Football

Ligue des champions : Villarreal, l’invité surprise du dernier carré

On pouvait imaginer tous les scenarios. Pas évident de prédire la présence de Villarreal dans le dernier carré de la ligue des champions. Et pourtant, la bande à Unai Ermery a créé la surprise en se hissant parmi les 4 meilleurs de la plus prestigieuse des compétitions européennes des clubs cette saison.

Villarreal a mis du temps

Il n’est pas le plus prolifique des clubs espagnols. Il est loin du palmarès du Real Madrid ou du FC Barcelone. Mais Villarreal est en train de se hisser au rang des équipes qui représentent dignement l’Espagne sur la scène européenne.

Et pourtant, il y a seulement 24 ans que le “sous-marin jaune” évolue au sein de l’élite espagnole.  Créé officiellement le 25 août 1947, le Club alors appelé  Atlético Foghetecaz a longtemps roulé sa bosse dans les échelons inférieurs des compétitions locales. Entre les divisions régionales et la Segunda Division qu’il a atteint en 1970, Villarreal a longtemps alterné les descentes et les montées. C’est en 1998 que l’équipe de la ville située dans la province de la Castellon dans le nord de l’Espagne, connaitra la montée en première division.

Environ une décennie plus tard, elle retourne pour une saison seulement en deuxième division en 2012, après avoir fini 3e en 2005, puis vice-championne de la Liga en 2008. Elle remonte dans la foulée en 2013 et s’organise pour ne plus redescendre. Depuis, elle a réussi à se maintenir parmi l’élite, se hissant même au rang des équipes phares de la Liga actuellement.

Villarreal sur la scène européenne, une belle histoire

C’est en 2002, que Villarreal découvre la scène européenne avec la coupe Intertoto qu’il perdra face à Malaga. La campagne de cette année sera plus heureuse, puisque le Club réalise un parcours exceptionnel, qui le conduit jusqu’en demi-finale. Une demi-finale perdue face à Valence après avoir vaincu l’AS Rome et le Celtic Glasgow notamment. La saison suivante sera moins heureuse pour le sous-marin jaune, qui échoue en quart de finale de la même compétition  face à l’AZ Alkmaar.

Les débuts de Villarreal en ligue des champions ont lieu au cours de la saison 2005-2006. Sans complexe, l’équipe alors menée par  l’entraineur italien Manuel Pellegrini en surprend plus d’un, et se hisse en demi-finale dès sa première participation. L’équipe comptait dans ses rangs un certain Robert Pires. Son meilleur résultat du club après cette épopée en ligue des champions restera une place de quart de finaliste, 3 ans plus tard.  Il échoue à nouveau face aux Anglais d’Arsenal d’Arsène Wenger, qui avaient déjà eu raison de lui en 2006.

Une victoire en Europa League en 2021

Entre temps, Villarreal a eu le temps de s’aguerrir sur la scène européenne. Renforcé par l’arrivée de joueurs expérimentés notamment, Giovanni Lo Celso, Serge Aurier, Francis Coquelin, Villarreal s’est offert le titre de vainqueur de la Ligue Europa la saison dernière. C’est au terme d’une finale âprement disputée, que le sous-marin jaune est venu à bout de Manchester United de Ole Gunner Solksjaer aux tirs au but.

Villarreal sur le toit de  l'Europe en 2021

Un parcours héroïque en ligue des champions

Cette saison est donc celle de la continuité pour l’équipe entrainée par l’astucieux Unai Emery. En effet, Villarreal réalise une saison prolifique sur la scène européenne notamment, en se hissant à nouveau dans le dernier carré. Durant son parcours, le club a fini notamment deuxième de son groupe derrière Manchester United de Cristiano Ronaldo. Il conforte sa qualification en allant s’imposer sur le terrain de l’Atalanta Bergame grâce à un doublé d’Amaut Danjuma et un but du Français Etienne Capoue.

Villarreal surprend l’Europe

Mais c’est surtout lors des phases finales que Villarreal a surpris son monde. Après un match nul d’un but partout sur ses propres installations face à la Juventus de Turin, le sous-marin jaune a réussi l’exploit inattendu d’aller s’imposer à l’Allianz Stadium de Turin sur la marque de 3 buts à 0. 3 buts inscrits dans le dernier quart d’heure.

Danjuma a inscrit le but de qualification face au Bayern

En quart de finale, les coéquipiers de Lo Celso devaient croiser les crampons avec l’ogre bavarois emmené par Nagelsmann. Alors que toute l’Europe les voyait courber l’échine, les Espagnols ont surpris une nouvelle fois en réalisant un exploit retentissant.  Ils s’imposent d’abord au Stade de la Ceramica sur le score de 1 à 0. Mais la grosse prouesse reste le nul qualificatif d’un but partout obtenu à l’Allianz Arena.

Une équipe avec de la personnalité

Villarreal cette saison a surpris son monde par sa personnalité. L’équipe arrive à suivre à la lettre les consignes tactiques de son entraineur Unai Emery qui sait trouver les mots pour motiver sa troupe. Le sous-marin jaune s’appuie sur une défense expérimentée composée de Raul Albiol et Pau Torres, complétée sur les côtés par Estupinan et Aurier. Devant la défense, Etienne Capoue l’ancien Toulousain et Parejo abattent un travail harassant alors que Lo Ceslo se charge de porter les ballons vers Danjuma à la pointe l’attaque. L’équipe a le mérite d’évoluer sans complexe en s’appuyant sur un bloc bas qui se projette rapidement vers l’avant dès la récupération du ballon. Le Bayern de Munich l’a d’ailleurs appris à ses dépens.

Une demi-finale de suspense face à Liverpool

Ce mercredi, Villarreal dispute la deuxième demi-finale de son histoire face à la redoutable équipe de Liverpool. Giovanni Lo Celso et ses coéquipiers auront fort à faire pour atteindre la finale de la coupe aux grandes oreilles. En effet, les Reds comptent l’une des attaques les plus prolifiques de la Premier League et d’Europe cette saison. Sadio Mane et Mohamed Salah sont la terreur des défenses et espèrent faire couler le sous-marin jaune.


Dernières publications

En haut