National. Red Star – Us Créteil (1-0) : le Red Star réalise la passe de trois

0
Ligue 1

Une semaine après leur belle victoire contre le leader lavalois, le Red Star recevait au stade Bauer son voisin cristolien, pour un derby à enjeu. 11e avec 8 points, les Audoniens avaient la possibilité de revenir à hauteur de leurs adversaires du soir.

Avec deux victoires de suite dont une sur la pelouse du leader lavalois, le Red Star a retrouvé la forme. Finie la défense à 5, Vincent Bordot s’appuie désormais sur un dispositif en 4/3/3 plus classique en pointe basse. Et les résultats lui donnent raison, une victoire 2/0 à domicile contre Concarneau et une super performance sur la pelouse de Laval (victoire 2/1). Mais ce soir c’est bien son voisin L’US Créteil Lusitanos qui se rend à Bauer pour un derby bouillant.

Quinze minutes avant le coup d’envoi, ils sont arrivés. D’abord 2 individus puis toute une troupe aux chants des tambours, remplissant un stade Bauer plus clairsemé que d’habitude, COVID oblige. Les supporters de l’US Créteil n’auraient pas manqué ce derby, opposant deux villes distantes d’à peine quinze kilomètres. Un derby à fort enjeu, en cas de victoire le Red Sar revenait à un point de son adversaire du soir 6e (à deux points de Bastia premier). Et on a eu droit à un scenario souvent récurrent dans les derbys, deux équipes qui se craignent et pas grand-chose à retenir. Comme souvent pour le Red Star, le danger est venu du côté droit et de Benjamin Gomel. Mais ses nombreux centres n’ont pas trouvé grand monde sinon la défense bien en place de l’US Créteil. Ce sont même les Cristoliens qui se sont montrés les plus dangereux par l’intermédiaire de Farade (19’) et Pereira (27’). Seules la cinquantaine de supporters cristoliens torse nus ont semblé réchauffés malgré les 12 degrés. En résumé, 45 minutes compliquées pour les deux équipes beaucoup trop minées par leurs imprécisions techniques, et c’est sur un énième long ballon que M. Legat met un terme à une première période bien terne à Bauer.

Le Red Star a enclenché la seconde

Cela devient récurrent mais il a encore fallu attendre la deuxième mi-temps pour que le Red Star se montre dangereux. Dès la 46e, suite à une longue chandelle de N’Doye, Karamoko hérite du ballon dans la surface adverse, mais il n’est pas assez prompt pour frapper et le ballon est dégagé par la défense de Créteil. Dix minutes plus tard tout le stade Bauer a cru à l’ouverture du score. Suite à un une-deux avec Roye, N’Doye hérite du ballon à deux mètres des buts de Stéphane Veron. Le milieu de terrain se loupe complètement et sa frappe passe à côté, un gros raté pour les Audoniens (68e). Le match va alors se tendre, les deux kops voulant rivaliser au jeu (idiot) de qui lancera des projectiles le plus loin. Après plusieurs réprimandes du speaker, le jeu peut enfin continuer. On se dirigeait alors vers une fin de match tendu et sans actions, mais c’était sans compter sur l’inévitable Damien Durand. Lancé en profondeur par Sainte-Luce, l’attaquant du Red Star part défier Veron et trompe le gardien d’une frappe dans le coin droit (80e). Bauer exulte, le Red Star réalise le coup parfait. Créteil, pas assez réaliste, a payé sa deuxième mi-temps trop attentiste, en ne se montrant pas assez dangereux.

Ce fut laborieux mais l’essentiel est ailleurs, cela fait 3 victoires de rang pour le Red Star qui se replace dans les premiers rangs du championnat.

 

La pépite du match : Daillet taille patron

C’est simple il était partout. Présent pour couper les nombreux ballons dans la défense du Red Star, autoritaire dans ses duels face à Farade et Sawadogo, il s’est comporté en capitaine, taille XXL. Son retour à la 7e minute a été très important au début de match. Une seconde mi-temps du même acabit. Très solide.

Le coin des coachs

Carlos Secretario (Créteil) : « C’était un match équilibré, on était mieux en première mi-temps. En seconde, le Red Star a gagné plus de duels, c’est déterminant sur ce terrain. Surtout que ce n’est pas possible de jouer un bon football ici, on doit jouer en longs ballons. On savait que l’équipe qui marquait en première allait gagner le match ».

Vincent Bordot (Red Star) : « Au vu de notre deuxième mi-temps, c’est plutôt mérité, on a joué de très grosses situations notamment avec N’Doye. On a failli se faire punir mais on s’est montré solide. On enchaine et ça soulage »

Fiche Technique : 

Red Star / Créteil : 1/0 (Durand 80’) ; Mi-temps : 0/0

Avertissements : Baptista (68’) / Durand (71’)

Red Star : Charruau – Sainte-Luce, Daillet, Karamoko, Sivis – Koukou, N’Doye, Roye – Durand, Gomel (De Almeida  81’), Koita (Bizet 68’)

Créteil : Veron – Fofana, Soares, Belkouche, Pardal – Llambich, Pereira, Baptista (Lankar 82’) – Sowadogo, Farade, Mokdad (Chergui 76’)

 

Crédits images : 

Michel Brisset / Le Parisien

Dumè Alfonsi / Compte officiel du Red Star

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here