Ligue 2 : un championnat incubateur de talents

0
Ligue 1

Souvent relégué en seconde zone malgré ses clubs formateurs de renommée nationale, la Ligue 2 possède des atout de formation non négligeables. En effet, beaucoup de jeunes de clubs de cette division grandissent ici avant de viser plus haut, voire la classe mondiale. Petit recap sur les clubs formateurs de Ligue 2.

Lens, Sochaux, Nancy et Auxerre : des exemples de formation

Depuis des années, plusieurs clubs sont toujours mis à l’honneur pour la qualité des jeunes issus de leur centre de formation. Dans le championnat actuel, trois noms ressortent : Sochaux, Nancy et Auxerre. En effet, même si ces clubs n’ont plus le même pedigree qy’il y a quelques années, il n’en reste pas moins que plusieurs joueurs ressortent chez eux.

Dans le Pas-de-Calais, Lens reste le club avec le plus de joueurs pros dans le monde. Avec 81 joueurs, dont le champion du monde Raphaël Varane, c’est une référence en terme de formation. Malheureusement, beaucoup d’entre eux n’ont eu le temps de jouer suffisamment avec le club artésien et sont partis très tôt dans des clubs de plus grande renommée. Toujours est-il que la formation lensoise met toujours en avant ses jeunes et sait comment les rendre bankable et performants. Gage de qualité, que l’on a pu voir cette saison une nouvelle fois.

Pour Sochaux, ce ne sont pas moins de 62 joueurs formés au club qui sont sous contrat pro dans le monde aujourd’hui. On peut noter parmi eux Cédric Bakambu, Marvin Martin ou Ryad Boudebouz. Une qualité de formation remarquable qui devrait continuer si le club ne connait pas une descente en National par la DNCG…

Pour Nancy, ce sont 62 joueurs qui possèdent un contrat à plein-temps, au club ou dans le reste du monde professionnel. Clément Lenglet, Youssef Ait Benasser ou encore Ibrahim Amadou, des noms qui reviennent souvent. Dans la même situation que Sochaux, son incapacité à conserver ses jeunes à fort potentiel ont mis le club lorrain dans une situation délicate.

A Auxerre, on dénombre 70 joueurs. Les joueurs à nommer sont Willy Boly, Sébastien Haller ou Paul-Georges Ntep. Ce nombre important est dû à un important professionnalisation des jeunes du centre (16 jeunes de la réserve ont signé pro), dans une politique d’intégration rapide en équipe première et une fidélisation rapide. Que Guy Roux se rassure, la formation perdure encore dans l’Yonne.

Le Havre : formateur des meilleurs

Si un leader incontesté dans la formation est à nommer, cela reste sans hésitation Le Havre. Ces dernières années, le club normand a formé trois champions du monde français : Paul Pogba, Benjamin Mendy et Steve Mandanda. A ajouter cela des cracks qui ont su s’installer à haut niveau comme le néo-madrilène Ferland Mendy. Autre joueur champion international, le gardien camerounais du Fenerbahçe Carlos Kameni, champion olympique 2002 et champion d’Afrique 2002.

De plus, leurs joueurs sont toujours convoités à chaque mercato. En ce début été, ce sont les feuilletons Harld Moukoudi (parti à Saint-Etienne) et Victor Lekhal (prolonge jusqu’en 2023) qui ont fait parler d’eux. Avec 57 joueurs formés au club sous contrat pro, Le HAC reste une référence en France dans la formation de jeunes.

Le classement des clubs formateurs

  1. Lens : 81 joueurs
  2. Auxerre : 70 joueurs
  3. Nancy , Sochaux et Caen : 62 joueurs
  4. Le Havre : 57 joueurs
  5. Valenciennes : 42 joueurs
  6. Châteauroux : 39 joueurs
  7. Guingamp : 37 joueurs
  8. Troyes : 34 joueurs
  9. Lorient et Niort : 31 joueurs
  10. Le Mans : 30 joueurs
  11. Paris FC : 26 joueurs
  12. Grenoble : 23 joueurs
  13. Ajaccio : 21 joueurs
  14. Clermont : 16 joueurs
  15. Orléans : 7 joueurs
  16. Rodez : 2 joueurs
  17. Chambly : 0 joueur

Les jeunes peu au coeur des effectifs

Dans certaines équipes, les joueurs sont partie prenante de l’effectif, et sont utilisés dans la rotation ou en tant que titulaires. C’est le cas dans le top 5 érigé plus haut. Cela permet une continuité dans la formation et une part de locaux important. A Sochaux, ils représentent la quasi totalité de l’équipe première, malgré les départs récents de Thomas Robinet, Jean Ruiz et Jeando Fuchs. Au Havre, une partie des titulaires sont issus du centre de formation également, même si ce chiffre baisse avec les départs récurrents de jeunes vers la Ligue 1.

Nombre de joueurs formés au club dans l’équipe première

  • Ajaccio : 2 joueurs
  • Auxerre : 5 joueurs
  • Caen : 4 joueurs
  • Chambly : 0 joueur
  • Châteauroux : 1 joueur
  • Clermont : 4 joueurs
  • Guingamp : 2 joueurs
  • Grenoble : 0 joueur
  • Le Havre : 5 joueurs
  • Lens : 4 joueurs
  • Lorient : 5 joueurs
  • Le Mans : 1 joueur
  • Nancy : 5 joueurs
  • Niort : 4 joueurs
  • Orléans : 1 joueur
  • Paris FC : 2 joueurs
  • Rodez : 2 joueurs
  • Sochaux : 20 joueurs
  • Troyes : 3 joueurs
  • Valenciennes : 5 joueurs

Champion du monde, mais ex-joueur de Ligue 2 avant tout

Dans les 23 joueurs champions du monde 2018, 10 d’entre eux ont joué en Ligue 2. Que ce soit avec leur club formateur ou non, à l’image de N’Golo Kanté, qui arrivait à Caen, et Alphonse Aréola, en prêt à Lens. Raphaël Varane, Paul Pogba ont été formés lorsque Lens et Le Havre étaient en Ligue 2, mais ont soit joué plus haut (Varane n’a joué qu’en Ligue 1 avec Lens) ou parti avant (Pogba est parti à Manchester United sans ayant joué un match pro avec le HAC). Ils sont donc exclu de la catégorie.

La liste des champions du monde ayant joué en Ligue 2

  • Olivier Giroud  et Florian Thauvin : Grenoble
  • Alphonse Aréola : Lens
  • Steve Mandanda, Benjamin Mendy : Le Havre
  • N’Golo Kanté et Thomas Lemar : Caen
  • Djibril Sidibé et Blaise Matuidi : Troyes
  • Steven Nzonzi : Amiens

Crédit photo en Une : 11 Amiénois

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here