Moto GP – Grand retour à la compétition à Jerez, pour le GP d’Espagne

0
Crédits photo : Good Shoot
Ligue 1

Pour la première fois de la saison, une course de Moto GP va se dérouler. Alors que la pandémie mondiale, toujours présente, a annulé beaucoup de courses, le top départ de la saison 2020 de Moto GP va enfin être donné. La ville de Jerez, qui accueille un GP de Moto GP depuis 1987, est prête. Et ce sont des millions de fans qui n’en peuvent plus d’attendre l’extinction des feux. 

Jerez, circuit propice à Yamaha et Honda

Depuis maintenant plus de dix ans, Yamaha et Honda se partagent les victoires et les poles positions, que ce soit par leurs écuries d’usine ou partenaires. Le tracé de Jerez correspond d’ailleurs bien mieux à ces motos qu’à celles fournies par Ducati. Le tracé, plutôt lent, ne possède pas de longue ligne droite. Il est également très valloné, et l’ensemble des teams devra composer avec une donnée non-négligeable. La chaleur écrasante en Andalousie en plein mois d’Août sera sûrement différente de celle de Mai.

Avec 13 virages aux vitesses variées, le circuit de Jerez n’est pas le plus évident. Plutôt court (4,423 km), le tracé permanent construit en 1986 accueille la Moto GP depuis 1987. Rossi y avait notamment triomphé… en 1997, en Moto 3 ! L’année dernière, Fabio Quartararo avait réussi à obtenir la pole position. Malheureusement, il n’avait réussit à la convertir. Marc Marquez, comme souvent, avait été bien trop fort pour ses concurrents. Il avait triomphé devant Rins et Viñales, sur sa Honda du team HRC.

Que faire à Jerez de la Frontera ? 

Jerez de la Frontera est une ville plutôt importante en Espagne, se situant en Andalousie, pas loin de Cadiz. Elle est d’ailleurs assez reconnue dans le monde viticole, et par l’élevage équin. À Jerez de la Frontera est notamment fabriqué le vin de Xérès. Le vinaigre de Xérès en est un dérivé. Dans l’Antiquité, des Phéniciens se seraient installés dans cette région, et auraient déjà développé du vin, sur des terres propices à la viticulture. La tradition s’est perpétuée, jusqu’à nos jours. Des vestiges de cette activité commerciale bien ancrée dans la région sont visibles.

La statue de Pedro Domecq est notamment à voir. Au début du XIXe siècle, lui et son cousin tenaient deux des plus grosses bodegas de la ville. C’était le nom qui était donné aux négoces de vins. C’était les premiers à assurer l’ensemble du cycle de production du Xérès (qui tire son nom, par onomastisme, de Jerez).

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, et il est à consommer avec modération. D’ailleurs, boire n’est pas compatible avec la conduite. Les pilotes de Moto GP, Moto 2 et Moto 3 devront s’abstenir, au moins le temps d’un week-end. Pour la grande reprise à Jerez, l’ensemble des pilotes auront à cœur de soigner leur rentrée. Les premiers tours de piste auront lieu dès vendredi, à 9h55.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here