Cyclisme

Liège-Bastogne-Liège 2024 : le beau message de Pogacar à Evenepoel

Liège-Bastogne-Liège 2024 a lieu ce dimanche et à cette occasion, Tadej Pogacar (UAE) montera sur son vélo pour tenter de reprendre la couronne. Au plus grand regret des fans de cyclisme, l'actuel roi de la Doyenne depuis deux ans ne sera pas de la partie. En effet, Remco Evenepoel (Soudal Quick-Step) est forfait pour demain et ne pourra défendre son territoire après deux années de règne absolu. Si la route semble dégagée pour Pogi, il a tout de même tenu à adresser un beau message à son adversaire absent.

L'un est absent à cause d'une fracture à l'omoplate et à la clavicule, tandis que l'autre reprend la route après un mois sans course. Le premier n'est autre que le malheureux Remco Evenepoel. Ce dernier a chuté lors de l'énorme carambolage sur le Tour du Pays basque qui a vu de nombreux leaders abandonner. Quelques examens plus tard, voilà le Belge indisponible pour plusieurs semaines. Par conséquent, l'ancien champion du monde a manqué la saison des classiques qui passent par chez lui.

De l'autre côté, Tadej Pogacar n'est pas beaucoup sorti depuis le début de saison. Le Slovène compte ses jours sur le vélo afin de réaliser l'enchaînement Giro puis Tour de France sans une fatigue démesurée. C'est pourquoi les supporters ne l'ont pas trop vu au printemps. Or, il est de retour ce dimanche pour reprendre une couronne qu'il a perdu en 2022. “C'est le Monument que je préfère, le premier que j'ai couru et je m'étais dit que je voulais le gagner.” Chose faite donc en 2021, lorsqu'il a battu sur le fil un Julian Alaphilippe (Soudal Quick-Step) au sommet de son art.

Liège-Bastogne-Liège 2024 : le message élogieux de Pogacar à Evenepoel

En revanche, si l'explication entre les deux champions que sont Pogacar et Evenepoel n'aura pas lieu, cela n'a pas empêché le premier d'adresser un joli message au second lors du point presse d'avant-course. “C'est dommage que Remco Evenepoel ne soit pas sur Liège-Bastogne-Liège. Je me réjouissais de l'affronter sur cette classique, ça aurait été une bataille intéressante. Nous ne l'aurons pas, comme l'an dernier avec ma chute. Le cyclisme, c'est nul parfois.” En espérant que la course de demain ne soit pas “nulle”. Avec les coureurs engagés sur le parcours 2024, tout laisse présager que nous allons assister à un beau Monument. Néanmoins, force est de constater que Tadej Pogacar reste l'ultime favori et que l'empêcher de s'imposer ne sera pas de tout repos.

Actuellement en Master à l'ESJ Lille, je m'avère être un adepte du groundhopping à la recherche de grosses ambiances qui ambitionne de parcourir le globe à travers ses stades de foot. Côté maillot, je fus biberonné au chardon nancéien et au coaching de Pablo Correa. J'ai aussi grandi avec le calme d'Arsène Wenger et les tacles de Laurent Koscielny sur Canal. Mais parce qu'il n'y a pas que le football dans la vie, je vibre tout autant à encourager Thibaut Pinot dans son virage, Julia Simon devant L'Equipe, mais aussi Arthur Fils sur Eurosport.

Dernières publications

En haut