Red Star – Le Mans, un nul qui n’arrange personne

0
Ligue 1

 

Un duel d’ambitieux au début de saison mitigée, voilà comment on pouvait résumer l’affiche de cette 3e journée de National. Deux équipes qui, il n’y a pas si longtemps (deux saisons pour le Red Star, l’an dernier pour le Mans), évoluaient en Ligue 2.  Sur une pelouse difficile il a fallu attendre la seconde période pour voir le match s’animer sans malheureusement voir les filets trembler.

Le fil du match

Pour son deuxième match à domicile, les Audoniens avaient pour ambition de lancer leur saison avec un premier succès. Au niveau du dispositif, deux tactiques bien différentes : une défense à 5 côté Red Star contre un 4-3-3 pointe basse pour Le Mans.

Le début de match est difficile, les 22 acteurs ont du mal à poser le ballon au sol du fait des nombreuses imprécisions techniques et d’un terrain plus que compliqué. Sur le synthétique de Bauer, c’est Le Mans qui allume la première mèche au bout de 15 minutes de jeu. Sur une percée de Tomi, Avounou est trouvé en retrait mais sa frappe passe au dessus des buts de Charruau.

Il faut attendre la 33e pour voir le Red Star emballer le match. Sur les nombreux coups de pieds arrêtés obtenus par les Franciliens, le ballon est mal dégagé par les Manceaux, Patron doit s’employer afin de dégager en catastrophe. Juste avant la mi-temps, le latéral gauche du Red Star (prêté par Nimes), Théo Sainte-Luce déborde sur son coté, réalise un petit festival en se débarrassant de deux joueurs et obtient un coup franc à 25 m. Le ballon de Roye n’est pas assez levé et M. Leleu siffle la fin d’une première période plutôt pauvre en occasions.

La deuxième mi-temps est beaucoup plus agréable. À peine revenu des vestiaires, Le Mans se procure un coup franc que repousse Charruau. Plus entreprenants, les joueurs d’Ollé-Nicolle contrôlent le ballon et obtiennent même trois corners en moins de dix minutes. À l’heure de jeu, sur un centre en retrait d’Avounou, Donisa contrôle mais sa frappe passe juste au dessus de la barre du Red Star.

La plus grosse occasion du match sera pour Le Mans à dix minutes de la fin. Sur le côté droit, Brahimi récupère le ballon, il lance Youssouf qui adresse un centre au second poteau pour Etuin étrangement seul. Le ballon frappe le poteau droit de Charruau battu, Etuin s’en est pris la tête entre les deux mains. Poussé par la centaine de spectateurs, les partenaires d’Edouard Daillet se ruent vers les buts sarthois. Sur un raid hors de sa défense, Karamoko s’infiltre dans les 20 mètres du Mans, il trouve Roye qui ne peut contrôler. Le ballon revient sur Durand, côté gauche qui voit sa frappe finir dans le petit filet extérieur.  Malgré des petites tensions en fin de match, les deux équipes se séparent sur un score nul et vierge, même si la seconde période était plus rythmée. Les deux équipes stagnent toujours avec trois matchs nuls pour Le Mans et 2 pour le Red Star, et restent dans la seconde moitié du classement.

.
Nathan Bizet n’as pas réussi à prendre le dessus sur la défense du Mans.

Le mot des coachs :

Vincent Bordot, Red Star

« On aurait pu ouvrir le score, ça n’aurait pas été immérité, vu que l’on n’a pas été trop mis en danger sur les 45 premières minutes. En deuxième période, ils ont repris dessus, en comprenant comment jouer ici. Il faut qu’on arrive à mieux jouer (ndlr à Bauer), trouver la solution pour mieux gérer le terrain. C’était quand même assez pauvre des deux côtés, mais cela a permis de rassurer les deux défenses. Après, notre recrutement n’est pas fini, enfin j’espère. Il nous faut des joueurs capable de garder le ballon, avec un peu plus de qualités dos au jeu. Il faut qu’offensivement on pèse plus ».

Didier Ollé-Nicolle, Le Mans

« Je ressors avec un sentiment positif, très content de notre prestation car ce n’est pas facile de jouer ici. D’ailleurs je ne comprends pas comment on peut jouer au niveau professionnel sur un terrain comme cela. C’est injouable pour les deux équipes. Sinon c’est un match sans faute, très très féderateur pour la suite. Les joueurs ont bien appliqué le projet de jeu. Je dirais que notre début de saison est correct ; il aurait été très bon avec une victoire ici ».

La pépite du match : Bilal Brahimi

Une coupe à la Tahiti Bob, numéro 7 sur le dos, il a été omniprésent sur son côté droit. Le jeune ailier, prêté par Reims, a été très en vue hier soir. Dynamiteur offensivement, il a aussi beaucoup travaillé défensivement pour aider Youssouf, son latéral. Doté d’une belle patte gauche, très bon tireur de coups de pieds arrêtés, il a crée de nombreuses situations qui auraient pu être décisives. Auteur de 2 buts et une passe décisive en ce début de saison, il sera assurément un joueur à suivre du côté du Mans.

Fiche Technique

Score 0-0

Avertissements : Biset (60’) ; Sivis (90’)

Red Star : Charruau, Karamoko, Daillet, Labor, Sainte-Luce, Sivis, Roye, NDoye, Durand, Bizet (De Almeida 90’), Akassou (Koukou 75’)

Le Mans : Patron, Vardin, Costa, Lemonnier, Youssouf, Etuin, Bernauer (Hafidi 85’), Avonou, Tomi, Brahimi, Donisa (Glaentzlin 85’)

Crédit photo :

LP/Icon Sport/Baptiste Fernandez

Maxppp – PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here