Angleterre

Ollie Watkins : adaptation en Premier League réussie

Deux mois jour pour jour après sa signature à Aston Villa, Ollie Watkins fait des débuts impressionnants en Premier League. Son doublé, ce soir, contre Arsenal (0-3) a encore une fois confirmé son état de forme. 

 

Le gamin d’Exeter

Né à Newton Abbot, dans le Sud-Est de l’Angleterre, Ollie Watkins intègre l’académie d’Exeter, à quelques encablures de chez lui, dès l’âge de onze ans après plusieurs essais infructueux. Ses premiers pas dans le milieu de la formation sont quelque peu compliqués. Il met du temps à éclore au grand jour. Watkins raconte même que, lors de ses années à l’académie, il lui arrivait de servir les cafés des joueurs et entraineurs les jours de match.

Mais ces échecs relatifs lui apprennent à garder les pieds sur terre et, à vingt ans, Watkins réalise sa première bonne saison en League Two (quatrième division anglaise). Huit buts en vingt matchs puis treize buts en quarante-cinq matchs l’année suivante.

Ses performances tapent dans l’œil des recruteurs de Brentford. En juillet 2017, l’attaquant anglais rejoint le club londonien pour environ deux millions d’euros.

Si près du but avec Brentford

Cette fois-ci, l’adaptation sera plus simple. Watkins ne souffrira pas des deux divisions qui séparent Exeter et Brentford. Aux côtés du Français Neal Maupay, il inscrit dix buts et délivre cinq passes décisives lors de sa première saison. En 2018/2019, rebelotte ! Il forme, avec Neal Maupay et Saïd Benrahma, un trio infernal. Avec 45 buts et 31 passes décisives à eux trois, ils ne parviennent toujours pas à se qualifier pour les play-offs d’accession à la Premier League.

Ollie Watkins a brillé pendant trois saisons à Brentford (Crédits : Standard.uk)

Que dire de la saison 2019/2020 ? Maupay parti à Brighton, c’est Mbeumo qui le remplace. Watkins s’occupe seul de la pointe de l’attaque. Un mot : régal. La BMW (Benrahma-Mbeumo-Watkins) finit la saison en troisième position, sous l’impulsion d’un Watkins en furie avec ses 25 buts. Malheureusement, le parcours des Bees s’arrêtera en finale de play-offs face à Fulham.

Révélation ou confirmation ? 

L’avenir doit donc obligatoirement s’écrire ailleurs pour Ollie Watkins. La Premier League lui tend les bras. Un rêve pour ce jeune joueur, fan inconditionnel de Thierry Henry. C’est Aston Villa qui sort le chéquier le 9 septembre dernier pour signer l’Anglais contre 28 millions de livres.

La suite, on la connaît. Titulaire dès le début de saison au poste d’avant-centre, il est l’un des grands artisans de la forme tonitruante des Villans. Sixièmes avec un match en retard qui pourrait potentiellement les mener en haut du classement, les hommes de Dean Smith on récemment fait parler d’eux en infligeant une défaite historique aux champions en titre Liverpool, 7-2. Durant ce match, Ollie Watkins ouvre son compteur en Premier League en inscrivant un triplé parfait (pied gauche, pied droit, tête).

Ce soir, Aston Villa s’est une nouvelle fois payé la tête d’un cador du championnat. Victoire 0-3 contre des Gunners d’Arsenal à l’agonie. Watkins a livré une prestation XXL. Outre ses deux buts qui font grimper son compteur à six réalisations en championnat, il a fait souffrir les centraux d’Arsenal pendant 90 minutes. Avec ses compères de l’attaque Ross Barkley et Jack Grealish, il a fait vibrer tous les amoureux de Premier League – à l’exception des fans d’Arsenal.

 

Cette ascension fulgurante commence à faire parler outre-Manche. Et pourquoi pas aller toquer à la porte de la sélection anglaise ? D’ici là, il faudra confirmer, après la trêve internationale, avec Aston Villa et continuer à empiler les buts.  

 

Crédits photo de Une : Urban Fusions

@TheoPutavy



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
fringilla ipsum suscipit Nullam porta. massa ultricies sit mi, id, Lorem Donec