Vers une continuité chez McLaren ?

0
Une continuité avec McLaren ?
McLaren se séparera fin 2020 de Renault, son motoriste depuis 2018, pour retrouver Mercedes, ont annoncé l'écurie britannique et les constructeurs français et allemand dans des communiqués en marge du GP de F1 de Russie le 28 septembre 2019 afp.com/Dimitar DILKOFF

Sauf surprise, McLaren devrait poursuivre avec son line-up pour la saison 2021. En tout cas, Andreas Seidl n’est pas pressé de prolonger les pilotes pour le moment,  mais n’en cherche pas des nouveaux.

McLaren revient de loin et peut voir l’avenir de manière durable. Pour 2021, Daniel Ricciardo aurait un regard vers McLaren et d’autres pilotes devraient en faire de même,  d’après AS. Effectivement car les 2 pilotes titulaires ont leur contrat qui expire fin 2020.

Toutefois la priorité de McLaren est de garder Carlos Sainz et Lando Norris.

Interrogé par le journal ibérique, Andreas Seidl dit qu’il n’y aura pas d’annonce dans l’immédiat :

« Pour commencer, nous aimons la clarté, car rien ne presse sur les prolongations. Nous sommes sur le point de commencer la saison 2020 et nous sommes heureux avec Lando et Carlos. »

Afin de prolonger ces pilotes, Andreas Seidl espère que la voiture et les pilotes seront au rendez-vous :

« McLaren doit passer à l’étape suivante et je suis certain que l’équipe peut le faire avec tout ce qui s’est fait la saison dernière. Après, nous n’avons aucune raison de changer quoi que ce soit. »

Si certains ont des consignes d’équipes en F1, d’autres n’en ont pas. Andreas Seidl indique qu’il prend cette option pour le moment :

« Les pilotes seront libres de se battre en piste tant qu’ils ne se touchent pas. Si on évolue de manière positive au cours de la saison, nous adapterons notre position au cours de la saison. En tout cas, j’ai hâte d’avoir ce genre de problèmes à l’avenir. »

Lors de la présentation de la monoplace, Carlos Sainz a expliqué qu’il était très bien avec McLaren :

« Tout d’abord, je suis très heureux avec McLaren et évidemment on a commencé à parler. Pour l’instant, nous sommes qu’en février et rien ne pesse. En conclusion, je suis très heureux dans ce projet et j’ai confiance pour la suite. »

Vivement le début du marché des transferts.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here