Le Real Betis et Grenade se séparent sur un match nul frustrant

0
Real Betis Grenade
©Cadena SER
Ligue 1

Lors de ce deuxième match de la 29ème journée de Liga, Grenade se déplaçait sur la pelouse du Real Betis. Après le derby de Séville, les Verts et Blancs avaient une nouvelle rencontre difficile à gérer contre le voisin andalou.

1 victoire (face au Real Madrid) sur les 9 derniers matchs. C’est sans doute le chiffre qui illustre le mieux la situation compliquée dans laquelle était le Real Betis avant la rencontre. La dernière défaite, pour la reprise de la Liga a été subie sur la pelouse du Séville FC. Le match de ce soir était donc une occasion de mettre fin à cette spirale négative.

Mais en face, Grenade se présentait avec le plein de confiance. Malgré un petit relâchement durant l’hiver, les Andalous peuvent toujours croire aux places européennes. Leur victoire face à Getafe la semaine dernière leur a permis de se remettre parfaitement de la longue trêve et de repartir à nouveau à la quête de points.

 

Le Betis attaque, Grenade contre

Dès l’entame de la rencontre, les Sévillans ont pris la possession de la balle. Les visiteurs ont accepté cette attaque-défense, tout en pressant haut les locaux. Mais les Verts et Blancs ont eu du mal à porter du danger sur la cage de Rui Silva. Fekir transparent, Loren introuvable et Canales très peu sollicité ont laissé le capitaine Joaquin bien seul. Grenade, en coupant les transmissions sur les côtés, ont rendu la possession du Betis totalement stérile.

Avec la pression imposée par les attaquants de Grenade, les milieux de terrains du Betis ont souvent perdu la balle. A ce moment-là, les Granadinos ont joué à fond les offensives en contre. C’est sur un de celui-ci que les visiteurs ont ouvert le score. Carlos Fernandez grâce à un appel parfait et un service magnifique d’Antonio Puertas a trompé toute la défense sévillane (29′).

Carlos Fernadez

 

Une fin de match à rebondissements

En seconde période, la physionomie de la première s’est répétée, voire accentuée, expliquant les très mauvaises statistiques de Grenade au niveau des passes. Motivés par l’envie de concrétiser leur domination, les Verdiblancos se sont fait plus insistants en attaque. Mais les hommes de Diego Martinez n’ont pas cédé. Et alors que l’on se dirigeait vers une nouvelle défaite du Real Betis, le match s’est soudain enflammé.

A la 85 minute de jeu, sur un centre venu de la droite, Vallejo retient Cristian Tello par le maillot, dans la surface. L’attaquant s’écroule et l’arbitre n’hésite pas une seconde à designer le point de pénalty. Sergio Canales ne tremble pas et égalise. A peine trois minutes plus tard, Nabil Fekir se défait de la défense adverse et centre pour le même Tello. Cette fois, l’Espagnol parvient à reprendre le ballon et l’envoyer au fond des filets de Rui Silva.

Le temps réglementaire laisse place aux quelques minutes additionnelles. Le Real Betis pense tenir enfin sa victoire, après une jolie remontada en peu de temps. Mais sur un des derniers corners du match pour Grenade, Soldado est oublié au second poteau. Il reprend le ballon d’une demi-volée qui ne laisse aucune chance à Joël Robles.

Real Betis Grenade

Au final, les deux équipes peuvent repartir frustrées de cette rencontre. Le Real Betis, malgré une belle remontée ne gagne toujours pas. Grenade, après avoir tenu 85 minutes a craqué mais a tout de même réussi à arracher le point du nul.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here