Les 30 moments qui ont fait 2018: Le doublé Wimbledon-US Open pour Novak Djokovic

Des cris de joie ou de rage, des larmes de bonheur ou de tristesse. Des heures passées sur le terrain ou devant la télé, c’est ça le sport. Nous faire ressentir toutes les émotions possibles et imaginables. La rédaction de We Sport FR revient pour vous sur les 30 événements sportifs qui ont fait l’année 2018. A consommer avec “deux” étoiles dans les yeux.

Après une saison 2017 compliqué, Novak Djokovic est revenu au premier plan de la scène tennistique en remportant deux Grands Chelems en 2018. Retour sur ces deux victoires et ce renouveau chez le Serbe.

Une longue traversée du désert

Effectivement, après une saison 2017 arrêté en juillet et un retour de blessure prématuré à l’Open d’Australie en début d’année. Les deux dernières années ont été plutôt compliqué pour le joueur serbe.

Après son abandon à Wimbledon, Novak Djokovic a décidé de mettre fin à sa saison 2017. Afin de se concentrer sur son rétablissement et d’éviter l’opération sur son coude droit. Mais force est de constater qu’après son retour à l’Open d’Australie après 6 mois de repos, son coude continuait de le faire souffrir. Il a notamment été mis à rude épreuve face à la révélation Sud-Coréenne du tournoi, Chung Hyeon. Alors après l’Open d’Australie, le Serbe a décidé de se faire opérer et l’a annoncé sur Instagram.

View this post on Instagram

Hey guys, I owe you some news about my recovery. I’ve been carrying this injury for the past two years, and during this time I’ve been seeing many doctors. Truth be told, there were many different opinions, different diagnoses, different suggestions… It was not easy for me to choose which way to go and what to do. I took 6 months off last season hoping to come back fully recovered, but unfortunately I still felt pain. I really missed competing, it’s in my blood and I had to give it a try on AO. Anyhow, I agreed with my team that I would try different methods after I finish in Australia and a few days ago I accepted to do a small medical intervention on my elbow. It seems like I am on the good road now to full recovery. It’s quite a journey this one, I have to say. I’m learning a lot and for that I’m grateful. I’ve always taken care of my body and looked for the most natural ways to heal, and my body has rewarded me with some incredible years on tour. I am super positive and excited to follow my recovery through so I can come back to the place I love the most. The court. I’ll keep you posted and thanks for cheering me on!

A post shared by Novak Djokovic (@djokernole) on

“Ce n’était pas facile pour moi de choisir ce que je devais faire. J’ai fait un arrêt de 6 mois la saison passé en espérant revenir complètement rétabli, mais malheureusement je continuais de ressentir la douleur”

Novak Djokovic sur son post Instagram

Après son opération, Novak Djokovic a mis fin à sa collaboration avec André Agassi. Le Serbe a rappelé, à l’occasion du tournoi de Monte-Carlo, son coach de toujours, Marian Vadja. Ce changement de coach lui a permis de retrouver ses repères et sa confiance. En effet c’est avec Vadja qu’il a remporté douze Grands Chelems et est devenu numéro 1 mondial.

“Il [Vadja] me connaît mieux que n’importe quel coach avec qui j’ai été […] Il sait comment me remettre en ordre […] Dès notre premier entraînement, je me suis senti en sécurité sur le court motivé…”

“Je leur [Agassi, Stepanek] suis reconnaissant d’avoir voulu m’aider. On s’est séparés parce qu’on a eu le sentiment que c’était mieux pour tout le monde. Après Indian Wells et Miami, je ne savais pas dans quelle direction je voulais aller. Je ne voulais pas les laisser dans le noir, sans claires indications de ce que je voulais faire.”

Novak Djokovic en conférence de presse à Monte-Carlo

Durant sa période de convalescence, le joueur serbe a chuté au-delà de la vingtième place mondiale. Il a tenté de revenir peu de temps après son opération notamment au tournoi ATP de Miami où il a été battu par le Français, Benoît Paire. La condition physique du joueur Serbe ne lui a pas permis de développer son tennis. Mais c’est plus tard dans la saison que son physique reviendra au plus haut niveau, à l’occasion de Roland Garros.

En effet, son parcours à Roland Garros est plus que satisfaisant après deux années difficiles. Il atteint les quarts de finale où il perd, après un match marathon, face à la révélation, Marco Cecchinato. Mais cette quinzaine est annonciatrice de la renaissance de Novak Djokovic et il confirmera cette impression un mois plus tard à Wimbledon.

Novak Djokovic et Marco Cecchinato à la fin du match – Crédit image: Getty Image

La délivrance à Wimbledon

A Wimbledon, Novak Djokovic surprend tout le monde à commencer par lui-même. Il remporte au terme de cette quinzaine son treizième titre du Grand Chelem. Au terme d’un parcours qui l’a vu éliminé Kei Nishikori en quart de finale et Rafael Nadal en demi-finale. Il remporte sans difficulté la finale l’opposant au Sud-Africain Kevin Anderson.

“Si vous m’aviez dit après Roland Garros que je remporterais Wimbledon, je l’aurais espéré mais, honnêtement, je ne l’aurais pas cru […] Sincèrement, je ne m’attendais pas à être au top de ma forme à Wimbledon.” 

Novak Djokovic en conférence de presse après son sacre à Wimbledon.

En effet, lors de Wimbledon, Novak Djokovic est revenu plus fort que jamais. Mentalement, physiquement, tout a évolué dans le bon sens. Ce qui semblait totalement improbable quelques mois auparavant est devenu réalité à Londres. Le véritable test pour le Serbe a été face à Rafael Nadal, où les deux joueurs ont livré un combat de titan.

Wimbledon a été le point de départ de la folle remontée de Novak Djokovic vers la place de numéro 1 mondial.

La confirmation à l’US Open

Après son sacre sur le gazon londonien, Novak Djokovic a débuté sa tournée américaine en vue de l’US Open. Il obtient de bons résultats notamment au tournoi de Cincinnati où il est sacré après avoir dominé Roger Federer.

Le Serbe arrive donc à l’US Open comme un favori pour le titre. Le Serbe a joué un tennis de haut niveau lors de cette quinzaine et a été rarement mis en difficulté hormis les deux premiers tours plutôt disputé. Novak Djokovic a déroulé jusqu’en finale face à Juan Martin Del Potro. Il remporte ainsi son quatorzième Grand Chelem et son deuxième sur la saison 2018.

Le Serbe a ainsi déjoué tous les pronostics de début de saison qui le voyaient difficilement remporter un Grand Chelem et retrouver son niveau d’antan.

“Si vous m’aviez dit en février, quand je me suis fait opérer, que je gagnerais Wimbledon, Cincinnati et l’US Open, j’aurais eu du mal à le croireMais en même temps, une partie de moi continuait d’espérer que je pourrais retrouver le niveau désiré. En fait, je pensais revenir assez vite après l’opération, mais il m’a fallu trois-quatre mois pour vraiment revenir […] Les deux derniers mois ont été fantastiques.” 

Novak Djokovic en conférence de presse après son sacre à l’US Open

Novak Djokovic est au cours de cette saison 2018 revenu au niveau d’un top joueur mondial. Il a encore confirmé en devenant numéro 1 mondiale après l’US Open. Ce revirement de situation était très difficile à imaginer en début de saison mais la force mentale du Serbe lui a permis de surmonter et de gravir des montagnes.  Il entamera la saison 2019 en tant que favori pour l’Open d’Australie et espérera remporter le titre. Novak Djokovic dominera-t-il le circuit comme il a pu le faire par le passé… Seul l’avenir nous le dira.

A propos de l'auteur

Fan de sport, qui aime en parler et partager cette passion. Je donne mon maximum à chaque fois. Mon idole, Fernando Alonso !! Fernando pourquoi tu t'en vas ?! NON !!!

Poster un commentaire

id venenatis Nullam nec vulputate, luctus commodo in mi,