NFL

Le football américain pour les débutants : levée de voile sur le sport auquel les USA ont donné leur nom

C’est l’un des sports les plus médiatisés si ce n’est le premier aux USA. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’il porte aussi fièrement son nom. Pour les personnes issues d’autres cultures et plus imbibées dans le moule du soccer, le football classique; cette discipline peut sembler opaque. On vous dit tout ici.

Le concept,

Le football américain est un sport qui se joue en quatre quart-temps de 15 minutes (sans compter les prolongations) à 11 contre 11. Tout comme chaque quart-temps, les prolongations elles aussi durent 15 minutes.
L'équipe qui remporte le toss* est contraint pour la suite de la partie de marquer un touchdown afin de remporter le gain de la partie ou au minimum “scorer” un field goal. Si cette équipe marque un touchdown, elle gagne automatiquement. Par contre, si elle ne “score” que le field goal, elle laisse une chance à l'équipe adverse de récupérer la possession et de tenter de marquer un touchdown ou un field goal à son tour. Dans le cas où les deux équipes auraient “scoré” un field goal, celle qui parvient à marquer en premier le moindre point remporte automatiquement le match.

Les escouades : les détachements stratégiques en NFL,

Une escouade est à la base un petit groupe de personnes réunies autour de quelqu’un ou dirigées par quelqu’un pour une occasion spéciale. En NFL, elle représente une fraction de 11 joueurs au profil particulier, à dessein déployés sur le terrain à des moments stratégiques.
Dans le football américain, une équipe est composée de 03 escouades différentes composées de 11 joueurs :
– L'escouade offensive, durant les phases d'attaque
– L'escouade défensive, durant les phases de défense
– Les special teams, durant les phases d'engagements comme le kick-off* (le coup d'envoi d'un match), le kick-off return* (le redémarrage du match) et le punt* (le fait de faire avancer le ballon).

Vue synoptique des équipes au Foot Us,

Ici, les équipes sont composées d’un très grand nombre de joueurs (de 22 à 53). C’est ce qu’on appelle le Roster ! Chaque joueur à sa spécialité : il est soit attaquant, soit défenseur. On retrouve donc une équipe d’attaquants et, vous l’aurez deviné, une équipe de défenseurs (ainsi qu’une équipe spéciale… Comme décrit plus haut. Chaque équipe est composée d’une pléthore de joueurs car, au football américain, les remplacements sont illimités et on change de joueurs à chaque action… De plus, si un joueur est exclu par l’arbitre, un joueur viendra le remplacer pour le reste du match. Quand on connait la violence de ce sport, on comprend donc l’utilité d’avoir jusqu’à 53 joueurs dans son équipe de quoi parer aux cas de blessures qui sont récurrents. Au passage, en parlant de violence, l’équipement des joueurs est très important, et fait l’objet d’une réglementation très stricte. On retrouve donc le casque (qui sert de protection, et non pas à donner des coups), les épaulières en plastique semi-rigide, la grille du casque (pour protéger le visage des chocs) et de nombreuses autres protections en mousse qui se glissent dans les pantalons du joueur !

Le jeu proprement dit : que nous enseigne t-il?

Avant chaque coup d’envoi, les capitaines sont invités à se rassembler au centre du terrain en présence des arbitres pour se saluer, se souhaiter mutuellement un bon match et pour effectuer le toss* (pile ou face histoire de savoir à quel côté du terrain, ils doivent prendre leurs quartiers pour le début du match). Ce tirage au sort effectué, toutes les parties seront situées sur qui des deux va recevoir le ballon en premier, et donc qui attaquera en premier, et de quel coté l'autre équipe défendra. A titre de rappel, les équipes changent de coté à chaque quart-temps, et l'équipe qui a eu le ballon au début du match sera l'équipe qui défendra en début de deuxième mi-temps. Les choses sont toujours aussi équitablement réparties. Ceci rend la partie plus fluide et plus linéaire en terme de règles et de bréviaire. Le kicker, le shooter ou encore celui qui lance la partie est le premier à se mettre en action. C'est ensuite une phase pour les specials teams*. D'un coté, nous avons un kicker*, issu de l'équipe qui défendra, qui tentera de botter le ballon le plus loin possible de sa ligne d'en-but. Et de l'autre, un returner* qui tentera, à l'aide des 10 autres joueurs de son escouade, de remonter son ballon le plus près possible de l'en-but, voir de “scorer” un touchdown (la méthode spéciale pour marquer des buts dans la discipline. Le kicker et son escouade auront bien entendu pour mission de limiter cette progression sachant que la série offensive commencera là où le returner aura été plaqué.

Le système de l’attaque et de la défense,

Comme dans tout sport, le but est simple pour l'attaque : avancer pour aller “scorer” un touchdown, ou au minimum un field goal entendez : botté de précision. Pour y arriver, elle dispose de 4 tentatives pour faire au moins 10 yards. Le rôle de la défense le cas échéant est de stopper cette progression et de concéder un minimum de points, voire aucun sur la série. Si l'attaque arrive à avancer d'au moins 10 yards, elle dispose d'un nouveau contrat pour tenter de faire 10 yards de plus. Dans le cas contraire, selon sa position sur le terrain, elle peut choisir de s’en remettre à un field goal (et tenter d'inscrire 3 points) ou se dégager à l'aide d'un punt. Le punt ressemble beaucoup à un coup de pied d'engagement, et nous ferons donc appel à nos special teams une fois encore pour sortir de l’impasse. Nous disions plus haut que l'attaque avait 4 tentatives pour faire 10 yards, mais il est très rare de jouer une 4ème tentative. Et pour cause, en cas d'échec, l'attaque adverse récupère le ballon à l'endroit où le joueur a été stoppé, sans possibilité de se dégager. C'est un appel très risqué qui coûte parfois très cher. Il existe 2 façons de faire avancer le ballon au football américain :
– Par la voie des airs avec une passe.
– Au sol grâce à une course.

Quid des points ?

L'équipe qui encaissera le moins de points, et bien évidemment qui en “scorera” le plus, sera celle qui remportera le match. Question de logique.

Le touchdown rapporte : 6 points
+ 1 si transformation au pied
+ 2 si transformation par un jeu classique
Field goal: 3 points
La défense également peut scorer des points
Safety : 2 points
Un safety se produit quand une défense arrive à repousser une attaque dans sa propre zone d'en-but et l'y plaquer. Elle peut aussi “scorer” un touchdown lors d'un changement de possession comme une interception ou un fumble. Pour ne pas vous perdre non plus pendant un match, voici un petit lexique qui vous sera utile :
Toss : tirage au sort d'engagement
Kick-off : coup de pied d'engagement d'un match
Kicker : botteur de coups de pied
Punt : coup de pied de dégagement
Field goal : coup de pied rapportant 3 points
Returner : relanceur de coups de pied
Voilà le lexique davantage démystifié.

Que dire des dimensions du terrain?

D’entrée, il faut savoir que le terrain de football américain fait exactement 120 yards (110 mètres). La zone de jeu fait donc 100 yards (91,4 mètres), et les zones d’en-but de chaque côté du terrain font 10 yards (9,14 mètres) chacune. Ces fameuses lignes que l’on retrouve à intervalles réguliers sur tout le terrain sont au nombre de 10, toutes espacées de 10 yards. Ces lignes servent de repères et permettent de savoir où replacer le ballon entre chaque action. En outre observe-t-on tout au long du terrain des numéros qui correspondent aux 100 fameux yards qui servent de point de référencement dans la discipline. Chaque équipe possède donc 50 yards de terrain. Le milieu du terrain représente les 50 yards, et on redescend ensuite de 10 en 10 jusqu’à la ligne d’en-but. Il est important de comprendre que ces yards sont constituent le centre névralgique des règles du football américain. Sans eux, la machine aussi huilée soit-elle ne peut aucunement se mettre en branle.

Le Super Bowl, le porte-étendard par excellence,

Le Super Bowl est la finale de ce championnat organisé par la National Football League, ligue américaine de football américain. C’est l’apothéose des séries éliminatoires et surtout, elle oppose les vainqueurs des deux conférences de la ligue, l'American Football Conference et la National Football Conference. C’est l’événement le plus médiatisé aux USA puisque toute l’Amérique du sport s’arrête de bouger pour le suivre en direct. Aussi, en termes pécuniaires, cette soirée chaque année atteint des sommets à chaque fois faramineux. C’est dire…

Il ne se présentera plus désormais comme une incantation ou un mur en terme d’assimilation de ses règles. Le football américain ainsi dépecé, la chasse à de nouveaux passionnés est lancée!

Dernières publications

En haut