Auto/Moto

MotoGP : Fabio Quartaro très inquiet pour son avenir

Largement distancé par la concurrence dimanche lors du Grand Prix du Portugal, Fabio Quartararo s'interroge sur la compétitivité de sa Yamaha. Au point de considérer un départ de l'écurie en 2025.

Le Grand Prix du Portugal a mis un coup derrière la tête à Fabio Quartararo. Neuvième sur la course sprint samedi, le Français a terminé septième lors de la grande course du dimanche. Si ces résultats sont loin d'être mauvais, c'est l'écart avec les hommes de tête qui inquiète l'ancien champion du monde, qui a coupé la ligne avec plus de vingt secondes de retard sur les meilleurs.

“Le rythme que l'on a eu dans cette course a été très moyen. Je pensais terminer plus proche du leader. On a presque pris une seconde au tour donc c'est énorme. Il va falloir trouver une solution. On est sur le bon chemin mais en tant que pilote, je veux toujours que ça aille plus vite, le plus tôt possible. On est en train de faire de petits pas en avant, doucement, doucement”, a confié Fabio Quartararo au micro de Canal+.

Une Yamaha qui plafonne

Vainqueur à Portimão en 2021 et 2022, Fabio Quartararo n'a jamais semblé en mesure de jouer les premiers rôles dimanche. La faute à une moto qui a progressé mais qui semble atteindre ses limites. “Ce n'est pas une question de ce que je ne peux pas faire, c'est qu'on est arrivés à la limite de notre moto”, a expliqué le Français devant la presse.

Quartararo sait qu'il devra se montrer patient pour voir de vraies améliorations sur sa Yamaha. S'il a affirmé publiquement qu'il était content de la direction prise par le constructeur, il sait aussi que sa moto n'est, pour l'instant, pas en mesure de jouxter dans la même catégorie que les autres. Et qu'il faudra attendre au moins jusqu'à la mi-saison pour voir de vrais progrès.

Un futur en pointillés

Problème pour Yamaha, cette temporalité semble trop lente pour Fabio Quartararo. Le pilote français veut des résultats rapidement, et veut faire un choix sur son avenir, une prolongation ou un changement d'équipe, avant la mi-saison. “Je dois me décider bien avant et ça sera plus une question personnelle, de voir ce que je devrai faire pour le futur”, a-t-il déclaré.

“D'un côté, on voit vraiment Yamaha qui fait des choses que je n'ai jamais vues en six ans, il font vraiment de gros changements, de l'autre [il y a la possibilité de piloter] des motos qui sont déjà aux avant-postes”, a expliqué Fabio Quartararo, chez Yamaha depuis 2017. Le Français a les cartes en main pour son avenir, et seules les évolutions de sa Yamaha semblent en mesure de dicter ses choix.

Les mots "Minnesota Miracle" et "No-Call" sont rayés de mon vocabulaire. Mon cœur pleure la retraite de Drew Brees.

Dernières publications

En haut