Handball

Le Brésil arrache le nul contre l’Espagne (29-29)

L’Espagne s’est fait peur et s’en sort avec un match nul contre le Brésil. A l’envers sur le début de match, les Espagnols ont également baissé de niveau en fin de rencontre. C’est un très bon point pris par les Brésiliens.

Les champions d’Europe espagnols font leur entrée dans le Mondial égyptien ce vendredi 15 janvier contre le Brésil. Les sud-américains ont été touchés par la Covid-19. Leur star, joueur du Barça, Thiagus Petrus a été testé positif il y a quelques jours et est indisponible pour le championnat du monde. De son côté, le sélectionneur de l’Espagne Jordi Ribera fait confiance au groupe vainqueur du dernier Euro. Très peu de changements et une équipe qui se connaît bien.

L’Espagne est extrêmement brouillonne sur les premières minutes de la rencontre. Des tirs forcés, pas de travail en attaque, naïf en défense, les Espagnols sont menés 2-0 après 4 minutes de jeu. Raul Entrerrios obtient même une suspension temporaire pour contestation, temps mort rapide du sélectionneur Jordi Ribera. Les champions d’Europe en titre auront attendu la fin du premier tiers de cette période pour marquer un but, au terme d’une action individuelle de Daniel Dujshebaev (4-1 ; 10e).

Les Jaunes fluos éblouissent l’Espagne dans ce début de match. Sans la finition aléatoire de l’ex Dunkerquois Haniel Langaro, le Brésil aurait créé l’écart. Les gardiens chauffent doucement, Gonzalo Perez de Vargas réalise quelques parades spectaculaires, Da Rosa au-delà des 50% d’arrêts. La Roja fait la différence individuellement pour revenir au score. C’était poussif mais l’égalité est parfaite (7-7 ; 18e).

L’Espagne se met à jouer au handball

Les Ibères profitent de quelques oublis défensifs brésiliens pour faire gonfler leur nombre de buts. La défense homme à homme du Brésil est à double tranchant. S’il y a un raté, c’est obligatoirement une réalisation adverse. Les Auriverde restent au contact uniquement grâce à leur arrière droit Rodrigues (13-16 ; 30e). La profondeur de banc des Espagnols fait la différence en début de seconde période. Des joueurs comme Canellas ou Guardiola n’ont pas commencé la partie mais font du mal au Brésil. L’attaque brésilienne est en train de s’effondrer (16-22 ; 37e).

L’Espagne se met en difficulté seule. Des échecs en attaque, une double infériorité numérique et le Brésil revient sur leurs talons. Jordi Ribera tente de casser le rythme avec un temps mort, le sélectionneur tente de trouver des solutions (24-22 ; 45e). Les sud-américains réussissent à égaliser dans les dernières minutes. Le money-time va être explosif (26-26 ; 55e).  Les brésiliens était à deux doigts de créer une immense surprise. En tête à 10 secondes de la fin, la Selecao se fait égaliser. Le score final est de 29-29, cela reste une contre-performance de la Roja dans ce premier match de la compétition.

Crédits photo : Icon Sport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire