NBA

NBA Bilan semaine 12 : Les positions se resserrent à l’Est, les Grizzlies et Nuggets s’envolent à l’Ouest

NBA

Comme chaque semaine, Wesport fait le point sur la semaine écoulée en NBA, avec les satisfactions et les déceptions. Cette semaine, zoom sur la lutte à tous les étages dans la conférence Est alors qu’à l’Ouest, Nikola Jokic et Ja Morant guident leurs équipes en haut du classement. Retour sur la 12ème semaine de compétition en NBA.

NBA : lutte à tous les étages dans la conférence Est, un duo dominateur à l’Ouest

Les positions se resserrent à tous les étages dans la conférence Est. Si les Boston Celtics (28-12) conservent la tête après avoir laissé passer l’orage, les Brooklyn Nets (27-13) ne les lâchent pas d’une semelle. Cependant, la blessure au genou de Kevin Durant (29,7 pts à 56% et 6,7 rebonds) laisse tous les fans inquiets en attente des résultats son IRM qui devrait arriver dans les prochaines heures. Si les Nets devaient perdre leur meilleur joueur, il sera dur de résister à des équipes comme les Milwaukee Bucks (25-14) et les Cleveland Cavaliers (26-15) d’un Donovan Mitchell (voir ci-dessous) stratosphérique ces derniers jours, et des Philadelphie 76ers (24-15) qui ne font pas de bruits mais restent en embuscade derrière un Joel Embiid toujours aussi productif (33,5 pts et 9,8 rebonds). Derrière ces 5 équipes, le dernier strapontin pour les play-offs sera disputé jusqu’au dernier match de la saison régulière. Au jour du 9 janvier 2023, ce sont les surprenants Indiana Pacers (23-18) du meilleur passeur de la NBA, Tyrese Haliburton (10,3 caviars), qui détiennent le dernier ticket direct pour les play-offs. Mais tout peut changer très rapidement avec seulement 2 matchs qui les séparent du 8ème, le Miami Heat (21-20). La course au play-in sera également intense avec seulement 5 matchs qui séparent les Knicks de New York (22-18) des Toronto Raptors (17-23), 12ème. Et si tout reste encore possible, c’est surtout que toutes les équipes situées entre la 6ème et la 12ème place manquent de constance dans les résultats, enchaînant les séries de victoires, puis les séries de défaites. Autant dire que tout reste possible avec le groupe des favoris, mais aussi pour les play-offs et les play-in.

Dans la conférence Ouest, on y voit un tout petit peu plus clair, enfin surtout avec le duo de tête ! Avec le même bilan, les Denver Nuggets (26-13) de Nikola Jokic (25,3 pts, 10,8 rebonds et 9,5 passes) et les Memphis Grizzlies (26-13) de Ja Morant (27,2 pts et 8 passes) ont pris leurs distances avec leurs adversaires. Les Grizzlies ont pu retrouver Desmond Bane, et les résultats s’en ressentent avec une série de 6 victoires consécutives. Derrière ce duo, les New Orleans Pelicans (24-16) ont lâché un peu de lest dû à la blessure de Zion Williamson, qui est venue se rajouter à celle de Brandon Ingram, qui ne devrait pas tarder à revenir sur les parquets NBA. Si les Dallas Mavericks de Luka Doncic, meilleur marqueur de la ligue avec 34 pts de moyenne sont déjà un petit cran derrière (23-18), derrière la densité fait rage. Les Sacramento Kings (20-18) et actuellement 5ème de la conférence Ouest ne disposent que de 3 matchs d’avance sur le Thunder d’OKC (18-22), 13ème. Comme à l’Est, chaque série de victoires permet de revenir dans la course aux play-offs alors qu’une mauvaise dynamique fera elle redescendre au classement. À ce jeu-là, les LA Lakers (19-21) de Lebron James (35 pts, 8,7 rebonds et 7,7 passes sur la semaine) sont revenus dans la course alors que des équipes comme les Clippers (21-21) ou les Suns (20-21) sont en pleine dégringolade, plombées par le load management de ses stars et les blessures.

Il est intéressant de voir que dans la conférence Est, 8 équipes sont encore avec un bilan positif, contre seulement 5 à l’Ouest.

Les Raptors ne sortent plus les griffes, pas d’inquiétude chez les Clippers ?

Après un début de saison prometteur, les Toronto Raptors (17-23) sont rentrés dans le rang, au point de chuter à la 12ème place de la conférence Est. Touchés par les blessures, les Canadiens voient leur effectif raccourci, ce qui oblige le coach Nick Nurse à tirer sur ses titulaires à l’image de Pascal Siakam, O.G.Anunoby et Fred VanVleet qui sont dans le top 5 des temps de jeu par match. Résultat ? Les Raptors sont usés physiquement et abordent le money time des rencontres sur les rotules. Difficile de trouver les solutions avec un effectif limité, mais difficile à imaginer également que les Raptors remontent la pente.

Dans la conférence Ouest, une équipe pose question, les Los Angeles Clippers (21-21). Sur 6 défaites consécutives, les Californiens ne paniquent pas, restant sur leur management prévu de leurs stars Kawhi Leonard et Paul George. Sauf qu’il faut gagner des matchs à un moment et que laisser sur le banc des joueurs qui n’ont joué que quelques minutes la veille après avoir pris une leçon (défaite contre les Nuggets 122-91 et joueurs laissés au repos le lendemain à Minnesota), ça n’a plus aucun sens. Annoncé comme un favori pour le titre en début de saison, la réputation de franchise de la loose correspond peut-être bien aux Los Angeles Clippers.

Le joueur de la semaine NBA : Donovan Mitchell (Cleveland Cavaliers)

Comment ne pas mettre joueur de la semaine un joueur qui a marqué 71 points dans une victoire avec une équipe qui a remporté 3 rencontres la semaine dernière ? La performance historique de Donovan Mitchell contre les Chicago Bulls (71 pts, 8 rebonds et 11 passes) a marqué les esprits ! Arrivé l’été dernier dans l’Ohio, l’ancien joueur du Jazz a pris ses marques très rapidement pour devenir l’option offensive numéro 1. Avec 37,7 pts, 5,3 rebonds et 7,3 passes, Donovan Mitchell est notre MVP de la semaine en NBA !


Jérémy Ernou

Le sport est une religion

Dernières publications

En haut