France – Ecosse : Que retenir de la victoire des Bleus ?

Le XV de France n’a pas raté le coche ! Les Bleus se sont largement imposés ce soir pour leur premier match de préparation face à l’Ecosse (32-3). L’occasion pour nous de procéder à un état des lieux, à un mois de la Coupe du Monde.

 

Une première mi-temps à sens unique

Premier match de préparation de nos Bleus pré-Coupe du Monde. Une première sortie à Nice, qui nous a permis de visualiser un potentiel 15 pour le Japon. Et dès le début de match, le ton est donné. En effet, c’est le jeune titularisé Alivereti Raka qui marqua le premier essai de cette rencontre. Par la suite, les Bleus dominent. Que ce soit dans le jeu ou en mêlée, l’équipe de France avance et marque, 10-0 au bout de quinze minutes. La domination continue puisque cinq minutes plus tard, c’est au tour de Maxime Médard de s’exprimer. A la conclusion d’un beau mouvement collectif, il porte la marque à 15-0. Puni par de vieux démons, Hastings inscrit les premiers points écossais, 15-3 suite à une pénalité transformée. Seul petit bémol de cette première demi-heure c’est la touche française qui est souvent contrée. Réduit à 14, les Écossais subissent et encaissent un troisième essai. Le troisième ligne Grégory Alldritt vient conclure un mole conquérant, 20-3. Le score ne bougera pas lors de ce premier acte.

 

Un deuxième acte en dent de scie

L’entame est déjà plus disputée. Les deux équipes se neutralisent dans les différents secteurs de jeu. La mêlée reste le domaine dans lequel les Français dominent leurs homologues. C’est par le biais de Maxime Médard que la situation évolue. L’arrière français inscrit un doublé, portant la marque à 25-3. Bien aidé par un magnifique numéro de Damian Penaud, c’est Antoine Dupont qui conclut ce beau mouvement. Lopez transforme, 32-3. Le score restera tel quel, concluant ainsi une deuxième mi-temps moins aboutie.

 

Finalement, qu’est-ce qu’on retient ?

Beaucoup de points sont à retenir de ce match. Parmi les choses positives, la première qui saute aux yeux, c’est l’envie de jouer. On a vu des Bleus tenter des choses et surtout avancer. Cela faisait longtemps que l’équipe de France n’avait pas autant dominé un match. Cependant, attention à ne pas trop nous reposer la-dessus au risque de subir une grosse déconvenue lors du match retour. Le deuxième bon point, c’est la mêlée. Sur ce match là, elle a été mise à contribution plusieurs fois et elle a répondu présente. Là encore, attention à ne pas considérer comme acquis un domaine encore améliorable. Beaucoup de jeunes joueurs se sont illustrés ce soir. On peut notamment penser à Antoine Dupont, Damian Penaud ou encore Grégory Alldritt, tous les trois auteurs d’une grosse performance. Cela semble enfin être l’essor de la jeune génération, qui apporte sa fraîcheur et son envie de jouer communicative.

Parmi les points négatifs, on peut citer la touche française. Trop de fois Camille Chat s’est fait contrer ses lancés par le bloc écossais, ce qui aurait pu être critique. De plus, encore une fois, Camille Lopez a laissé trop de points suite à des transformations ratées.

 

Finalement, nous avons pris du plaisir à regarder cette nouvelle équipe de France. De l’envie, du jeu mais comme d’habitude des erreurs, plus ou moins grandes qui font que la copie rendue n’est pas parfaite. De nombreux points restent à améliorer, mais la route est encore longue jusqu’au Japon.

 

Crédit photo : France 24

Poster un commentaire

Donec Aenean ipsum elementum ut eleifend