Présentation de Sacramento : En route pour devenir les rois de la NBA ? (Avec la participation de SacramentoFR)

0
Ligue 1

13 ans que Sacramento est loin d’être le roi de la NBA, 13 ans qu’ils n’ont pas accédés aux play-offs, 13 ans que les fans sont en vacances dès Avril. Mais cette saison pourrait enfin être celle de la libération. Avec Hield, Fox and co, la franchise de Vlade Divac pourrait enfin accrocher une place en play-offs. Croisons les doigts !!!

Résultat de recherche d'images pour "les sacramento kings"

(Source : Clutchpoints.com)

Le bilan 2018/2019 des Kings :

En apparence, les Kings étaient à deux doigts d’accrocher les play-offs mais la vérité est tout autre. Cette 9ème place, synonyme de premier perdant, a été disputé en milieu de saison avant que les Spurs et les Clippers prennent le large. Avec un bilan de 39 victoires et 43 défaites, les hommes de David Joerger accusaient un retard de 18 victoires sur les Warriors et de 9 sur les Clippers, 8ème et dernier play-offable. Mais pour une fois, le jeu des Kings a été séduisant avec un trio de jeunes Fox-Hield-Bagley intéressant et des compléments comme Bogdanovic et Barnes qui apportaient beaucoup.

Pour plus de détails, on vous redirige vers ce bilan détaillé de la saison 2018-2019.

Les mouvements à l’intersaison :

  • Départs : Corey Brewer (Agent libre), Alec Burks (Warriors), Willie Cauley-Stein (Warriors), Kosta Koufos (CSKA Moscou), Troy Williams (Agent libre), David Joerger (sans club), Frank Mason (Bucks), B.J Johnson (Agent libre)
  • Arrivées : Justin James (draft n°40), Kyle Guy (draft n°55), Cory Joseph (Pacers), Trevor Ariza (Wizards), Dewayne Dedmon (Hawks), Richaun Holmes (Suns), Tyler Lydon (Nuggets), Isaiah Pineiro (NCAA)

L’intersaison commence sur les chapeaux de roues à Sacramento avec dès Avril et donc la fin de la saison régulière, le licenciement de David Joerger. Surprenant me direz-vous ? Pas tant que cela pour nos confrères de SacramentoFR. Les conflits internes entre Brandon Williams, assistant GM et lui, ont convaincus Papa Vlade de les débarquer tout les deux. Surtout qu’on a appris qu’il avait des soucis relationnels avec Bagley et Giles notamment. Le choix de Walton est lui ambitieux. L’ancien assistant de Steve Kerr n’a pas montré sa meilleure face aux Lakers avec un bilan décevant. Mais son jeune âge peut lui permettre d’être proche des jeunes comme c’est le cas avec Ryan Saunders aux Wolves.

Ensuite est venu la draft. Celle-ci paraît presque anecdotique avec ces choix 40 et 55 dont ils ont hérité. Mais picker Justin James et Kyle Guy n’a pas été une mauvaise chose. Malgré le fait qu’ils vont sûrement enchaîner les DNP, ils auront la possibilité de faire leurs armes en G-League avec de retourner dans la grande ligue. En étant bien développé, ils pourront apporter par la suite un plus à l’effectif.

Puis et venue la free agency. La priorité était de faire resigner Harrison Barnes tout en rajoutant deux trois « tontons » à l’effectif. Des gars qui ont de l’expérience et mission réussie avec le recrutement de Trevor Ariza qui apportera selon Laurent de SacramentoFR son expérience, sa gnac mais aussi sa défense et un leadership qui manquait encore à Sacto. On notera aussi les bons coups avec Cory Joseph comme back-up de Fox, Dedmon et Holmes pour apporter plus de régularité à la raquette déjà composé de Harry Giles III. Celui-ci d’ailleurs sera très attendu après deux saisons marquées par de nombreuses blessures. Il aura davantage de minutes dû au départ de Willie Cauley-Stein.

Le 5 Majeur des Kings :

Meneur de jeu : De’Aaron Fox

Cette 3ème saison devra être celle de la confirmation pour le meneur originaire de Louisiane. Après de réelles progrès l’année dernière à la passe mais aussi au scoring, Fox devra éviter les blessures qui pourrait stopper sa fulgurante progression. C’est d’ailleurs l’une des principales raisons de son refus pour le Mondial, souhaitant s’économiser pour la saison à venir. En cas de folle saison, il pourrait prétendre à participer au débat de All-Star mais ne s’envolera pas pour Chicago, la concurrence sur le poste est très forte.

Arrière : Buddy Hield

Sortant de sa meilleure saison en carrière avec 20,7 points, le bahaméen peut encore nous surprendre cette année. L’arrivée d’Ariza pourrait l’aider à acquérir un rôle de leader et accompagner les deux rookies dans leur progression. Il partagera le poste 2 des Kings avec Bogdan Bogdanovic qui sera sûrement dans la course pour le 6th man de l’année.

Ailier : Harrison Barnes

Arrivé dans le cadre du transfert de Zach Randolph avec Dallas, Barnes a moins marqué en Californie mais il s’est montré plus précis au shoot. Malgré son jeune âge, il était le leader de l’équipe grâce à son expérience vécue avec les Warriors et l’arrivée d’Ariza va lui permettre de s’alléger d’un poids. Plus libéré, je pense qu’il va davantage s’épanouir comme c’était le cas à Dallas quand il était accompagné du grand Dirk.

Ailier Fort : Marvin Bagley

La saison sophomore de Bagley promet d’être sympa à voir. Drafté avant Luka Doncic l’été dernier, Marvin Bagley a fait taire les critiques au fil de la saison. Tournant à 15 points et 8 rebonds de moyenne, Walton comptera sur lui pour augmenter son volume de stats en attaque mais aussi pour montrer des qualités défensives qui n’étaient pas toujours au rendez-vous la saison passée.

Pivot : Dewayne Dedmon

C’est le titulaire le moins lock du cinq majeur, mais la faiblesse à ce poste lui permettra de commencer la plupart des matchs. Harry Giles III s’il continue sa progression pourrait prétendre à gratter quelques minutes tout comme Richaun Holmes qui réalise une bonne présaison. Celle-ci aura davantage de chances d’être titulaire pendant la saison car il est plus mobile que Dedmon en attaque, ce qui pourrait déboucher sur des pick-and-roll avec Fox et a des bonnes capacités au rebond.

Le joueur à suivre :

Ce choix peut paraître surprenant étant donné les éléments qui se trouvent dans cet effectif et surtout la qualité de jeunes de Walton mais le serbe sort d’une superbe Coupe du monde au niveau personnel. Meilleur marqueur du tournoi, il fait aussi parti du cinq majeur de la compétition. Et cette expérience FIBA ne peut qu’être un atout pour celui qui est passé de 11,8 à 14,1 points par match. De plus, il sera agent libre restreint à la fin de l’année et souhaitera forcément décrocher un gros contrat à la fin de saison. Bloqué sur le poste 2 et 3 par Harrison Barnes et Bogdan Bogdanovic, il sortira normalement cette année pour mener la seconde unit et on pensera évidemment à lui lors de l’élection du meilleur sixième homme.

Résultat de recherche d'images pour "bogdan bogdanovic"

(Source : NBA.com)

Le prono :

Si on considère que les Clippers, les Lakers, les Rockets, le Jazz, les Trail Blazers, les Nuggets et les Warriors sont favoris pour aller en play-offs sur le papier, il reste encore un spot. Mais pour ce spot-là, il faudra se battre avec des équipes de très grande qualité. Tout dépendra de leur saison, ils sont toujours en projet de reconstruction, on le rappelle et les joueurs qui sont dans le cinq majeur sont encore très jeune. La draft 2020 pourra leur permettre de s’étoffer encore mais malheureusement, les play-offs vont encore pour moi leur passer sous le museau. Ils seront au combat face aux Mavericks de Porzi et Doncic mais aussi face aux Spurs de Pop et pourquoi pas une équipe surprise comme les Pelicans de Zion ou encore les Suns (on ne sait jamais). Bilan : 38-44

Pour terminer, je souhaiterais dire un grand merci à Laurent et Oliv’ de la page Twitter @SacramentoFr, je vous invite d’ailleurs à les suivre avec ce lien !!

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here