Champions League

Une semaine en Ligue des Champions (J4) : Paris s’offre un sursis, l’Atalanta relance tout

Nouvelle journée de Ligue des Champions cette semaine, avec le début des rencontres retours de la phase de groupes. Si Paris s’est offert un succès précieux, la performance globale des clubs français n’a encore une fois pas été à la hauteur. Alors que six clubs ont déjà assuré leur qualification pour les 8èmes de finale, d’autres comme l’Atalanta n’ont pas dit leur dernier mot. Retour sur cette 4e journée de compétition.

 

Le match de la semaine : Bayern – Salzbourg

Nous avions le droit à de grandes affiches cette semaine. Alors que nos rédacteurs sont revenus en détails sur les victoires à l’extérieur de l’Atalanta et du Real Madrid, attardons nous sur le champion d’Europe en titre. Le Bayern s’est assuré la première place de son groupe en venant à bout de Salzbourg (3-1), mercredi soir. Le score n’est cependant pas forcément représentatif de la physionomie du match. Le Red Bull Salzbourg était venu à l’Allianz Arena avec des intentions. Pour preuve, les hommes de Marsch ont tenté leur chance à 19 reprises, contraignant Manuel Neuer à effectuer pas moins de 10 arrêts tout au long de la rencontre.

Dans un premier temps challengé, le Bayern a profité de son renard des surfaces polonais Robert Lewandowski pour ouvrir le score juste avant la mi-temps (1-0, 43e). En seconde, les Autrichiens ne se sont pas démobilisés, mais ont dû prendre davantage de risques pour tenter d’égaliser. Il n’en fallait pas plus aux Munichois. Les ailiers ont comme souvent fait admirer leurs qualités en transitions, avant de faire preuve de justesse technique face au but pour alourdir le score. Kinglsey Coman a d’abord fait le break (2-0, 52e), avant que Leroy Sané, entré en jeu à la place de Serge Gnabry, ne vienne alourdir le score (3-0, 68e). Malgré un but inscrit en fin de rencontre par l’intermédiaire de l’inévitable Berisha (73e), les visiteurs repartent avec les valises pleines de ce déplacement.

Ligue des champions: le Bayern Munich bat Salzbourg et se qualifie pour les 8e de finale - RTL sport

Crédit photo : RTL

Grâce à ce succès, les hommes de Flick sont assurés de terminer en tête du groupe A, après le match nul entre l’Altetico et le Lokomotiv Moscou (0-0). Un nul qui fait également les affaires de Salzbourg, qui reste à portée de fusil du Lokomotiv Moscou dans la quête d’accrocher un seizième de finale de Ligue Europa. Il faudra pour cela s’imposer face aux Russes la semaine prochaine, du côté de la RZD Arena.

 

Le joueur de la semaine : Phil Foden (Manchester City)

Nous aurions pu plébisciter Sancho, Ilicic ou même Sanusi, mais c’est bel et bien Phil Foden qui a obtenu la faveur de nos votes cette semaine ! Unique buteur de la rencontre opposant l’Olympiakos à Manchester City, le jeune anglais a pesé sur la rencontre, et s’installe de plus en plus comme un futur cadre de l’équipe mancunienne. Avec plus de 80% de passes réussites, 100% de dribbles réussis, 83% de duels gagnés et 4 passes clés, Foden s’est montré particulièrement efficace, et précieux dans sa zone.

Il a presque constamment permis à son équipe de progresser et de se créer les occasions les plus franches. Pour toutes ses raisons, mais aussi parce qu’il est surement l’une des principales (et seule ?) satisfactions pour Pep Guardiola ces dernières semaines, Phil Foden mérite ce titre d’homme de la semaine. Cerise sur le gâteau, avec ce succès, City est déjà assuré de voir les 8èmes de finale au printemps prochain.

Olympiakos 0-1 Man City: Phil Foden fires City into Champions League last 16 | Football News | Sky Sports

Crédit photo : Sky Sports

 

Le but de la semaine : Bruno Fernandes (M. United)

Dans un match primordial pour la suite des événements, et après sa défaite au match aller, Manchester United n’a pas fait dans le détail pour venir à bout de l’Istanbul Basaksehir (4-1). Lors de cette rencontre, le premier but de Bruno Fernandes a tout particulièrement retenu notre attention : difficile de passer à côté de cette superbe demi-volée, qui est venue se loger dans la lucarne de Gunok.

 

On a aimé :

  • Le Real Madrid taille patron

Le Real Madrid a fait le job en Italie. En danger après deux premières journées ratées, les coéquipiers de Luka Modric ont rendu une copie satisfaisante face à l’Inter Milan. En les absences de Karim Benzema et de Sergio Ramos, les Merengue ont assuré l’essentiel, se montrant pragmatiques et dominants au milieu de terrain, comme sur les côtés, où Mendy et Carvajal ont passé une agréable soirée. Une victoire 2-0 grâce à des réalisations de Hazard (sur pénalty) et d’Hakimi contre son camp, qui permettent à la Maison Blanche de se donner de l’air et de prendre trois points d’avance sur le Shakhtar Donetsk.

  • L’Atalanta relance tout

La dynamique s’est inversée. Après s’être imposé 5-0 au match aller, Liverpool a chuté à la surprise générale mercredi soir. Peu inspirés, les Reds se sont cassés les dents sur une équipe de l’Atalanta toujours aussi imprévisible. Les joueurs de Gasperini ont fait la différence en l’espace de cinq minutes grâce à des réalisations de Ilicic (60e) et de Gosens (64e), pour mettre fin à une série de trois matchs sans victoire. Grâce à ce succès, les Bergamasques (7 points) reviennent à deux points des hommes de Klopp (9 points), et restent au contact de l’Ajax (7 points), vainqueur de Midtjylland (3-1). Le suspense est à son comble dans le groupe D.

 

On n’a pas aimé :

  • L’attitude parisienne

“Vous aviez dit qu’on avait besoin de victoires, voilà une victoire ! C’était un match difficile et on a gagné. Désolé si vous n’avez pas vu de fond de jeu. Je retiens le cœur et la solidarité. Nous sommes restés ensemble dans une situation difficile. Je sais bien qu’on attend plus de nous mais vous vous attendiez à quoi avec cette équipe et ces blessures ?” s’est emporté Thomas Tuchel après le succès de son équipe contre Leipzig (1-0). Au-delà de la victoire, la prestation parisienne a une nouvelle fois été moribonde. Le milieu de terrain parisien n’a pas pesé sur l’entrejeu, ce qui n’a pas permis aux locaux de créer du liant entre leurs lignes. Si, comme Tuchel, les amateurs ne retiendront sans doute que la victoire, cet enchaînement de prestations très moyennes reposant presque uniquement sur certaines individualités pourrait causer du tort au PSG, à terme. Alors que le club de la capitale jouera son avenir européen à Old Trafford mercredi prochain, il serait temps pour Tuchel et les siens de poser (enfin) les jalons d’une équipe destinée sur le papier à jouer la victoire finale.

  • Marseille continue de creuser

L’Olympique de Marseille recevait le FC Porto pour jeter ses dernières forces dans la bataille menant à une hypothétique qualification en huitièmes. Mais comme lors de leurs trois premières rencontres de groupe, les Olympiens n’ont fait qu’illusion. Brouillons, les joueurs de Villas-Boas ne sont jamais parvenus à mettre les ingrédients nécessaires pour entrevoir un résultat favorable. Dans un Vélodrome vide, l’OM s’est incliné 2-0, concédant notamment le deuxième but sur un penalty qui a mené à l’expulsion de Balerdi. Marseille enchaîne une 13ème défaite de suite en Ligue des Champions. Triste record.

  • L’Inter toujours aussi décevant en Ligue des Champions

L’Inter Milan est au bord du précipice. En position encore intéressante avant la double confrontation face au Real Madrid, le club milanais s’avance désormais vers une nouvelle désillusion dans cette compétition, après ses deux revers face aux hommes de Zidane. S’ils avaient rivalisé à l’aller, les Nerazzurri ont été presque inexistants à domicile, mercredi soir. Très en forme ces derniers temps, Romelu Lukaku a été muselé par la défense merengue, tout comme son milieu, qui n’est pas parvenu à prendre le dessus pour alimenter de manière qualitative ses attaquants. Les hommes de Conte devront absolument gagner contre Mönchengladbach la semaine prochaine pour espérer se relancer. Ils devront composer sans Vidal, exclu pour une querelle avec l’arbitre à l’heure de jeu.

 

Les résultats complets de la J4 :

 

Retrouvez le classement des groupes ici.

 

Crédit photo de l’image en Une : Challenges

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire