Volley

Volley Saison 2021-2022 : tour d’horizon des championnats étrangers

Comme pour la Ligue A Française, la plupart des championnats de volley saison 2021-2022 arrivent à mi-parcours de la saison, avec la fin des matchs aller. Comme attendu dans beaucoup de pays, les grosses écuries qui visent les titres de champion national et la Ligue des Champions ont répondu présent, que ce soit en Italie, Pologne et Russie. Il est l’heure de dresser un 1er bilan.

Super Lega Volley saison 2021-2022, Perugia en force

Comme prévu en Italie, le Big Four composé de Perugia, Lube Civitanova, Modène et Trentino dominent le championnat et ne laissent que des miettes aux poursuivants. Avec une seule défaite au compteur, l’équipe de Perugia d’un certain Wilfredo Leon a pris ses distances au classement et semble sur la voie royale pour terminer en tête de la Super Lega Volley saison 2021-2022. Avec déjà 6 points de retard, la Lube Civitanova semble un ton en dessous en ce début de saison, dû aussi aux blessures d’Osmany Juantorena et Ivan Zaytsev qui prive la Lube de ses hommes forts en bout de fil. Après un début de saison compliqué, Modène et son champion Olympique Earvin Ngapeth semble enfin sur la bonne pente. Avec son recrutement XXL cet été (arrivées du passeur Brésilien Bruno, de son compatriote Leal, du pointu Hollandais Nimir en plus du retour à la maison d’Earvin après son aparté Russe), Modène dispose peut-être de la plus belle équipe sur le papier en Europe et n’aura pas d’autres alternatives que le titre. Un titre qui paraît difficile à obtenir pour le vice-champion d’Europe, Trentino. Après un été marqué par des problèmes financiers, le club du Trentin a misé sur la jeunesse de la Squadra Azzurra (Alessandro Michieletto, Daniele Lavia et Riccardo Sbertoli) pourrait essayer de titiller les gros cadors, que cela soit en championnat ou en coupe d’Italie. Derrière ces 4 équipes qui se partagent les titres depuis une dizaine d’années, le peloton de poursuivants tentera tant bien que mal, de viser les accessits pour les play-offs et de jouer leur va-tout lors de la coupe nationale.

Les Français d’Italie : Earvin Ngapeth et Modène sur la bonne voie

De retour tardivement dans son club de Modène après avoir dignement fêté son titre de champion Olympique et de MVP du tournoi, Earvin Ngapeth est le joueur le plus régulier de son équipe depuis le début de saison. De retour dans le club qui l’a vu exploser au top niveau international, le tricolore cherchera à conquérir tous les trophées possibles : coupe d’Italie, coupe CEV et Super Lega Volley saison 2021-2022. Antoine Brizard et son équipe de Piacenza avait bien commencé sa saison, mais le covid est venu freiner cette embellie. Le passeur international tricolore, aidé par ses compatriotes Thibault Rossard et Pierre Pujol, voudront jouer le haut du tableau et ont des arguments à faire valoir. Du côté de Milan et de nos 2 champions Olympiques, Jean Patry et Barth Chinenyeze, on alterne le bon et le moins bon. Blessé, Patry n’a presque pas foulé le parquet cette saison, tandis que le central Français réalise un très bon début de saison sur le plan individuel alors que leur équipe de Milan est en milieu de tableau. Plus souvent remplaçant, Luka Basic tentera d’obtenir plus de temps de jeu, comme lors des dernières rencontres où il a su profiter des envies de départ d’un des joueurs de son équipe de Vibo Valentia.

Classement Super Lega ici

Le champion d’Europe Kędzierzyn toujours au sommet en Plus Liga

Vainqueur de la Ligue des Champions pour la 1ère fois de son histoire en mai dernier, Kędzierzyn-Koźle survole le championnat Polonais volley saison 2021-2022 jusqu’à présent. Avec pourtant les pertes de Benjamin Toniutti (passeur Français et champion Olympique cet été), de Jakub Kochanowski ou bien du libéro international Polonais Pawel Zatorski, les champions d’Europe réalisent un parcours sans faute avec 13 succès en autant de matchs. Derrière eux, Jastrzebski, de nos 3 Français dorés cet été (Ben Toniutti est arrivé, en compagnie de Trevor Clevenot et Stephen Boyer) est dans la course pour la 1ère place mais les 5 points d’écart commencent à peser. Enfin, Varsovie, Belchatow et Zawiercie se battront pour obtenir l’avantage du terrain pour les play-offs. Porté par leur public et un recrutement de qualité (Facundo Conté, argentin médaillé de bronze aux JO a signé cet été, en plus d’Uros Kovacevic, cadre de la sélection Serbe, et de Dawid Konarski, pointu en équipe nationale de Pologne), Zawiercie pourrait venir bousculer la hiérarchie établie depuis plusieurs années. Un championnat dense dans le pays du volley !

Nos champions Olympiques en embuscade

Venus renforcer le dernier vainqueur du championnat Polonais, Jastrzebski, nos 3 Français champions Olympiques à Tokyo ont connu des fortunes diverses. Cadre de Kędzierzyn-Koźle depuis 6 ans, Benjamin Toniutti a décidé l’été de se lancer un nouveau défi en se rendant à Jastrzebski, avec ses amis de l’équipe de France, le réceptionneur attaquant Trevor Clevenot et l’attaquant de pointe Stephen Boyer. Si l’apport des 2 premiers cités n’a pas posé de problème, l’intégration a été plus difficile pour le pointu tricolore. En quête de repères et de constance, Stephen Boyer a dû s’adapter à son nouveau contexte avant de performer. Malheureusement pour lui, une blessure à la main le met hors des terrains pour au moins 2 mois, et nous le reverrons qu’en 2022. Il sera un élément important, comme ses 2 autres compères de la sélection pour remporter le titre de Plus Liga Volley saison 2021-2022.

Classement Plus Liga ici

Kazan, leader de la Super League Russe de Volley saison 2021-2022

La saison dernière a été mal vécue par le puissant club Russe du Zénit Kazan. La meilleure équipe des années 2010 n’a pu accrocher de nouveaux titres à palmarès, avec des défaites en 1/2 de Ligue des Champions, de coupe de Russie et en 1/4 de Super League Russe. Des résultats qui ont poussé les dirigeants à entamer un nouveau cycle. L’ancien club d’Earvin Ngapeth a donc décidé de faire venir le passeur Américain Micah Christenson et le réceptionneur attaquant Russe, Dmitry Volkov. Objectif simple, gagner les 3 compétitions sur lesquelles le Zénit participe, c’est-à-dire les titres nationaux ainsi que la coupe CEV. Pour le moment, avec une seule défaite depuis le début de saison, le club du Tatarstan est dans les temps. Talonné par le club de Sibérie, Novosibirsk, la lutte s’annonce intense dans un championnat très physique. Le Dinamo Moscou, Dinamo Lô et Zénit Saint-Pétersbourg (du libéro Français Jenia Grebennikov) complètent le top 5 de la Super League Russe volley saison 2021-2022.

La découverte du championnat Russe pour Jenia Grebennikov

Arrivée cet été en provenance après 6 saisons en Italie, le libéro Français Jenia Grebennikov effectue ses premiers pas dans son pays d’origine ! Considéré, à juste titre, comme le meilleur libéro du monde, le champion Olympique réalise un bon début de saison avec son équipe du Zénit Saint-Pétersbourg. En course dans toutes les compétitions, le puissant club Russe voudra enfin décrocher un titre après 3 finales perdues la saison dernière.

Classement Super League Russe ici

Halkbank leader invaincu en Turquie

En Turquie, c’est une petite surprise de voir l’Halkbank Ankara en tête de la Efeler Ligi, qui plus est invaincu après 13 matchs ! Ne disposant pas du plus gros effectif du pays, l’Halkbank peut compter sur son collectif porté par son attaquant Cubain Fernando Hernandez. Ankara tiendra-t-il la saison sur ce rythme ? Telle est la question. Avec les 2 favoris que sont le Fenerbahce Istanbul du réceptionneur attaquant Français Yacine Louati et du Ziraat Bankasi (Anakara) des anciens joueurs de Ligue A Wouter Ter Maat et Martin Atanasovo, la Efeler Ligi sera disputée jusqu’au bout !

Des tendances se dégagent dans la plupart des championnats de volley saison 2021-2022 à l’étranger, tout comme en Ligue A. Les favoris sont au rendez-vous et les play-offs qui auront lieu en mai 2022 seront âpres et disputés. Que cela soit en Italie, Pologne ou Russie, les Champions Olympiques Français viseront le titre dans leurs clubs respectifs !


Jérémy Ernou

Le sport est une religion

Dernières publications

En haut