Champions League

Ligue des Champions : le Bayern Munich peut-il perdre à Rome ?

Après le début des huitièmes de finale la semaine dernière, c’est au tour de la Lazio Rome et du Bayern Munich d’entrer en jeu. Les champions d’Europe démarrent les éliminatoires de la Ligue des Champions au Stadio Olimpico, face au 6e du championnat italien. We Sport vous donne les clés de cette rencontre.

 

Faire ressurgir les souvenirs pour la Lazio

Sixième de Serie A, la Lazio Rome fait son retour en phase éliminatoire de Ligue des Champions. Sa dernière et seule participation au-delà des phases de groupe de C1 remonte à la saison 1999/2000. L’équipe était allée jusqu’en quarts de finale, s’inclinant 5-3 aux scores cumulés face à Valence. Un des buteurs était un certain Simone Inzaghi, aujourd’hui entraîneur de cette même équipe. La Lazio est sortie deuxième de son groupe, trois points derrière Dortmund et avec deux marges d’avance sur Bruges. En championnat, même si l’Inter s’échappe, la formation d’Inzaghi s’accroche aux cadors. Elle est à égalité de points avec l’Atalanta, cinquième, et à seulement six de Milan, deuxième.

Lors de son dernier match, la Lazio s’est imposée sur le plus petit des scores contre la Sampdoria, avant d’affronter l’immense club allemand. Elle n’a également perdu qu’une seule de ses neuf dernières rencontres en Serie A. En phase de groupe de Ligue des Champions, les joueurs n’ont laissé aucune faille en ne concédant aucune défaite (2 victoires, 4 nuls). Ils pourront notamment compter sur Ciro Immobile, un des joueurs les plus décisifs en phase de groupe (5 buts, 1 assist) après Pléa et Morata.

Inzaghi pourra composer avec son attaquant fétiche, mais compte néanmoins deux absents. Malgré leur faible importance dans l’équipe, il est bon de noter que Thomas Strakosha, le deuxième gardien, et Stefan Radu, défenseur partiellement utilisé, sont blessés.

La composition probable : Reina — Patric, Acerbi, Musacchio — Lazzari, Milinkovic-Savic, Leiva, Luis Alberto, Marušic — Correa, Immobile.

 

Pour le Bayern Munich, rester au sommet

Les champions d’Europe et du Monde en titre se retrouvent de nouveau sur le devant de la scène européenne. Lors de la phase de groupe, les Bavarois ont surclassé leurs concurrents (5 victoires, 1 nul) et ont obtenu le titre de meilleure attaque avec 18 buts inscrits. C’est un peu moins bien que l’an passé (6 victoires, 24 buts) mais cela reste au-dessus de tout autre club. Autant dire qu’ils ne font pas dans la demi-mesure. Après des résultats incroyables, comme contre Barcelone (8-2), et une finale gagnée, les joueurs souhaitent impatiemment réitérer ces performances.

Concernant sa forme actuelle, l’équipe allemande, après être sortie victorieuse de la Coupe du Monde des Clubs face aux Tigres (1-0), n’a pas su suivre cette dynamique en championnat. La formation de Hansi Flick reste sur un nul et une défaite. D’abord face à Arminia (3-3), où les Bavarois ont encaissé les deux premiers buts avant de revenir au score. Puis dans la Commerzbank Arena de Francfort, ce week-end, où les compagnons de Lewandowski se sont inclinés 2 buts à 1.

D’autant plus que pour ce match aller, le coach allemand devra composer sans nombreux de ses joueurs. Les absents se nomment Corentin Tolisso, Douglas Costa, Benjamin Pavard, Serge Gnabry et Thomas Müller. Des absences importantes, dont notamment les deux derniers, titulaires indiscutables qui apportent une force en plus à l’équipe. Sans compter Süle et Goretzka, de retour de maladie. Le Bayern Münich a tout de même un banc assez large pour compenser ces absences en tout genre. Un joueur en particulier, réputé en Ligue des Champions pour les phases éliminatoires de 2020, pourrait trouver une place dans le onze de départ : Choupo-Moting.

La composition probable : Neuer — Süle, Alaba, Boateng, Davies — Goretzka, Kimmich — Sané, Choupo-Moting, Coman — Lewandowski

 

Le pronostic

Match nul : Lazio Rome 2-2 Bayern Munich

Sans son arsenal offensif habituel et avec une défense contestée ces dernières semaines, Munich pourrait être en difficulté, avant de revenir au score. La Lazio donnera tout ce qu’elle a, poussée par un coach confiant : « Ce sera un match compliqué, mais nous jouerons ce match au mieux de nos capacités. Sur le papier, le Bayern est une équipe injouable mais nous sommes matures et plusieurs fois, quand nous avons été abandonnés au titre d’outsiders, nous avons fait de grandes choses. » L’Italien a offert des mots d’espoirs en conférence de presse et espère accrocher un résultat.

 

Le coup d’envoi sera donné par M. Orel Grinfeld à 21h.

 

Crédits photos : AFP

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
Donec quis, tempus ut ipsum Praesent elementum ultricies amet, Aliquam elit. et,