Snooker

Snooker World Championship : O’Sullivan la force tranquille

Snooker World Championship

Un an après avoir remporté son sixième titre mondial, Ronnie O’Sullivan remet son titre en jeu au Crucible Theatre de Sheffield. Retour sur les premiers jours de compétition avec le début du tableau principal où les favoris ont globalement fait respecter la logique.

Ochoiski manque le coche

Présent aux qualifications pour la deuxième année consécutive, Brian Ochoiski a encore une fois été sorti dès son entrée en lice dans la compétition. Éliminé assez sèchement (6-1) par le Nord-Irlandais Gerard Greene l’an dernier, il faisait cette année face au Jamaïcain Rory McLeod et passa tout proche de la victoire. Mené quatre frames à zéro par le cinquantenaire, le Français s’est accroché pour revenir dans la partie et égaliser à quatre partout, avant de pousser son adversaire à la onzième manche. Malheureusement, il s’y inclinera 87 à 1, laissant filer un succès qui semblait à sa portée. À 22 ans, il devra donc encore attendre avant d’espérer passer un tour dans les qualifications du tournoi le plus important de l’année.

Ronnie O’Sullivan en mode diesel

Entrée en matière réussie pour le champion du monde. Opposé à Mark Joyce, qualifié dans le tableau principal pour la première fois après dix-huit tentatives, Ronnie O’Sullivan est monté en puissance tout au long de la partie pour se qualifier en huitièmes de finale. Après un début de rencontre maîtrisé où le natif de Wordsley domine son adversaire, il va accélérer pour finir en beauté. Menant 6-4 après dix frames, il ne va alors plus lâcher la moindre manche et réciter son snooker. En quatre frames, Joyce n’inscrit que huit points et O’Sullivan se permet de réaliser trois century breaks sur les trois dernières manches. Difficile de faire mieux pour montrer à la concurrence que le champion du monde en titre est un candidat sérieux à sa propre succession.

Robertson facile, Maguire dehors

Après l’entrée en lice du champion du monde, d’autres favoris à la victoire finale débutaient leur tournoi ce week-end. C’était notamment le cas de l’Australien Neil Robertson, qui n’a pas tremblé contre Wenbo Liang. Comme O’Sullivan, le troisième joueur mondial a remporté les quatre dernières frames en réalisant deux des trois century breaks qu’il obtint dans cette partie. Pas de problème non plus pour l’Anglais David Gilbert (n°15 mondial) face à son compatriote Chris Wakelin, qui a écrasé le début de partie pour finalement s’imposer 10 à 4. Plus de difficultés en revanche pour le Chinois Yan Bingtao (n°10 mondial), un temps mené par Martin Gould avant de remporter cinq des six dernières frames pour décrocher sa qualification.

Si la logique a globalement été respectée lors de ces trois premiers jours de compétition, Jamie Jones a tout de même réalisé la surprise de ce début de tournoi. Opposé à Stephen Maguire, huitième joueur mondial, le Gallois issu des qualifications a réussi à s’imposer, qui plus est avec la manière. Défait lors des trois premières frames, il ne va laisser aucune chance à son adversaire en remportant dix des onze manches qui vont suivre. C’est la deuxième fois en deux affrontements que Jones fait tomber Stephen Maguire, après une victoire lors de l’Australian Open en 2014.

Wilson et McGill accrochés

Dans les parties encore en cours, Kyren Wilson (n°6 mondial) et Anthony McGill (n°16 mondial) sont actuellement mis à rude épreuve par leurs adversaires. Finaliste en 2020 où il avait sorti Judd Trump, l’Anglais est mené d’une manche par son homonyme Gary Wilson après la première partie. Pour l’Écossais, demi-finaliste l’an passé, c’est légèrement mieux mais il ne possède qu’une frame de plus que Ricky Walden.

Entrée en matière également difficile pour John Higgins (n°5 mondial). Vainqueur du Players Championship cette saison, il est actuellement mené par le Chinois Tian Pengfei avant la reprise du match au cours de l’après-midi, mais rien n’est encore joué. Match également indécis dans l’un des chocs de ces seizièmes de finale entre Ding Junhui et Stuart Bingham, où le Chinois a remporté une frame de plus à l’issue de la première partie.

Les résultats complets

  • Ronnie O’Sullivan [2] 10-4 Mark Joyce [46]
  • Yan Bingtao [10] 10-6 Martin Gould [27]
  • David Gilbert [15] 10-4 Chris Wakelin [63]
  • Stephen Maguire [8] 4-10 Jamie Jones [69]
  • Neil Robertson [3] 10-3 Wenbo Liang [29]
  • John Higgins [5] 3-4 Tian Pengfei [53] (interrompu)
  • Anthony McGill [16] 5-4 Ricky Walden [35] (interrompu)
  • Kyren Wilson [6] 4-5 Gary Wilson [22] (interrompu)
  • Ding Junhui [9] 5-4 Stuart Bingham [18] (interrompu)

Rendez-vous ce soir et demain pour la suite des seizièmes de finale, avec notamment l’entrée en lice du n°1 mondial Judd Trump.

Crédits image en une : Getty Images

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire