Basketball

JO 2024 : Collet relativise après la défaite contre l’Allemagne et donne des nouvelles de Wembanyama

Le sélectionneur de l’Équipe de France de Basket, Vincent Collet, est revenu sur la défaite des Bleus face à l’Allemagne ne préparation des JO 2024. Il a donné des nouvelles également de Victor Wembanyama qui était malade.

Les Bleus battus ! Ce lundi soir, à Montpellier, l’Équipe de France de Basket s’est inclinée contre l’Allemagne (65-70) en match de préparation pour les Jeux Olympiques de Paris, qui débutent dans quelques semaines. Après la rencontre, dans des propos rapportés par L’Equipe, Vincent Collet a tenu à tirer du positif de la déroute des Français face aux Champions du monde en titre.

« Même sans victoire, pendant 15 minutes, adossés à notre jeu, aussi bien dans les intentions offensives que défensives, on est parvenu à faire des choses intéressantes, jusqu'à 33-23 à la 15e », a d’abord expliqué le sélectionneur des Bleus avant de souligner le plus négatif de cette défaite. « Mais la fin de première mi-temps nous montre que dès qu'on observe une baisse d'intensité, tout ça est fragile », a-t-il reconnu.

« On n'a pas de marge. On s'y attendait et on construit aussi par rapport à ça. D'où l'importance de défendre très dur et de bouger la balle, pour ne pas donner des situations comme en fin de première mi-temps où on perd trois, quatre ballons qui donnent des contre-attaques faciles à l'adversaire », a regretté l’entraîneur français.

Des nouvelles de Wembanyama tombent

Avant la rencontre face à l’Allemagne hier soir, l’Équipe de France de Basket avait annoncé que la star de NBA et des Spurs ne participerait pas à ce 3e match de préparation pour les JO 2024 en raison d’un « syndrome viral ». Après la rencontre, Vincent Collet a également donné des nouvelles de sa jeune star. « Victor avait un peu de fièvre et on l'a gardé au chaud par prudence », a-t-il d’abord révélé.

« Il n'y a pas de risque à prendre pour un match de préparation. Mais j'ai dit aux autres qu'il fallait le prendre comme une opportunité de travailler sans lui. Il faudra en être capables quand il ne sera pas sur le terrain pendant la compétition. On a vu que dans ces conditions, on est parvenu à faire des choses intéressantes. C'est pourquoi je ne suis pas désespéré par cette défaite », a lancé le sélectionneur des Bleus.

Fan inconditionnel de l’OM, le Vélodrome a bercé mon enfance. Passionné par le ballon rond, la Ligue 1 n’a pas de secret pour moi. Je garde également un œil sur le football en Amérique du Sud et centrale. Pongiste à temps perdu depuis presque 20 ans.

Dernières publications

En haut