Basketball

Michael Porter Jr : la nouvelle pépite du Colorado

Dans cet article nous allons parler d’un jeune joueur qui est en train de crever l’écran. Considéré comme un rookie malgré qu’il ait été drafté en 2018, il sera peut être un des plus gros steals de ces dernières années.  Allez je vous aide, il est coaché par Mike Malone et porte le numéro 1, vous ne l’avez toujours pas ?

Alors je vous conseille de lire attentivement cet article et vous me rejoindrez parmi les fans du « Kevin Durant nouvelle génération » : Michael Porter Jr.

Une scolarité brillante malgré un physique fragile

 

Michael Porter Jr au collège.

 

Michael Porter Jr, fils d’un entraîneur au sein de l’université de Missouri, est né le 21 juin 1998. En juillet 2016, MPJ devait initialement rejoindre les Huskies de Washington, mais fait ensuite marche arrière après le licenciement de Lorenzo Romar et son staff dont faisait partie son père. Il a joué pour l’équipe nationale U18  des États Unis et a été nommé MVP du All-American Game 2017 de McDonald’s.  Il décide de rejoindre l’université de Missouri en juin 2017. Malheureusement les fans de Missouri ne le verront que très peu sur les parquets, a peine 52 minutes, une blessure au dos lui faisant louper pratiquement toute la saison.  Il revient sur les parquets le 8 mars 2018 et dispute ensuite la March Madness 2018 où les Tigers se feront éliminer dès le premier tour face aux Seminoles de Florida State. Il se déclare malgré tous à la draft et le 21 juin 2018 attend patiemment son tour.

 

 

Un futur grand steal de draft ?

 

MPJ à l’université de Missouri

 

Mais quel est le profil de ce joueur comparé à Kevin Durant ? MPJ est un poste 3 qui peut jouer 4 avec un peu plus de muscles. Avec 2m08 pour presque 100 kilos et une envergure à 2m14 c’est un beau bébé. Ses mensurations ne vous rappellent pas un certain numéro 35 ? L’ancien de Missouri est comparé lors de sa draft à Kevin Durant, il y a pire comme comparaison et une sacrée pression. Ses points forts : c’est un scoreur né, il possède une palette offensive incroyable. Sa mécanique de shoot est parfaitement huilée, un peu lente mais diablement efficace en raison de ses longues tentacules qui lui permettent de relâcher la balle bien au dessus de son défenseur. Du parking, à mi-distance, contesté, son tir est sa principale force. MPJ est d’autant plus difficile à défendre car son drive est très efficace. Du haut de ses 208 cm, il est extrêmement rapide sur ses appuis pour cette taille, ce qui lui permet de vite se rendre au cercle et finir au dunk. Dans la gestuelle, le style, c’est du KD tout craché. Le mental, le jeu en isolation, le talent, tout est réuni pour avoir un des meilleurs scoreurs de la NBA dans les années à venir.

Par contre le gaillard possède quelques points faibles et notamment physique. Dès son premier match en NCAA, MPJ s’est blessé au dos et a dû rester à l’infirmerie quasiment toute le reste de la saison. C’est notamment pour cela qu’il n’était plus annoncé dans le Top 2 de la Draft comme avant. Son dos est une grosse source d’inquiétude pour tous les Gm avant sa draft. Autre point négatif, comme tous les scoreurs MPJ a parfois tendance a avoir des œillères en attaque et a foncer tête baissée vers le cercle. Il doit ainsi s’améliorer sur sa vision de jeu et savoir lâcher sa balle au bon moment. Il fait partie des grosses interrogations de la draft 2018, car à 100 % de ses moyens physiques c’est assurément un des meilleurs scoreurs de cette draft.

 

La draft se déroule normalement avec les résultats que vous connaissez, mais petit à petit le nom de Michael Porter Jr n’est pas appelé, le top 5 passe, puis le top 10 et l’inquiétude commence à se lire sur le visage de MpJ. Les Nuggets sont appelés à sélectionner leur joueur en 14 et finalement le nom de Michael Porter est annoncé, véritablement soulagement pour lui. Le cadre est parfait une équipe très bien coachée, du temps pour se soigner et sans pression. L’aventure Nba de MPJ peut commencer.

Une pépite à polir chez les Nuggets

 

Michael Porter Jr sous le feux des projecteurs

13 équipes ont donc choisi de ne pas prendre MpJ, et ce avant que les Nuggets se disent pourquoi pas … Suite à sa sélection le staff de Denver décide de ne prendre aucun risque, un an sans jouer pour Michael le temps d’écarter tout risque lié à son dos. Nouvelle année sans jouer pour Michael Porter Jr, mais le peu d’images qui circulent rassurent sur le talent du bonhomme. Et déjà les compliments fleurissent sur lui : «Une fois qu’il aurai l’opportunité dont il a besoin il va en profiter. S’il reste en bonne santé, il va devenir une superstar. Il est talentueux à ce point. » déclarait Isaiah Thomas .

Cette saison les premiers pas de MPJ sont scrutés, et son temps de jeu grandit avec le temps. 11 points contre Memphis, 19 contre Memphis et la consécration cette nuit. Avec 22 minutes de jeu, le jeune prodige des Nuggets a signé une prestation exceptionnelle. 25 points, 5 rebonds et une passe et un 11/12 au tir. Il a tout fait à la défense d’Indiana, shoot à 3 points, dunk à deux mains, floater, step back. Le natif du Missouri était de retour sur ses terres et a pus démontrer tout son talent devant sa famille et ses amis présent en nombre.

Après le match il s’est exprimé sur sa belle performance  « C’était cool. J’ai mis quelques-uns de mes shoots et j’ai fait certains des moves que j’avais l’habitude de faire, donc je me suis senti très bien sur le terrain. Je ne sais pas pourquoi j’étais si à l’aise. Je suis né dans l’Indiana. Je suis allé à la maison voir mes amis d’enfance hier et c’était vraiment cool. J’ai joué dans cette salle lorsque j’avais 10 ans pour un de nos matchs de championnat. Beaucoup de mes amis étaient dans les tribunes ». Une belle perf que n’as pas manqué de souligner son coach Mike Malone « Je pense que tout le monde est de plus en plus excité par ce que Mike va apporter, pas seulement pour le futur, dès maintenant. »

Il a permis aux Denver Nuggets de prendre les commandes dans le 3ème acte avec 10 points à 4/4.

« C’est un autre aperçu d’un futur très brillant. Il a eu droit à sa première célébration dans le vestiaire, il s’est fait doucher.. Tout le monde sur le banc était content pour lui. »

Avec ce genre de match son temps de jeu devrait commencer à grimper et pourquoi pas faire grincer quelques dents sur sa sélection en 14 à la draft.

 

Vous l’aurez compris, je suis tombé amoureux de MpJ, son jeu tellement smooth est un bonheur pour les yeux, et son avenir si il est épargné par les blessures radieux. On ne peut que souhaiter aux dieux du basket de l’épargner et que Mike Malone le responsabilise un peu plus. Michael Porter Jr a les crocs et veut proposer aux 12 Gm qui ne l’ont pas sélectionné que c’était lui le numéro 1 de la draft 2018.

Si je vous ai convaincu je vous laisse vous asseoir dans le train de fans de MPJ, dépêchez vous il ne reste déjà plus beaucoup de places.

 

 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
libero mi, ipsum et, leo. Donec odio tristique