La Rétro NFL : Super Bowl XLIX

0

La NFL étant désormais dans une période de pause sans évènements majeurs, replongeons-nous dans son passé. La ligue fêtait ses cent ans cette saison et de nombreux matchs marquants ont jalonné son histoire. We Sport vous propose de revenir sur quinze d’entre eux, et aujourd’hui retour en 2015 pour le Super Bowl 48 avec une fin de match qui restera longtemps dans les mémoires. 

Le Contexte :

Lors du début de la saison 2014 de la NFL et une défaite lors du premier match contre les Chiefs de Kansas City, beaucoup d’observateurs annonçaient la fin de l’ère Brady. Ils se sont bien trompés car le natif de Californie, à la fin de cette saison, se présente dans l’Arizona pour participer à son 6ème Super Bowl avec les New England Patriots. Les “Pats” arrivent à Phoenix dans la tourmente car l’affaire du Deflategate plane sur l’équipe de l’AFC lors du match de Conférence contre les Colts d’Idianapolis.

Les Seahawks de Seattle eux sont champions en titre après leur écrasante victoire contre les Broncos de Denver 43 à 8 au MetLife Stadium la saison dernière. Les Seahawks réalisent une saison de sérieux candidat à leur propre succession avec 12 V – 4 D. Cependant, les hommes de Pete Caroll se sont fait peur au tour précédent contre les Green Bay Packers dans un match complètement fou où ils se sont imposés en prolongations sur le score de 28 à 22.

Le Film du match : 

C’est sous un beau ciel bleu, le 1 Février 2015 à l’University of Phoenix Stadium dans l’Arizona que débute ce Super Bowl. 70,288 personnes sont présentes dans le stade, en majorité supporters des Seahawks qui mettent un vacarme indescriptible.

Début de match timide :

La première possession est pour les Patriots emmené par Tom Brady. Son attaque est la meilleure de la ligue mais ils ont en face d’eux la meilleure défense avec notamment le LB Bobby Wagner en deuxième ligne. Le numéro 12 des Pats enchaine les passes pour ses receveurs et dans le deuxième drive et avance bien dans le camp de Seattle. À la fin du premier quart, Brady tente une passe dans la end-zone mais il est intercepté par Jeremy Lane. Le corner tente de remonter le ballon mais il est plaqué par Edelman et se blesse sur le coup. Une terrible nouvelle pour Seattle car Lane est une pièce maîtresse de la défense des Seahawks. Aucun point n’est inscrit dans le premier quart, faute à une attaque de Seattle muette.

Dos à dos :

Le deuxième quart-temps est plus animé. Tom Brady trouve Brandon LaFell pour un premier Touchdown des Patriots. Seattle répond avec Marshawn Lynch sur une course de 3 yards. À la fin du temps réglementaire, Rob Gronkowski donne l’avantage à New England avec une réception de 22 yards directement dans la zone d’en-but. Tom Brady et les siens pensent rentrer au vestiaire avec l’avantage mais c’est sans compter sur le QB de Seattle Russell Wilson. Alors qu’il ne reste que 24 secondes, l’ancien de Wisconsin court et passe le ballon pour permettre à son équipe d’entrer dans la red zone. Alors que tous le monde pensent qu’ils vont tenter un field goal, Wilson lance le ballon pour Chris Matthews qui inscrit son premier TD en NFL qui permet à son équipe d’égaliser 14 partout !

Close Game & Miracle :

Au retour des vestiaires, Seattle prend l’ascendant sur New England. Doug Baldwin se retrouve tout seul dans la end-zone et permet aux Seahawks de mener de 10 points. L’homme qui attire toute les lumières, c’est Matthews. Le receveur qui venait juste d’intégrer le rooster de Seattle pendant les playoffs et qui ne comptait aucune réception en NFL, en totalise 4 pour 109 yards lors de ce match. Les Patriots reviennent et inscrivent deux Touchdown coup sur coup par le biais de Danny Amendola et Julian Edelman. New England mène 24 à 28 mais les Seahawks ont une dernière possession mais là… c’est le drame.

L’action marquante :

Alors qu’il reste 26 secondes à jouer et que les Seahawks sont en 2nd et goal à 1 yard de la end-zone l’impensable se produit. Russell Wilson dans la position gun reçoit le ballon et lance en direction de Ricardo Lockette mais le cornerback Malcolm Butler a tout lu. Le rookie de West Alabama intercepte le ballon dans la end-zone et scelle ainsi la victoire des Patriots lors de Super Bowl. Une décision incroyable de la part de Pete Caroll de lancer le ballon alors que dans le backfield se trouvait Lynch, le meilleur RB de la ligue qui excelle notamment dans le gain de yard après contact. Toutefois, l’action de Malcolm Butler restera dans la légende quoiqu’il arrive dans un match du Super Bowl.

Et après ? 

La saison suivante les Patriots et les Seahawks repartent en conquête. New England est de nouveau champion de sa division, participe aux playoffs mais ils se font éliminer en finale de Conférence face aux futurs vainqueurs les Broncos de Denver sur le score de 20 à 18. Du côté de Seattle, c’est terrible de se remettre d’une défaite au Super Bowl d’autant plus avec cette manière. Mais après une intersaison guidée par la cohésion du groupe avec un voyage à Hawaï comme nous l’explique l’article du journaliste Romain Laplanche, Seattle repart en mission. Les Seahawks atteignent les playoffs, remporte le Wild Card mais tombe sur les Carolina Panthers qui les battent sur le score de 31 à 24. Seattle est toujours en quête d’un deuxième titre alors que les Patriots en ont remporté 2 autres après ce Super Bowl.

Rendez-vous dans deux jours pour évoquer un autre Super Bowl, le 52ème avec la première victoire des Eagles de Philadelphie. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here