Angleterre

Manchester United – Burnley : prendre le large

Si les Red Devils savent qu’une victoire aujourd’hui, dans le cadre de la 31e journée de Premier League, leur assurerait presque une qualification en Ligue des champions, les hommes de Sean Dyche feraient un grand pas vers le maintien si ils accrocheraient les trois points.

Garder le cap

27 janvier 2021 : c’est la date de la dernière défaite en date de Manchester United en Premier League. C’était face à Sheffield United, qui est depuis hier, mathématiquement relégué en EFL Championship. Depuis, Marcus Rashford et les siens restent sur une série de onze matchs sans défaite (six victoires, cinq matchs nuls). En parlant de série, MU a remporté chacun de ses quatre derniers matchs, comprenant dans l’ordre Manchester City, West Ham, Brighton et Tottenham.

Manchester United est donc en forme et les efforts des pensionnaires d’Old Trafford pourraient prochainement être récompensés. Vainqueur de Grenade en quarts de finale de Ligue Europa, MU retrouvera la Roma le 29 avril prochain. Une victoire en C3 permettrait une qualification directe aux phases de poule de la compétition reine. Sauf qu’une victoire aujourd’hui serait un grand pas vers le podium en PL et donc vers la Ligue des champions.

À ce jour, les Red Devils possèdent neuf points d’avance sur Chelsea, cinquième, avec le même nombre de matchs joués. Défait hier par Newcastle, West Ham peut néanmoins se faire doubler par les Blues et rattraper par Liverpool. Potentiellement, les hommes d’Ole Gunnar Solskjær peuvent prendre temporairement onze longueurs d’avance sur le quatrième de Premier League ce week-end. Une occasion à ne pas rater.

Retrouver des eaux plus calme

L’objectif de Burnley est à la fois tout autre et très proche : eux aussi veulent creuser l’écart, mais avec Fulham et West Bromwich, 18 et 19e. Les Cottagers ont deux points d’avance sur WBA, avec un match en plus. Quant à Burnley, leurs 33 points obtenus plus ou moins difficilement (sur les huit victoires des Clarets cette saison, une seule l’a été par plus d’un but d’écart contre Crystal Palace) sont un matelas qui devient de plus en plus confortable au fil des journées.

Après avoir traversé le début de saison dans la zone rouge, étant même dernier du championnat lors de la 7e journée de PL, Burnley a su se réveiller pour se stabiliser autour de la 15e place depuis fin février. 17e aujourd’hui, une victoire aujourd’hui serait synonyme de remontée à la 14e place au classement, à égalité avec Southampton. Si le rendez-vous de cet après-midi est important pour remplir l’objectif du club du Lancashire, c’est sans aucun doute la 35e journée qui sera la plus déterminante avec le déplacement à Craven Cottage, antre de Fulham.

Ce sera là l’occasion d’un duel dans le match : Alphonse Areola contre Nick Pope. Si le Français réalise une belle saison avec le club de Londres, le portier des Clarets confirme lui aussi qu’il est un des tous meilleurs du championnat. Déjà auteur de 9 clean-sheets en championnat, l’international aux 7 sélections vit sa troisième saison dans l’élite à quasiment 29 ans. À ce sujet, si un départ n’a jamais vraiment été d’actualité, il pourrait être au centre des débats cet été en cas de fin de saison calamiteuse des hommes de Sean Dyche, et donc de relégation. Déjà forfait la semaine dernière, son absence serait une très mauvaise nouvelle pour l’actuel 17e de PL.

Les compositions probables

Manchester United : Henderson – Shaw, Lindelöf, Maguire, Wan-Bissaka – Fred, McTominay – Pogba, Fernandes, Pogba – Cavani

Seuls Phil Jones et Anthony Martial sont absents. Eric Bailly est incertain, tout comme Marcus Rashford qui pourrait débuter sur le banc. Les options pour le remplacer sont Amad Diallo, Daniel James et Mason Greenwood. Paul Pogba pourrait être reconduit sur le côté, là où il a excellé contre les Spurs, même s’il a beaucoup retrouvé l’axe. Donny van de Beek devrait encore une fois s’asseoir sur le banc des remplaçants, ce qui interroge forcément sur un départ dès cet été.

Burnley : Pope – Pieters, Mee, Tarkowski, Laughton – McNeil, Brownhill, Westwood, Guðmundsson – Rodriguez,  Vydra

Plusieurs absents et incertains aujourd’hui pour les Clarets. Pope est donc potentiellement absent, Peacock-Farrell est susceptible de prendre sa place dans les buts. L’autre joueur qui pourrait se voir être incapable de tenir sa place est le jeune et prometteur Dwight McNeil. Sinon, Robbie Brady, Kevin Long ou Ashley Barnes sont absents. Le Tchèque Matěj Vydra qui reste sur deux buts lors de deux matchs consécutifs débutera sans doute.

Le match est à suivre à 17h sur les antennes de Canal+ et de RMC Sport 1.

Crédits photo en une : Eurosport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire