Grand Chelem

Roland-Garros (H) : sans pitié, Rafael Nadal balaye Jannik Sinner

Rafael Nadal Roland-Garros 2021

Rafael Nadal s’est qualifié sans trembler pour les quarts de finale de Roland-Garros 2021. L’Espagnol a donné une leçon de 2 h 17 à Jannik Sinner (7/5 6/3 6/0). Il affrontera au prochain tour Diego Schwartzman.

Le choc a tourné à la boucherie. Quand il est entré sur le court Philippe-Chatrier, Jannik Sinner espérait probablement faire mieux qu’en octobre dernier. Il avait alors chatouillé Rafael Nadal pendant un set, avant de voir son illustre adversaire dérouler. Malheureusement pour le jeune Italien (19 ans), le scénario s’est répété. Après un début de premier set moyen, le tenant du titre a donné la leçon à son cadet pour finalement s’imposer en 3 sets et 2 h 17 de jeu (7/5 6/3 6/0).

C’est peu dire que Nadal a impressionné. Il a essoré Sinner, le baladant aux quatre coins du terrain. L’Italien a semblé sans solution, perdu en fin de match face au rouleau compresseur espagnol. Il a forcé son jeu, avec trop peu de réussite pour espérer mieux (41 fautes directes). Propre au filet (12/13), fort à l’échange (31 coups gagnants), le Majorquin a dominé ce match de la tête et des épaules.

Sinner a pourtant eu l’avantage en début de partie. Un break à 2/2 lui a permis de se retrouver en position de gagner le set à 5/3. Mais le taureau de Manacor s’est mis en route à ce moment précis. 8 jeux de suite remportés pour mener 7/5 4/0 et donner un premier coup sur la tête de son adversaire. Sinner a bien tenté de réagir au milieu de la deuxième manche, profitant d’un relâchement pour recoller à 4/3. Mais le tenant du titre a repris son entreprise de destruction dans la foulée, pour remporter 8 nouveaux jeux d’affilée, les derniers du match.

Dorénavant, Rafael Nadal a rendez-vous avec Diego Schwartzman, excellent depuis le début du tournoi. Les deux hommes n’ont d’ailleurs pas encore perdu le moindre set de la quinzaine. Leur duel sera une revanche de la demi-finale de l’an passé, où l’Argentin n’avait rien pu faire pour empêcher un nouveau sacre de l’Espagnol.

Crédit photo : Christophe ARCHAMBAULT/AFP
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire