Cyclisme

Le top-flop de la saison : Astana, entre joie et déception

Encore une fois, l’équipe kazakh était destinée à jouer les classements généraux sur les Grands Tours. Si l’équipe ne pensait avoir que 2 leaders, un troisième homme a complètement émergé cette saison. 

La course qu’on retiendra : la Mont-Ventoux Dénivelé Challenge révèle Aleksandr Vlasov

Vainqueur du Baby Giro en 2018, 4e du Tour de l’Avenir la même année, Vlasov est passé cette saison de jeune espoir à grand grimpeur. Le course, qui l’a fait changer de statut, est incontestablement sa victoire au sommet (presque) du “mont Chauve”. Opposé à des coureurs mondialement connus comme Porte ou Aru, le Russe a montré qu’aucun grimpeur ne lui faisait peur.

Nos tops de la saison 

Vlasov : d’espoir à coureur de Grand Tour 

En dehors de sa retentissante victoire au Mont-Ventoux, Aleksandr Vlasov a également été brillant sur le Tour de Lombardie et la Vuelta. S’il n’a gagné aucune de ces courses, il y a par contre prouvé qu’il était parfaitement capable de tenir la roue des meilleurs grimpeurs voire de les distancer. Sur la classique des feuilles mortes (qui s’est courue en août), le Russe s’est classé 3e. Impressionnant dans les difficultés les plus dures, il s’est ensuite sacrifié pour propulser Jakob Fuglsang vers son second monument. Aligné trois jours plus tard sur le Tour d’Emilie, Vlasov s’est imposé devant Joao Almeida et Diego Ulissi notamment. Sa 11e place au classement final de la Vuelta vient également valider les paliers passés cette année par Vlasov.

Fuglsang : encore un monument !

Vainqueur de la Doyenne l’an passé, le Danois a ajouté un second monument à son palmarès. Ce monument c’est le Tour de Lombardie qu’il a remporté devant Benett et Vlasov, en solitaire et avec la manière ! Si la suite de sa saison fut moins réussie avec notamment un Giro 2020 très mitigé, qu’il a tout de même terminé 6e, l’ajout d’un monument supplémentaire à son palmarès justifie largement son apparition dans nos tops.

Nos flops de la saison 

Miguel Ángel López : de superman à super flop 

Jusqu’au départ du dernier chrono du Tour de France, López était un top, malheureusement pour lui, la Planche-des-Belles-Filles est passée par là. 4e au départ de ce chrono, le Colombien a complètement flanché pour descendre jusqu’à la 6e place du classement général. Si sa victoire au Col de la Loze sauve un peu sa saison, cette descente aux enfers lors du dernier contre-la-montre du Tour laisse un très fort gout amer.

La gestion du Giro 

Venue autour de Fuglsang pour jouer la victoire au classement général final, la formation Astana a frisé le ridicule en Italie. Entre les sorties médiatiques de Fuglsang, très véhémentes, sur ses équipiers et l’échec du Danois dans sa quête du podium final, ce Giro laissera à coup sur un goût amer dans la bouche de Vinokourouv.

Nos attentes pour la saison prochaine 

Âgé de 35 ans, Jakob Fuglsang ne sera clairement pas éternel. La saison prochaine pourrait donc bien être la saison qui annoncera son déclin… Si le Danois peut sembler sur la mauvaise pente, cela ne doit pas être le cas de López et Vlasov qui sont tous les deux des coureurs dont les plus années sont à venir (normalement du moins). Il reste toutefois à savoir López courra bien sous le maillot de la formation Astana l’an prochain et rien n’est moins sûr !

Du côté des arrivées, rien de transcendant n’a pour le moment été annoncé, on devra donc attendre pour voir la formation Astana sur le devant de la scène, l’éclosion totale de Vlasov et l’arrivée au premier plan de jeunes talents comme Óscar Rodríguez ou encore Harold Tejada.

Crédits photo : Astana pro team



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
id, sem, consectetur Donec elit. vulputate, quis lectus ut