Nîmes en feu , Reims toujours leader, Tours au fond du trou.

0
Ligue 1

Haut du classement :

Reims toujours leader avec 0 match perdu se déplaçait samedi à Lens. Si les Sang et Or espéraient enchaîner sur une victoire et se sortir de la zone rouge c’était mal connaître le Brésilien Diego, attaquant de Reims, qui a marqué dès la 3eme minute. Pari gagné pour les reimois qui rentrent chez eux avec les trois points et sans doute un gros rhume dans le fond de la gorge. 1-0 pour les Champenois.

À la place numéro deux du classement on retrouve l’ACA. Le Derby corse ce week-end qui opposait les deux clubs ajacciens s’est terminé 2 buts à 0 sur des buts de Joris Sainati et Qazim Laci. l’ACA repart avec les 3 points face à un gazelec qui n’a pas démérité tout le long du match. Incroyable début de saison pour les hommes d’Olivier Pantaloni qui avaient terminé la saison dernière à la 11 eme place.

Le Paris FC est à la 3eme place de ce classement. Très belle percée du club tout juste promu du championnat de National, et qui vient de remporter encore un match. Le PFC a eu chaud en fin de match qui l’opposait à Valenciennes. S’ils menaient à l’heure de jeu 2 à 1, Paris s’est fait une frayeur en marquant contre son camp à 5 minutes du temps réglementaire, il aura fallu 4 minutes pour réagir et inscrire le but de la victoire, merci à Idriss Ech Chergui qui pousse la balle au fond des filets grâce à une superbe passe de Dylan Saint-Louis. Score final 3-2 au stade Charléty.

7346067_23df64b0-b5d0-11e7-beee-c5d23b7c2bad-1_1000x625

Nîmes est 4ème, mais j’en parlerai en fin d’article, déjà parce que ça vaut la peine d’en parler plus longuement et ensuite parce que c’est moi qui écrit donc je fais ce que je veux de cet écrit, et toc.

Par contre Lorient est 5ème, ils rentrent d’Orléans avec les trois points. L’USO ouvre le score juste avant le la mi-temps, enfin quand on dit ouvrir le score c’est gentil, disons plutôt que Ibrahima Sory Conté leur offre généreusement un but en l’inscrivant contre son camp. Il a rattrapé son erreur en égalisant grâce à une passe décisive de Bouanga, puis c’est Waris qui donne l’avantage à son équipe.

Denis Bouanga et Jimmy Cabot ont eu tous les deux là meilleure note du match avec un joli 8 tout rond. Totalement mérité pour ces deux joueurs très prometteurs.

Score de parité :

Rien de bien fou au Havre. Match nul entre le HAC et Châteauroux réduit à 10 en fin de partie. La puissance du port du Havre ce n’était pas pour ce jour ci.

1 but partout. Match nul également à Nancy avec deux buts inscrits pour chaque équipe. Si Nancy a su dominer au score avant de se faire égaliser à chaque fois, Clermont n’a pas su s’imposer malgré un très bon Ludovic Ajorque. Les supporters nancéiens peuvent tout de même remercier leur défense qui a limité les dégâts.

Dans le rouge :

Dans la famille AuFondDuTrou on demande Tours !

43% de possession de balle, 11 tirs dont zéro cadrés, 4 hors-jeux, 5 cartons dont un rouge, Tours est mal en point. Malgré ce match faible techniquement Sochaux ouvre le score uniquement à la 86 eme minute, pas de quoi être fier ! Heureusement pour Tours me direz vous, ça aurait pu être pire. Soulignons tout de même un tir sur le poteau des Tourangeaux.

59ea99b2479a45dd0a8b4d54

Quel dommage pour Quevilly Rouen ! L’équipe de Mathieu Duhamel ouvre pourtant le score grâce à un penalty de celui-ci dès la 10 eme minute. Malheureusement pour eux Mohamed Yattara l’attaquant auxerrois égalise en seconde période de jeu, puis cruellement Pape Sane marque sur pénalty dans le temps additionnel… Quevilly rentrent chez eux avec un goût amer en bouche et donc sans points.

Quant à Niort, ils s’imposent 2 buts à 0 grâce à Laurent Agouazi et Jimmy Roye. Match de folie avec 3 penaltys sifflés dont un arrêté et un hors cadre. Bourg en Bresse reste quand même hors zone de relégation mais ce n’est qu’une histoire de temps malheureusement pour eux.

Et un, et deux, et trois, et quatre zéro !

Quel match bon sang de bonsoir… Cette fessée infligée par Nîmes risque de piquer encore quelques jours dans les mentalités de Brest.

Dès la sixième minute Umut Bozok inscrit son premier but très facilement. Rien de bien fou pour le moment même si la première mi-temps restera marquée par l’expulsion de Sissoko côté brestois. À la pause on se demande combien de buts vont encore se prendre les pauvres bretons réduits à 10 et la réponse ne se fait pas attendre, Bozok inscrit son deuxième but à la 51eme minute. Ho, encore un carton rouge pour le stade Brestois, là ça sent le pâté pour les hommes de JM Furlan qui se retrouvent désormais à 9. Romain Del Castillo en profite pour marquer le 3eme but du Nîmes Olympique. Match totalement plié, plus aucune volonté de l’autre côté de terrain, Umut « en feu » Bozok inflige un triplé en fin de partie.

match-de-football-ligue-2-nimes-contre-brest-bozok-numero_2594905_667x333

4-0 pour Nîmes qui s’est offert un match d’entraînement, avec un Bozok extraordinaire qui sort de ce match avec une note de 9,4. Une défense aussi infranchissable que le mur de Berlin, un gardien avec 6 bras qui sort deux arrêts parfaits !

Deux matchs perdus, deux matchs gagnés, est-ce que Nîmes est sur une nouvelle lancée ? Affaire à suivre.

Quoi qu’il en soit, il y a eu des buts, des pénaltys, des cartons rouges, tout ce qu’on aime. La deuxième division est un championnat intéressant où l’ont découvre des joueurs extraordinaires, peut-être pas dignes de jouer dans les grands clubs, mais qui sont les vedettes de leur public et l’amour qu’ils portent à leur équipe n’est pas enviable à la ligue 1. Ce sont nos héros et on les aime, la proximité avec eux qu’ils nous offrent est digne de la ligue 2, c’est aussi pour ça qu’on l’aime.

Aller, je vous donne rendez vous la semaine prochaine pour le prochain résumé ligue 2. En espérant un maximum de buts ! Bonne semaine à tous.

Charlotte Gruszeczka

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here