On en parle aussi...

Laurent Tillie, l’homme que le volley français n’oubliera jamais

Le 7 août 2021 restera sans doute l'une des dates les plus importantes du volley français. Au pays du Soleil-Levant, l'équipe de France de volleyball décrochait la médaille d'or aux Jeux olympiques face au comité olympique russe. Un véritable exploit qui a fait vivement réagir au sein du paysage médiatique français et international. Mais force est d'admettre que la présence de Laurent Tillie sur le banc a galvanisé plus que jamais la troupe menée par Earvin Ngapeth. Pour expliquer cette performance hors norme, retour sur le parcours de Laurent Tillie dans le monde du volley et son exploit olympique.

 

Une carrière sur les terrains

Laurent Tillie nait en 1963 et ne tarde pas à découvrir le monde du volley. En effet, son père, Guy Tillie, était international français et Laurent s'inscrit au club de Nice, où il effectue ses classes en juniors. Pas très loin de Nice, Laurent Tillie signe son premier contrat professionnel avec l'AS Cannes, un club habitué à l'élite du volley français. Dès sa deuxième année, il remporte le titre de champion de France, un trophée qu'il soulèvera 8 fois dans sa carrière de joueur. Le réceptionneur-attaquant français s'envole vers l'Italie, qui possède alors l'un des meilleurs championnats du monde. Mais avant de rejoindre l'Italie et le club de Pallavolo Falconara, Laurent Tille se prépare avec l'équipe de France en vue du championnat du monde de volley en 1986, qui se déroule à Paris. Les Bleus terminent à une convaincante 5e pendant que les États-Unis décrochent la médaille d'or.

Après une parenthèse de 6 ans en Italie, Laurent Tillie revient pendant 3 saisons à Nice, son club formateur, avec qui il jouera entre 1998 et 2001. Pour terminer sa carrière de joueur, Tillie se convertit en tant qu'entraineur-joueur à l'AS Cannes pendant un an. À partir de 2002, il devient exclusivement entraineur avec l'équipe de Cannes. Fort de son expérience de joueur, Laurent Tillie va mener son équipe jusqu'au titre en 2005. Au total, il va rester 11 ans à la tête du club cannois, avant de découvrir d'autres expériences au plus près des terrains.

 

La consécration en tant qu'entraineur de l'équipe de France

Après son départ de l'AS Cannes, Laurent Tillie s'en va découvrir le poste de sélectionneur avec un passage d'un an en République Tchèque (2005-2006). Ce dernier n'étant pas concluant, Tillie décide de faire un break qui va durer 6 ans. 6 ans durant lesquels il va se perfectionner et attendre le bon moment pour revenir. Ce moment arrive en juillet 2012 lorsque Philippe Blain échoue à qualifier la France pour les Jeux de Londres. Tillie revient alors dans le paysage du volley français. La première consécration arrive 3 ans plus tard, en 2015, lorsque les Bleus remportent l'Euro en Italie après une victoire 3-0 en finale contre la Slovénie. Cerise sur le gâteau, la France remporte la même année la Ligue mondiale, l'ancien nom donné à la Ligue des nations.

Fort de ce premier titre international, l'équipe de France débarque aux Jeux olympiques de Rio avec l'ambition de ramener une médaille. Mais contre toute attente, les Bleus se font éliminer dès la phase de poules. L'Euro 2017 fut aussi décevant, avec une élimination lors du premier tour de la phase éliminatoire contre la République tchèque. Comme lot de consolation, Laurent Tillie et les Bleus remportent une 2e Ligue mondiale en 2017.

Les Bleus n'étant pas qualifiés pour les Jeux de Tokyo, la troupe de Laurent Tillie est contrainte de disputer le TQO à Berlin en janvier 2020. Alors que tout semblait perdu en demi-finale (0-2 et plusieurs breaks de retard dans le 3e set), la France renverse la situation et l'emporte 3-2 avant de surclasser l'Allemagne en finale (3-0). L'équipe de France se qualifie donc pour les JO ! Parallèlement, Laurent Tillie annonce que ces Jeux olympique seront sa dernière compétition à la tête des Bleus. Le report d'un an dû à la COVID-19 ne changera pas la décision de Laurent Tillie qui tient à disputer cette compétition.

 

Une médaille d'or aux Jeux olympiques

L'heure de la consécration arrive en 2021 lors des Jeux olympiques. Personne n'y croyait. Personne, sauf peut-être Laurent Tillie, à la tête de l'équipe de France depuis maintenant 9 ans. Il connait par cœur cette équipe qu'il a façonnée lui-même, et son départ semble avoir galvanisé les troupes. Malgré une défaite inattendue contre l'Argentine en phase de poules, la France se qualifie de justesse et affronte la Pologne en quart. Dans un match où la tension était à son paroxysme, Laurent Tillie a retrouvé ses réflexes d'antan. En effet, il s'est fait remarquer par sa tentative de sauvetage d'un ballon en dehors du terrain.

La suite, on la connait. Après une victoire difficile contre la Pologne (3-2), les Bleus prennent leur revanche contre l'Argentine (3-0) et filent en finale. Le 275e match de Laurent Tillie à la tête de la sélection a tout d'un compte de fées qui prend fin. En finale des Jeux olympiques, la France bat une 2e fois la Russie (3-2) dans la compétition après un match riche en rebondissements. En larmes, Tillie est porté par tous ses joueurs et peut savourer. Après près d'une décennie de bons et loyaux services, Laurent Tille quitte son poste avec le sentiment du devoir accompli.

 

Entraineur de l'équipe de France pendant 9 ans, Laurent Tillie a marqué l'histoire du volleyball français, avec une magnifique médaille d'or olympique pour clôturer son mandat. Le Japon semble avoir plu à Laurent Tillie puisqu'il est maintenant coach pour les Panasonic Panthers, une équipe du championnat nippon. Il peut maintenant se diriger vers un futur radieux, accompagné d'un magnifique métal autour du cou.

Crédit une : Twitter Fédération française de volley

Dernières publications

En haut