REVOLUTION X : UN ANNIVERSAIRE 100% FRANÇAIS

0
Ligue 1

Ce Samedi, à la Luna de Maubeuge, s’est déroulé le show de Catch français le plus attendu de l’année. Devant un peu plus de 1000 personnes, l’ICWA a proposé le 10ème anniversaire de son désormais célèbre Revolution, dans une chaleur étouffante, et oui dans le Nord il arrive parfois qu’il fasse chaud. Un show basé sur « la surprise », car appart les quelques catcheurs qui étaient sur l’affiche, aucun match n’était annoncé. Un pari risqué de l’ICWA mais qui ne les a pas empêché de remplir la Luna comme tous les ans. Pour la première dans l’histoire de révolution, un pré-show était proposé pour 150 privilégiés.

 

Un pré-show de qualité…

 

Pour ce pré-show, nous avons eu droit à un match triple menace qui permettait de se qualifier pour le match de l’échelle du temps entre Ace Angel, l’ambassadeur de la NWC Kross, et le belge Ultima Sombra. Un match dynamique, agréable, avec de bons spots et un public qui réagissait. Ce bon match s’est terminé avec une belle mais surprenante victoire d’Ultima Sombra, qui empoche son ticket pour le match de l’échelle du temps.

A la fin de ce match, un dénommé « Spike Bones » s’en est pris au vainqueur avant de se faire corriger par Booster lui-même, en 2 minutes chrono. Booster prend ensuite le micro et annonce la participation de son fils « Dino » pour Revolution 15 en 2023, une scène plutôt émouvante. On espère bien sûr pouvoir vous parler de ses débuts sur le ring dans 5 ans.

 

Un début de show timide.

 

Le match d’ouverture opposait Camille Grignon à Amale Winchester, donnant lieu à un combat plutôt décevant…Beaucoup d’imperfections, qui témoignent malheureusement des lacunes du catch féminin en France, qui peine à se développer malgré un potentiel certain. Victoire de Camille Grignon dans un match à oublier pour les deux lutteuses. Suite à ce match, Bulla Punk, championne emblématique de l’ICWA, est venue annoncer sa retraite officielle des rings, en annonçant un match de championnat pour le titre féminin de l’ICWA (qu’elle détenait encore) entre Amale et Camille lors du show Handi’Catch 3, dont elle sera l’arbitre.

Souhaitant oublier ce premier match, nous passons ensuite au match pour les titres de champion par équipe de l’ICWA, « African Bomayé » (Christianium/A-Buck) ont défendu avec succès leurs titres face à la « Team Belgium » (Darkmondo/Alex Le Grand). Bon match mais rien d’exceptionnel. Suite à cette victoire, Jack Spayne vainqueur de l’échelle du temps l’année dernière est venu défier les champions avec son partenaire d’un soir, Hellmer Lo’Guennec. Les champions ont accepté le défi, et ont une nouvelle fois conservé leur titre, dans un match plus rapide mais un peu plus rythmé.

Après la pause : on sort les échelles !!

 

Comme chaque année l’ICWA proposait son match de l’échelle du temps, mélangeant bataille royale et match de l’échelle. Le vainqueur est celui qui décroche l’horloge, qui lui donne le droit d’affronter le champion de son choix au cours de l’année. Les lutteurs présents de ce match explosif étaient : MBM, Mike D Vechio, Vince N’T, Ragnarok, Kermarek, Ultima Sombra, et le fou de la cette bande Jack Spayne. Un bon match, avec des spots très risqués, comme par exemple, Mike D Vechio qui passe à travers une table qui se trouvait à l’extérieur du ring depuis une échelle, tout comme Jack Spayne qui est passé à travers une table qui était sur le ring après surperplex de Vince N’T du haut d’une échelle : comment vous dire que ses chutes vécus en live étaient aussi incroyables qu’effrayantes. Pour aller encore plus loin, il a fallut que Jack Spayne se prenne un coup de chaise dans le crâne : une manœuvre extrêmement dangereuse, que WWE a d’ailleurs banni de ses rings depuis maintenant des années… MBM sort vainqueur de ce match avant d’effectuer un « heel turn » sur Vince N’T en lui donnant un coup d’horloge dans le dos. L’horloge a d’ailleurs explosé lors du choc, laissant le dos de Vince N’T en sang…

Le dernier match de cette deuxième partie opposait Cormac Hamilton à Jimmy Gavroche pour les titres de Champions de France de l’ICWA et de la IPWF, qui seraient unifiés pour l’occasion. Pour info, ce match représente un véritable tournant pour le catch en France : juste après la victoire de Cormac Hamilton dans un match de bonne facture, Booster, président de l’ICWA, a annoncé une alliance historique entre l’ICWA, l’IPWF, la FRPW, ABCA, Ouest Catch, la TPW, et l’APC. Le titre de champion de France unifié de Cormac Hamilton pourra désormais être défendu dans ces 7 fédérations, ce qui est une excellente nouvelle pour le catch français, qui, selon nous, avait besoin de cette collaboration.

 

Un dream match et un joyeux bordel.

 

Pour cette 3ème partie, un véritable Dream match nous a été offert : Senza Volto, le catcheur français le plus en vu en ce moment, bientôt en partance pour les Etats-Unis, affrontait Peter Fischer, fraîchement de retour sur les rings français. Un match exceptionnel entre ces catcheurs de grand talents, qui ont embarqué le public dans une ambiance de folie, en performant lors du meilleur match de la soirée, incontestablement. Victoire de Senza Volto, mais les deux hommes sortent grandis de ce match : bravo et merci les gars !

Pour ce « Main Event », nous avons eu une opposition entre Tristan Archer et Louis Napoléon le champion Delta de Ouest Catch. Ce match était pour le titre de champion du monde poids lourd de l’ICWA rendu vacant par un Lucas Di Leo soit disant blessé. Les premières minutes de ce match sont agréable avec deux bons lutteurs présents sur le ring. On se dit que le match montera en puissance avant de finir en beauté dans un suspense haletant, mais c’était sans compter sur le booking de l’ICWA qui, ne mâchons pas nos mots, a gâché ce Main Event. Au bout d’une dizaine de minutes, l’arbitre se retrouve KO, MBM intervient pour utiliser l’horloge du temps mais il se fait stopper par un Vince N’T revanchard de cette humiliation qu’il a subit plus tôt dans la soirée. Lucas Di Leo est ensuite monté sur le ring, a enlevé son attelle révélant au public qu’il n’était pas blessé, et s’en est pris à Tristan Archer avec l’aide de Peter Fischer et Cormac Hamilton. African Bomayé s’est ensuite emmêlé pour sauver Tristan avec l’aide de Senza Volto…Bref, un joyeux bordel qui, on ne sait trop comment, s’est terminé avec tout le monde KO à l’extérieur, permettant à Tristan Archer de remporter le titre avec un Tombstone Piledriver enchaîné avec son célèbre « Coup d’Etat » sur Louis Napoléon.

La célébration de Tristan Archer a été de courte durée, puisqu’il a été interrompu par Senza Volto, qui semble convoiter le titre mondial…Senza Volto vs Tristan Archer pour le titre suprême de l’ICWA : on ne sait pas quand, ni comment, mais ce match nous fait envie ! A ne louper sous aucun prétexte !

 

 

En conclusion, le show a donc des points positifs comme des points négatifs, mais le show est quand même plus bon que mauvais ! Nous avons passé une bonne soirée, en rencontrant beaucoup de monde et en discutant catch avec beaucoup de fan, merci tout de même à l’ICWA pour cette belle soirée.

Prochains gros rendez-vous de l’ICWA :

– Handi’Catch 3 le 24 Novembre 2018 à Henin-Beaumont (62)

– Revolution 11 le 18 Mai 2019 à Maubeuge (59)

– A noter que l’ICWA proposera également pas mal de shows durant l’été à venir

 

@MaxB9_ et @ViandoxC

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here