Golf

Une semaine sur les greens : Bezuidenhout vainqueur en plein coeur du parc Kruger

Retour ce lundi sur la semaine de golf, une semaine européenne, qui nous a emmené (particularité de ce Tour Européen), sur la deuxième étape du triptyque sud-africain. Chez les femmes, l’Open d’Espagne a vu s’opposer l’élite du golf européen. Entre éléphants, guépards et la chaleur espagnole, résumé d’une très belle semaine de golf. 

Bezuidenhout s’impose à domicile

Cap sur le Parc Kruger et le parcours de Leopoard Creek pour ce qui était une des, si ce n’est la plus belle étape du circuit mondial. En plein coeur de la savane, à quelques mètres des éléphants, crocodiles ou encore tigres, les joueurs du circuit mondial ont offert un très beau spectacle.

Au bout des deux premières journées, c’est un trio qui se détache, avec en premier lieu le polonais Meronk, auteur de deux premières journées exceptionnelles, avec des cartes de respectivement 65 et 66. Juste derrière, on retrouve un J. Hansen, déjà vainqueur la semaine dernière, qui rattrape une première journée juste correcte à 70 avec un Day 2 conclu avec une carte record de 64.

Le polonais Adrian Meronk, la relève du gratin du golf mondial.
Crédit Photo: Gallo Images

La surprise vient du français, Robin Roussel, co-leader après le Day 1 et qui conclut deux premières journées très bonnes à -9.

Surprise du début de semaine, le français Robin Roussel, impeccable jeudi.
Crédit photo: Getty Images

Parmi les autres prétendants à la victoire finale, on retrouve l’anglais Richard Bland toujours aussi régulier, le sud-africain Schaper, ou encore son compatriote Christian Bezuidenhout auteur de deux journées solides à 69 et 68.

Le très jeune Schaper, un visage de bambin et une solidité de briscard.
Crédit Photo: Getty Images

Le cut tombe vendredi soir et vient sanctionner de nombreux joueurs, avec quelques surprises ! En premier lieu un joueur qui avait très bien figuré la semaine dernière à Johannesburg. Jack Blaauw et une très mauvaise deuxième journée passe à la trappe. Parmi les autres joueurs en vue la semaine dernière, Zach Lombard s’est montré bien trop irrégulier pour passer le cut, avec notamment un carte de 76 vendredi.

Parmi les français n’ayant pas passé le cut, la grande déception vient d’Adrien Saddier, auteur de deux journées très compliquées avec des cartes de 77 et un +10 général bien trop insuffisant. Deux autres français ont, eux, espéré passer le cut, avec d’abord Stalter qui a essayé de rattraper une première journée compliquée, avec un Day 2 convaincant à 69.

Une fois le week-end arrivé, les cartes semblent presque totalement rebattues, avec des positions de drapeaux plus compliquées, et des cartes qui augmentent. Le français Matthieu Pavon en fait les frais et termine avec un +7 et une journée de samedi très compliquée avec une carte de 79.

 

Parmi les favoris à la victoire, le Moving Day fait beaucoup de dégats. Richard Bland, Nienaber, Hansen, Roussel ou encore Larrazabal ne parviennent pas à rendre une carte en dessous du par. Parmi eux, un seul garde pourtant ses chances, c’est l’anglais Bland, placé à la veille du Day 4.

En parallèle, certains joueurs tirent leur épingle du jeu et parmi eux le local Bezuidenhout, de retour sur le circuit européen après avoir disputé le Masters d’Augusta. Le sud-africain se replace avant le Day 4, en compagnie de l’anglais Bland, l’américain Crocker et de l’anglais Armitage avec la meilleure carte du Day 3: 67.

Le Day 4 va voir un début de parcours assez bon pour tous les joueurs en tête, jusqu’aux trous 7 et 8 sur lesquels Bezuidenhout enchaîne double bogey et bogey. La partie est totalement relancée, mais Crocker, auteur d’un triple bogey au 18, Meronk en difficulté avec un +2 sur le retour, et Schaper avec un +4 total, et un triple bogey au 10, ne peuvent rivaliser avec un Bezuidenhout impérial et trois birdies sur le retour.

Le vainqueur de la semaine, le sud-africain Bezuidenhout.
Crédit photo: Getty Images

Victoire finale sans trop de suspense après le craquage de Crocker, et le sud-africain s’impose chez lui, pour rentrer dans le Top 50 mondial et sécuriser sa place pour la Finale à Dubai dans deux semaines.

A noter la dégringolade de Robin Roussel, à la faveur de deux dernières journées bien moins impressionnantes que son début de semaine. A l’inverse, la surprise de la semaine est la performance d’Alexander Levy, très à l’aise sur le parcours ce week-end avec deux cartes superbes de 68 et 69 qui auraient pu le mener vers la victoire s’il avait pu éviter son triple bogey au 11 lors du Day 1. Frustrant pour le français, mais tellement prometteur pour cette fin de saison avec une sixième place qui va lui rapporter gros dans la course à Dubai.

La danoise Pedersen s’impose en patronne en Espagne

Dans un plateau composé presque exclusivement de joueuses européennes, avec notamment la danoise Pedersen qui partait comme favorite si l’on regarde son classement mondial, la partie fut très hétérogène. Un trio se détache à la veille du Day 4, composé de la danoise, et de deux espagnoles, Iturrios et Pelaez. Mais la joueuse la plus régulière, Pedersen, va logiquement s’imposer avec un retour à -5 et trois birdies sur les trois derniers trous pour s’offrir un magnifique titre en terre espagnole.

La danoise Pedersen, victorieuse cette semaine en Espagne.
Crédit Photo: Ladies European Tour

Pour les françaises, le dernier tournoi de la saison a souri à Manon Gidali qui s’offre une très belle sixième place avec quatre journées très régulières. Pour le reste des engagées tricolores, Céline Herbin a terminé 30è avec deux journées moyennes vendredi et samedi. Astrid Vayson de Pradenne avait bien débuté avant une journée de samedi plus compliquée et s’offre un beau Top 50.

 

Rendez-vous dès mercredi pour la reprise du golf mondial avec une belle étape du côté de Dubai pour le Tour Européen, puis jeudi sur le continent américain avec deux tournois. Un tournoi PGA au Mexique, avec notamment le local Ancer, le canadien Conners, ou encore les américains Finau, Koepka, Todd ou Thomas parmi les engagés. 

Le tour féminin nord-américain reprendra jeudi avec la Volunteers of America Classic, et avec parmi les engagées la française Boutier dont on attend beaucoup cette semaine. 

 

Crédit Image à la Une: Getty Images

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
id felis non id, suscipit massa eget fringilla Nullam venenatis velit, nunc