Jeux olympiques

JO – Boxe (H) : Samuel Kistohurry sorti d’entrée chez les -57 kg

Crédit photo : Luis Robayo / AFP

Il n’y a pas eu de miracle tricolore pour le premier combat des Bleus à Tokyo. Kistohurry, pourtant vainqueur de deux des trois rounds, s’est incliné contre l’Américain Duke Ragan. Une défaite cruelle pour le Français, qui restait un espoir de la boxe et qui n’avait surtout jamais perdu de combat professionnel.

“Une décision très injuste”

Les français spoliés par les arbitres à la boxe sont légions, et Samuel Kistohurry ne semble pas vouloir y déroger. Un ton en dessous lors de la première reprise, il a su hausser son niveau de jeu lors des deux suivantes. D’ailleurs, il a remporté la seconde pour 3 des 5 juges, et la troisième pour 4 d’entre eux. Mais, le système de points étant une addition des trois rounds, il s’est finalement incliné (28-29, 28-29, 28-29, 29-28, 30-27). Une défaite rageante, qu’il n’a pas vu venir.

À la fin du combat, il déclarait : “c’est une décision très injuste. Je pense que j’ai fait un bon combat, je gagne les deuxièmes et troisièmes rounds, j’ai mis de la vitesse… Il refusait le combat, s’accrochait. La décision me fait mal au coeur. Je suis dégoûté. L’Américain n’est pas au niveau. À chaud, il est compréhensible que le Français (26 ans) soit amer, surtout au vu du combat qu’il a semblé largement mener en tout point.

Les autres résultats de la nuit

12 autres combats ont eu lieu cette nuit, en attendant la session de l’après-midi. Beaucoup de 5-0 ont été infligés, notamment chez les dames lors des trois premiers combats de ces Jeux olympiques. Nesthy Petecio (Philippines), Nikolina Čačić (Croatie) et Karolina Koszewska (Pologne) passent toutes au tour suivant. C’est également le cas notamment de Kurt Anthony Walker (Irlande) et Serik Temirzhanov (Kazakhstan).

Pour les Bleus, le prochain combat aura lieu ce mardi, avec l’entrée en lice de Maïva Hamadouche. Elle affrontera la Finlandais Mira Potkonen, contre qui elle s’était inclinée aux championnats d’Europe en 2019. Ce sera donc l’occasion de prendre sa revanche.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire