Angleterre

L’analyse tactique de Liverpool – Manchester United

Point d’orgue de la 19e journée de Premier League, le North West Derby a accouché d’un score nul et vierge. Retour sur une rencontre pauvre en occasions de but.

 

C’était un dimanche de duel entre les deux équipes les plus titrées d’Angleterre à Anfield. Pour aborder ce choc entre Liverpool et Manchester United, Jurgen Klopp dispose ses joueurs dans son habituel 4-3-3. Tandis que Jordan Henderson et Fabinho forment une nouvelle fois la charnière centrale, Thiago Alcantara fait ses débuts à domicile et Xherdan Shaqiri est aligné au poste de milieu relayeur.

 

En face, Ole Gunnar Solskjaer opte pour un 4-2-3-1 avec Paul Pogba sur le côté droit.

 

Les demi-espaces, terrain de jeu des Reds

Rapidement, la maîtrise du ballon est acquise à Liverpool qui évolue souvent dans le camp adverse. Cette attitude permet à Jordan Henderson et Fabinho (cercle rouge), à l’aise techniquement, d’avancer balle au pied et d’attaquer les espaces face à eux.

 

Le placement des deux milieux relayeurs, Georginio Wijnaldum (cercle rouge) et Xherdan Shaqiri (cercle blanc), témoigne de cette occupation haute du terrain.

 

Lorsque les champions en titre sont dans leur camp, les déplacements et la disponibilité de Thiago Alcantara dans l’entrejeu sont cruciales dans la progression rapide du ballon.

 

Dans leur organisation en possession du ballon, les Reds misent sur une présence importante dans les demi-espaces. À la relance, ils profitent de la faible pression mancunienne et de la qualité de passe de Jordan Henderson pour permettre à Andy Robertson (cercle rouge) de se placer beaucoup plus haut dans cette zone.

 

Ce surnombre fréquent offre de nombreux triangles, facilitant la circulation du ballon et la création de décalages au sein du bloc adverse.

Le déséquilibre par les décrochages

Les décrochages du trio offensif permettent à Liverpool de se procurer plusieurs occasions de but. Les mouvements de Sadio Mané et Mohammed Salah attirent les défenseurs adverses et libèrent des espaces pour leurs partenaires. Ici, l’Egyptien (cercle blanc) attire la pression dans une position plutôt basse et permet à Thiago Alcantara (cercle rouge) d’avoir du champ dans le demi-espace.

 

L’ancien du Bayern Munich peut alors avancer en ayant le jeu face à lui. Dans le même temps, Sadio Mané (cercle blanc) appelle le ballon grâce à une course de son côté gauche vers l’intérieur. Aaron Wan-Bissaka garde son marquage.

 

Ce mouvement du Sénégalais a complètement libéré le demi-espace gauche pour Andy Robertson (cercle rouge). Toutefois, Roberto Firmino (cercle orange) manque de lucidité lorsqu’il reçoit le ballon et s’essaye à une frappe sans conviction.

 

Sadio Mané (cercle rouge) utilise parfaitement le marquage strict qu’opèrent les défenseurs de Manchester United. Lancé en profondeur sur cette action, il accapare une nouvelle fois l’attention d’Aaron Wan-Bissaka. Victor Lindelof (cercle noir) suit également le mouvement pour couvrir sa zone.

 

Comme sur la phase de jeu précédente, cet appel déséquilibre complètement la défense des Red Devils. Andy Robertson (cercle blanc) est encore dans une position très favorable, mais un mauvais choix de Roberto Firmino (cercle orange) en recevant le ballon empêche Liverpool d’inquiéter véritablement David De Gea.

 

S’il a manqué de justesse dans le dernier geste, le Brésilien utilise également très bien le marquage serré de son vis-à-vis pour créer des zones libres. Sur cette séquence, c’est Harry Maguire (cercle rouge) qui laisse un espace conséquent dans son dos.

 

Les touches sont également une phase de jeu qui illustre la qualité de déplacement des Reds. Les protagonistes sont ici les mêmes. Sadio Mané (cercle rouge) décroche pour permettre à Roberto Firmino (cercle blanc) de s’immiscer dans l’espace.

 

En deux mouvements, Liverpool offre une solution simple à Andy Robertson.

 

Au-delà de ses appels en profondeur, Sadio Mané (cercle rouge) n’hésite pas à venir chercher le ballon entre ses adversaires et profiter de la superbe qualité de passe de Thiago Alcantara (cercle blanc).

 

Mais face à une formation globalement très disciplinée défensivement, les longs ballons sont parfois préférés au jeu court. Ici, Jordan Henderson (cercle blanc) cherche à alerter Mohamed Salah (cercle rouge), malgré les différents relais entre les lignes (cercles oranges).

 

Manchester United affiche une grande solidité et empêche Liverpool de percer son bloc par l’intérieur. Les joueurs de Jurgen Klopp tentent alors de nombreux renversements de jeu pour essayer de prendre à défaut leurs adversaires. Depuis le demi-espace droit, Trent Alexander-Arnold (cercle blanc) trouve Andy Robertson (cercle rouge) qui va pouvoir avancer sans rencontrer de défenseur, mais sans parvenir à débloquer la situation.

 

Des Mancuniens timides

En effet, les Red Devils sont appliqués et efficaces en défense. Dès la perte du ballon, le 4-2-3-1 initial laisse place à un 4-4-2.

 

Les partenaires de Paul Pogba sont regroupés dans leur camp et cherchent avant tout à préserver le match nul. Lors de cette possession adverse, dix mancuniens sont retranchés dans leurs propres vingt-cinq mètres.

 

Lorsqu’ils récupèrent le ballon, les joueurs d’Ole Gunnar Solskjaer sont rapidement mis en difficultés par le pressing de Liverpool.

 

L’absence d’un véritable plan de jeu collectif les empêche de trouver la faille. Le milieu de terrain est très bien occupé par des Reds qui bloquent la majorité des solutions courtes.

 

Manchester United se tourne alors vers le jeu long et la vitesse d’Anthony Martial et Marcus Rashford, mais l’attaquant anglais est signalé cinq fois en position de hors-jeu. Une situation qui se produit en moyenne une fois par match pour lui, le troisième plus gros total en Premier League.*

 

Sans être véritablement dangereux durant une majeure partie de la rencontre, les Mancuniens parviennent tout de même à se procurer plusieurs occasions de but dans les vingt dernières minutes. Et cela grâce notamment à des offensives passant par le couloir gauche, couvert par un Trent Alexander-Arnold friable défensivement. Le latéral a notamment souffert face à ce dédoublement de Luke Shaw (cercle noir) derrière Marcus Rashford (cercle rouge).

 

Manchester United peut alors apporter facilement le danger dans la surface de réparation.

 

Ici, c’est le meneur de jeu Bruno Fernandes (cercle noir) qui est complètement oublié par l’arrière-garde de Liverpool. Trent Alexander-Arnold (cercle rouge) et Curtis Jones (cercle blanc), entré en jeu, sont très en retard dans le repli défensif.

 

 

Si plus de buts étaient attendus pour un tel choc, les deux formations peuvent trouver des motifs de satisfaction dans leur performance du week-end. La course au titre ne fait que débuter.

 

*Statistique fournie par WhoScored.com 

 

Crédits images de jeu : Sky Sports

Crédits photo de Une : PA

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
ante. sed porta. odio Lorem elit. massa commodo amet,