Open d’Australie (F) : Sofia Kenin, nouvelle reine de Melbourne

0
Sofia Kenin, Open d'Australie, 2020
Sofia Kenin soulève le trophée après son sacre à l'Open d'Australie 2020 (Getty Images)
Ligue 1

L’Open d’Australie 2020 a sacré Sofia Kenin comme sa nouvelle championne. L’Américaine a dominé en finale l’ancienne n°1 mondiale Garbine Muguruza en 3 sets (4-6, 6-2, 6-2). Elle remporte à 21 ans son tout premier titre en Grand Chelem.

La galaxie des vainqueurs de Grand Chelem accueille une nouvelle venue ! Sofia Kenin, 21 ans, remporte son tout premier Majeur dès sa première finale. La jeune Américaine a montré des nerfs d’acier et une volonté à toute épreuve pour renverser Garbine Muguruza en un peu plus de 2h de jeu (4-6, 6-2, 6-2).

Si un jeu devait symboliser le match de Kenin ce serait celui-ci. A 2-2 dans le 3e set, la n15 mondiale se retrouve menée 0-40 sur son jeu de service. Muguruza a une occasion en or de prendre les devants dans cette manche décisive. Dos au mur, l’Américaine sort alors le jeu parfait. Trois magnifiques coups gagnants long de ligne, un ace et un passing croisé lui permettent de gagner ce jeu et d’assommer pour de bon l’ancienne n°1 mondiale. Assurément le tournant du match.

Kenin a fini par écœurer Muguruza

Pourtant, c’est bien Muguruza qui prends le meilleur départ. Face à une Kenin combative mais imprécise, l’Espagnole s’est appuyée sur sa puissance en fond de court pour dicter les échanges. Malgré une belle frayeur au milieu du set, elle contrôle bien la fougue de son adversaire et prend logiquement la manche initiale.

Cela n’empêche pas Kenin de prendre petit à petit le contrôle du match. Montée en puissance tout au long du premier acte, l’Américaine sort définitivement de sa boîte dans le deuxième set. La dynamique en fond de court change alors complètement. La tête de série n°14 prend la balle plus tôt et force Muguruza à reculer. L’ancienne n°1 mondiale commence à multiplier les fautes directes (45 au total). Surtout, elle se retrouve sans solutions face à la défense impressionnante de Kenin, qui remporte aisément le 2e set. Opportuniste (5/6 sur balle de break) et propre (seulement 7 fautes directes sur les 2 derniers sets), l’Américaine file droit vers la victoire.

Muguruza a tout de même une réaction d’orgueil au début de la manche décisive. Ce fameux 5e jeu aurait même pu faire tourner le match en sa faveur. Il sera finalement son tombeau. Dans la foulée, l’Espagnole craquera complètement, lâchant les 3 jeux suivants. Symbolique de sa détresse, elle conclut le match par une double-faute.

En face, Kenin n’en croit pas ses yeux. La joueuse intraitable a laissé sa place à l’enfant émerveillée. “Mon rêve est officiellement devenu réalité” dira-t-elle au moment de recevoir le trophée. Et au vu de ce que l’Américaine nous a montré tout au long de la quinzaine, ce n’est peut-être pas la dernière fois qu’elle le réalisera.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here