Jeux olympiques

JO – Natation : Florent Manaudou en argent sur le 50 m nage libre

Florent Manaudou

Champion olympique sur la distance à Londres et en argent à Rio, Florent Manaudou a à nouveau décroché la médaille d’argent à Tokyo, au terme d’une course où Caeleb Dressel est devenu une nouvelle fois champion olympique.

La médaille de la rédemption

Il était au Japon pour se faire plaisir, après plusieurs Olympiades où il était sous le feu des projecteurs, et Florent Manaudou a rempli son contrat en décrochant une troisième médaillé sur la 450 m nage libre aux Jeux olympiques. Après l’or à Londres puis l’argent à Rio, le Français s’est offert l’argent à Tokyo. Auteur de 21.55 après avoir réalisé 21.53 en demies (deuxième temps des qualifiés derrière Caeleb Dressel), Manaudou réalise une course magistrale, pas si loin au final de son chrono réalisé au Brésil il y a cinq ans dans le bassin olympique brésiliens. Cure de jouvence pour le Tricolore après un passage par le handball, premier nageur français à remporter trois médailles sur trois Olympiades différentes et deuxième nageur de l’histoire avec trois médailles sur le 50 m nage libre.

Si Florent Manaudou a dû se contenter de l’argent, c’est parce qu’un monstre a nagé plus vite que lui. Favori de cette course, l’Américain Caeleb Dressel, déjà lauréat de trois médailles d’or (100 m nage libre, 100 m papillon et 4×100 m nage libre) lors de ces Jeux, s’est offert un quatrième titre après avoir terminé sa longueur en 21.07, nouveau record olympique. Impérial, le Floridien conclut ses JO de la meilleure des manières, même s’il aura obtenu moins de titres que ce qu’il espérait initialement. À noter que Bruno Fratus complète le podium, le Brésilien signant un chrono de 21.57 pour obtenir le bronze.

Revenu à la natation il y a peu avec Tokyo en ligne de mire, Florent Manaudou a réussi son pari en décrochant une médaille olympique sur 50 m nage libre, sa distance préférée. Un pari réussi donc pour le frère de Laure, même s’il ne récupère pas son titre acquis à Londres il y a neuf ans.

Crédit image en une : Reuters / Marko Djurica

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire