Jeux olympiques

JO – Tennis de table : fin de parcours pour les Bleu(e)s en par équipes

Les marches étaient trop hautes pour les équipes de France de tennis de table ce lundi. Respectivement opposées à Singapour et la Chine, les formations féminine et masculine ont rendu les armes, non sans combattre. Pas de surprises non plus dans les autres rencontres.

 

Gauzy y a cru, pas de soucis pour les favoris

C’est une véritable montagne qui se dressait devant les Bleus ce lundi midi. Invincibles sur la scène olympique depuis l’instauration de l’épreuve par équipes en 2008, les Chinois ont perpétué la (leur) tradition en se qualifiant pour les demi-finales de la compétition, à Tokyo. Après un double sèchement perdu et entaché de quelques litiges arbitraux concernant les services des Français, Simon Gauzy a, l’espace d’une rencontre, permis aux Tricolores de croire en l’exploit.

Le Toulousain a mené la dragée haute au n°1 mondial Fan Zhendong, emmenant ce dernier jusqu’à la belle. Efficace en revers, que cela soit en remise ou à mi-distance, le Français a malmené le récent médaillé d’argent en simple pendant les trois premiers sets. Bien qu’il ait viré en tête après le gain de la troisième manche, et ce malgré un retour de 2-10 à 8-10 de son adversaire, Gauzy n’est malheureusement pas parvenu de ramener l’équipe de France à 1-1 dans cette rencontre. La faute à un Fan Zhendong très solide dans les moments clés, capable de varier et de mettre une intensité suffisante pour sortir son adversaire de sa zone de confort. Le Chinois s’est finalement imposé 11-7 au cinquième et a permis à son équipe de faire le break.

À 2-0 pour la Chine, il a ensuite été trop difficile pour les Bleus d’inverser la tendance. Dans un duel de gauchers, Emmanuel Lebesson s’est ensuite logiquement incliné face au n°2 mondial Xu Xin (3-0). Frustré en finale du double mixte et sans doute de ne pas avoir disputé le simple la semaine dernière, le Chinois n’a laissé aucune chance au Français, qui n’a jamais trouvé les solutions nécessaires pour espérer prendre le jeu à son compte. Les Bleus s’arrêtent donc logiquement au stade des quarts de finale (0-3).

Aucun problème non plus pour la Corée du Sud, la Suède et le Japon. Aucun set égaré en route par les hôtes japonais, seulement deux pour la Corée, avec notamment l’éclatante revanche prise par Jang Woojin sur Hugo Calderano (3-0) : les deux sélections asiatiques n’ont pas traîné pour venir à bout de l’Australie et du Brésil. Si les Coréens sont d’ores et déjà en demies, où ils défieront la Chine, le Japon jouera sa place dans le dernier carré face à la Suède.

Des Suédois qui n’ont pas connu trop de difficultés pour se défaire des USA (3-1), mais dont le leader Mattias Falck est toujours loin d’être en grande confiance. Après sa défaite surprise contre Omar Assar dès son entrée en lice dans le tableau de simple (3-4), le vice-champion du monde en titre s’est incliné contre Jha pour son premier match de la compétition par équipes (1-3). Il devra très rapidement élever son niveau de jeu pour la suite de la compétition, sans quoi la Suède pourrait voir son parcours au pays du Soleil-Levant prendre (prématurément) fin.

 

Les Bleues sorties d’entrée

La marche était trop haute pour les Bleues. Si leurs homologues masculins avaient sèchement sorti Hong Kong pour leur entrée en lice dans le tableau par équipes (3-0), les Françaises n’ont pas eu la même réussite contre Singapour. Après la défaite en double de Jia Nan Yuan et Stéphanie Loeuillette face à Lin Ye et Yu Mengyu (3-0), les espoirs tricolores se sont trouvés entre les mains de la jeune prodige Prithika Pavade. Malgré un début de rencontre tonitruant lors duquel elle a mené deux manches à rien, la Française a fini par subir la loi de l’expérimentée Feng Tianwei, s’inclinant au bout des cinq sets.

L’exploit contre l’ex-n°2 mondiale envolé d’un rien, la France s’est retrouvée dans une situation bien délicate. Condamnée à s’imposer pour relancer les siennes dans cette rencontre, la leader Jian Nan Yuan n’a pas réussi à renverser Yu Mengyu (3-1). En grande forme après sa quatrième place en simple, la Singapourienne a paru en contrôle même après que la Tricolore soit revenue à un set partout. Singapour s’impose sur le score sans appel de 3 à 0 et défiera la Chine pour une place en demies.

Dans les autres rencontres du jour chez les dames, la Corée du Sud est venue à bout de la Pologne avec notamment deux des trois parties remportées à la belle (3-0 score final), le Japon a battu le Taipei chinois (3-0), tandis que Hong-Kong a sorti la Roumanie (3-1). Malgré le gain du double de la paire Dodean/Samara face à Soo/Lee, les Roumaines n’ont par la suite pas existé en simple, Dodean, Samara et Szocs s’inclinant toutes 3 sets à 0 lors de leur rencontre respective. Les Hongkongaises joueront contre le Japon ce mardi (12h30) pour une place en finale. L’autre demi-finale opposera les vainqueurs des rencontres entre la Chine et Singapour et la Corée du Sud et l’Allemagne.

 

Crédit photo de l’image en Une : AFP

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire