 1987. Mais il deviendra surtout champion du monde en 1985 et 1987 avec l’écurie Garelli. Il remportera d’ailleurs dix des onze courses lors de cette saison. Après une saison manquée en 1988 en raison d’une blessure, il revient dès l’année suivante et se classe cinquième au guidon d’une Aprilia. Puis il rejoint Honda en 1990, avec qui il sera d’ailleurs deux fois vice Champion du Monde. Enfin, au terme de la saison de 1994, il met fin à sa carrière, ponctuée de deux titres de Champion du monde et de 21 victoires…

Fausto Gresini en tant que pilote

Crédit Photo : MotoGP

Un directeur d’écurie tout autant victorieux

Mais ce ne fut pas la dernière fois que l’on entendit parler de Fausto Gresini dans le monde du MotoGP. En effet, en 1997, il fonde sa propre écurie en catégorie reine. Alex Barros en est le premier pilote, au guidon d’une Honda NSR500V. Il permettra ainsi à l’écurie d’effectuer son premier podium dès sa première saison, à Donington. L’écurie rejoindra le plateau 250cc en 1999, avec comme pilote Loris Capirossi qui gagnera à 3 reprises. Mais la consécration arrivera deux saisons plus tard : Dajiro Kato remporte le titre de Champion du monde, permettant ainsi à l’écurie de Fausto Gresini d’ouvrir son palmarès. Le pilote japonais continuera l’aventure avec l’écurie en montant avec celle-ci en MotoGP, mais il sera victime d’un accident fatal lors du Grand Prix du Japon 2003.

Malgré cette douloureuse perte, l’écurie continuera de fonctionner. Elle permettra à Marco Melandri et Sete Gibernau de se battre régulièrement pour des victoires et des titres. L’équipe italienne remportera à nouveau un titre dans la catégorie intermédiaire en 2010 : le pilote espagnol Toni Elias devient le premier champion du monde Moto2, catégorie remplaçant les 250cc. Mais l’année suivante, un nouveau drame frappe l’écurie Gresini. Son pilote Marco Simoncelli décède en course, le 23 octobre 2011, lors du Grand Prix de Malaisie. Fausto Gresini remportera deux nouveaux titres en tant que directeur d’écurie : Jorge Martin est sacré champion du monde Moto3 en 2018, tandis que Matteo Ferrari remportera le titre dans la nouvelle catégorie MotoE en 2019. Au total, en 24 saisons à la tête de son écurie, Fausto Gresini remportera 4 titres de Champion du Monde !

Fausto Gresini et Marco Simoncelli

Marco Simoncelli et Fausto Gresini
Crédit Photo : Honda

Toute l’équipe de We Sport présente ses sincères condoléances à la famille et aux proches de Fausto Gresini.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire