L’Olympique de Marseille fait craquer le PSG au Parc des Princes

0
Ligue 1

C’est une soirée historique qu’ont vécu les amateurs de la Ligue 1 ce 13 septembre 2020. Après 9 ans de domination, le grand PSG s’est incliné face à son éternel rival, l’Olympique de Marseille. Retour sur une soirée inoubliable pour les supporters phocéens.

Le fil du match

Dès le début de la rencontre, les Parisiens étaient tout près de doucher les espoirs de tout un peuple. Sur un caviar de Florenzi, Verratti était proche de tromper Mandanda (2′). Mais ce soir-là, Steve était parti pour faire un grand match. L’OM ne parvient pas à mettre le pied sur le ballon mais se montre dangereux par l’intermédiaire de Rongier avec une frappe aux 30 mètres à la 10e minute de jeu. La première demi-heure de jeu est clairement parisienne. C’est alors que Rongier et Kamara obtiennent un coup-franc dans la partie de terrain adverse. Dimitri Payet envoie en orbite Florian Thauvin et ce dernier vient donner l’avantage aux visiteurs en reprenant le ballon au second poteau, rappelant aux plus anciens le but de Thierry Henry face au Brésil en 2006. Paris tente de revenir avant la mi-temps, en vain. À la pause, l’OM tient son exploit ! Au retour des vestiaires, les Parisiens sont plus entreprenants et plus justes dans le dernier geste. Les hommes de Thomas Tuchel obtiennent plusieurs coup-franc dangereux. À la 56e, Florenzi centre pour Sarabia, qui bute sur la muraille Steve Mandanda. Quelques minutes plus tard, c’est Neymar qui n’est pas loin de tromper le portier adverse sur une frappe déviée. L’international français brille à nouveau dans cette rencontre. À l’heure de jeu, Angel Di Maria pense égaliser mais il est signalé hors-jeu, à juste titre. Quelques secondes plus tard, Rico repousse une frappe de Thauvin, Benedetto est à la réception et pense faire le break. C’était sans compter sur une énième erreur de Jérôme Brisard dans cette rencontre qui refuse le but sans même aller voir la vidéo. Dans les dernières minutes, les joueurs olympiens sont passés en mode “guerriers”. Présents sur tous les duels, ils ont plié mais n’ont jamais rompu, parvenant à garder ce score jusqu’à la 96e minute et les échauffourées de fin de match. Après une bagarre et des mauvais gestes, Paredes, Kurzawa, Neymar, Amavi et Benedetto sont exclus de la rencontre. Rico frappe le dernier coup-franc du match, directement sur son homologue marseillais. L’arbitre siffle la fin de la rencontre. L’OM vient de battre le PSG sur son propre terrain, Villas-Boas et ses hommes viennent de briser une série longue d’une décennie, soulagement et délivrance pour le peuple marseillais.

Thauvin et Benedetto pendant le “Classique” / RTL.fr

L’après match

La réaction des entraîneurs

André Villas-Boas est le premier à s’être présenté en conférence de presse. Ce dernier s’est montré heureux et soulagé d’avoir réussi une telle prouesse. Il n’a pas manqué de revenir sur les investissements colossaux du PSG et leurs performances en Europe depuis dix ans. Le tacticien portugais a également évoqué sa petite altercation avec Tuchel en fin du match, mais selon lui, cela fait partie du jeu et du contexte d’une telle rencontre.

Enfin, il a bien évidemment parlé du supposé scandale de la soirée, à savoir les accusations de Neymar par rapport à un potentiel acte raciste d’Alvaro. Impossible de polémiquer tant qu’aucune enquête n’a révélé les faits. Si l’histoire s’avère véritable, le joueur de l’OM devra sans doute faire face à une sanction exemplaire.

Ensuite, Thomas Tuchel s’est présenté à son tour pour une conférence d’après-match assez lunaire. Il s’est montré extrêmement satisfait du travail fourni par ses joueurs et estime qu’ils ont réalisé un grand match notamment dans les récupérations de balles très hautes. Il évoque même la malchance quand il s’agit d’aborder la défaite des siens. Chacun fera sa propre interprétation à propos des déclarations du technicien allemand.

Les Olympiens en furie !

Sans surprise, les supporters de l’OM ont bien fêté la victoire de leur équipe. Certains sont descendus sur le Vieux-Port pour se retrouver et chanter à la gloire de l’Olympique, d’autres ont attendu les joueurs devant l’aéroport pour les accueillir avec des fumigènes et des chants.

Bref, chacun a célébré à sa manière le triomphe de l’Olympique de Marseille. Les joueurs, eux, ont fait référence à la chanson Bande Organisée de Jul et de rappeurs marseillais. La musique est passée en boucle dans les vestiaires et les joueurs n’ont cessé de danser sur cette musique si atypique.

 

Le grand n’importe quoi des réseaux sociaux

Qui dit match historique dit “twittosphère” déchaînée. Les internautes n’ont pas manqué de réagir, chacun à leur manière, mais toujours avec cette dose d’humour qu’on leur connaît. Voici donc pêle-mêle certaines réactions après la rencontre :

 

Vous l’aurez compris, presque une décennie après, les marseillais se sont fait une joie de célébrer leur victoire en terre ennemie. Rendez-vous en février pour le match retour, probablement dans un Vélodrome bouillant si la situation sanitaire le permet, et avec sans aucun doute, des parisiens prêts pour la revanche !

Crédits image en une : Goal.com

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here