ATP

Indian Wells : les affiches du 10 octobre à ne pas rater

Programme Indian Wells 2021

Le Masters 1000 d’Indian Wells bat son plein pour la première fois depuis 2019. Le tournoi a déjà livré ses premières surprises, conclusions et affiches de renom. Justement, quelles sont les affiches du jour à ne pas rater ? On détaille cela ensemble.

Alcaraz – Murray : le choc des générations

Le premier match à ne pas manquer ce soir oppose Carlos Alcaraz à Andy Murray dans un choc des générations. En effet, le petit espagnol tout juste majeur sort d’un grand US Open dont sa victoire sur Stéfanos Tsitsipás en cinq sets est encore fraîche dans nos esprits. Cependant, le jeune matador avait dû abandonner suite à une blessure. Le voilà de retour pour affronter le vétéran Andy Murray, décidé à remonter au classement. L’Écossais souhaite retrouver les sommets de l’ATP, mais avec la jeune génération qui monte en puissance et ses problèmes de hanche, cet objectif semble inatteignable. Néanmoins, l’affiche entre deux joueurs diamétralement opposés à tous les niveaux s’annonce alléchante tant dans l’intensité physique, technique et surtout tactique. Comment Alcaraz va-t-il vaincre la défense en fer de Murray ? Comment Murray va pouvoir résister à la puissance et à la fougue d’Alcaraz ?

Zverev – Brooksby : attention au piège américain

En parlant de révélation du dernier US Open, Jenson Brooksby en fait également partie. L’Américain de bientôt 21 ans avait déboussolé Novak Djokovic en huitièmes de finale. Ce dernier est désormais opposé à un autre cador du circuit en la personne d’Alexander Zverev, numéro 4 mondial. Pour ce deuxième tour, Brooksby aura l’appui de tout le public de par sa nationalité, mais également car il est né et a grandi en Californie, lieu où se déroule le tournoi. Un match piège pour Alexander Zverev qui a de grandes ambitions dans ce tournoi. L’Allemand possède également quelques soucis extra-sportifs. L’ATP a ouvert une enquête sur le n°4 mondial pour violence conjugale. Un problème qui pourrait peut-être peser dans la tête du champion olympique. En attendant, l’affiche est là et fait rêver les fans de tennis.

Kvitová – Azarenka : le duel d’expérimentées

Chez les dames, dès le troisième tour, deux joueuses de haut rang vont s’affronter. Petra Kvitová et Victoria Azarenka se disputeront une place en huitièmes de finale. Deux anciennes vainqueures de Grand Chelem, deux joueuses très expérimentées, mais également deux joueuses usées par le rythme actuel très intense en plus des contrôles sanitaires incessants. La Tchèque a même déclaré mettre un terme à sa saison après Indian Wells à cause de la fatigue accumulée. Ce match est excitant sur plusieurs plans, notamment physique car les deux joueuses ne sont plus toutes jeunes, bien qu’elles excellent encore dans leurs domaines. Elles se sont déjà affrontées à huit reprises avec un avantage pour Kvitová. Une affiche de grande classe arrivée très tôt pour notre plus grand plaisir.

Fernandez – Pavlyuchenkova : l’attente des confirmations

Dernier match conseillé du jour entre Leylah Fernandez, une des sensations de l’US Open 2021 et Anastasia Pavlyuchenkova, finaliste de Roland-Garros cette année. L’heure est à la confirmation pour les deux femmes, bien qu’elles ne soient pas du tout au même niveau de leurs carrières. La Canadienne reste au début et doit éviter le même piège qu’Emma Raducanu, tombée au premier tour. La Russe, présente depuis bien plus longtemps sur le circuit, doit confirmer cette bonne saison en allant le plus loin possible dans le dernier WTA 1000 de la saison. Une pression qui se fait sentir, mais qui, en échange, devrait nous offrir un grand match féminin. Nous avons vu à l’US Open que la pression coulait sur Fernandez et qu’elle n’avait aucun mal à battre des têtes de série mieux classées qu’elle, donc pas d’inquiétude à ce niveau. Pavlyuchenkova a toute l’expérience qu’il faut pour ne pas passer à travers. Mesdames, que le spectacle commence.

Quatre affiches à ne pas rater ce soir ou cette nuit. Deux chez les hommes, deux chez les dames. À noter que d’autres joueurs et joueuses majeurs jouent comme Monfils, Berrettini, Halep ou Świątek, mais que sur le papier, leurs matchs ne s’apparentent pas à de grandes affiches de Masters 1000. 

 

Crédit photo : Twitter BNParibasOpen

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire