Catch

WrestleMania 38 – Roman Reigns, un champion indisputé

Roman Reigns undisputed champion

Dans la nuit du 3 au 4 avril s'est tenu la Nuit 2 de WrestleMania au AT&T Stadium de Dallas. Le plus gros show de l'année a été marqué par le sacre de Roman Reigns qui devient champion indisputé de la WWE. Retour sur cette deuxième nuit du show des shows. 

Alors qu'on attendait les trois équipes de Raw, c'est avec surprise que la musique de Triple H résonne au AT&T Stadium. La foule pop et encense The Game. Celui qui a dû prendre sa retraite des rings à cause de soucis cardiaques s'est adressé brièvement aux fans. Un merci au public pour toutes ces années suivi du traditionnel “Welcome to WrestleMania” avant de tirer pour de bon sa révérence. The Celebral Assasin laisse ses bottes et son micro au centre du ring avant de s'en aller sous les chants “Thank You Hunter” bien mérités.

RK-BRO toujours au sommet

On ouvre cette deuxième nuit avec le combat pour les titres par équipe de Raw. RK-BRO défend contre Alpha Academy et les Streets Profits. Dans un combat rythmé et plein d'envolées, Randy Orton et Riddle conservent avec deux RKO spectaculaires. L'ancien champion tag de NXT a ramené sur terre Montez Ford avec un Springboard RKO du haut de la troisième corde. Puis, Randy Orton a contré un Moonsault de Chad Gable en RKO. RK-BRO continue leur fête pour le plus grand bonheur du public texan.

À la fin du combat, les Street Profits sont fair-play et reconnaissent leur défaite. Ils proposent même un verre aux champions et à Gable Steveson présent au premier rang. Ce dernier accepte, mais se fait interrompre par Chad Gable. Le double champion universitaire s'énerve et porte une belle Belly to Belly over the Head Suplex au professeur de la Alpha Academy. Les cinq amis finissent finalement par boire leur verre.

Bobby Lashley fait tomber le géant Omos

On poursuit avec le choc des titans entre Omos et le All Mighty Bobby Lashley. Un combat difficile à pronostiquer car les deux hommes étaient censés être protégés. Cependant et malgré une domination en début de match, Omos est tombé. Bobby Lashley a eu un sursaut de puissance et a terrassé le géant avec plusieurs Spears. Une défaite qui ne présage rien de bon pour le catcheur nigérian.

Sami Zayn fait comme un rat

On savait que ce match allait avoir quelques moments amusants de par la stipulation et l'adversaire de Sami Zayn. En effet, toute l'équipe de Jackass était présente et a battu Sami Zayn, fait comme un rat. Le Québécois a subi plusieurs attaques de différentes armes. Un extincteur, des panneaux, une main géante, un taser, ou autre pied à levier sont venues perturber l'ancien champion Intercontinental. Sans oublier, la suplex de Wee Man et les tapettes à souris. Le match se termine lorsque l'équipe de Jackass coince Sami Zayn sous une tapette à rat géante au centre du ring pour qu'il ne puisse pas se dégager. Le rire a vaincu le catch.

Sami Zayn Mouse Trap WrestleMania 38

Sasha Banks et Naomi nouvelles championnes 

Queen Zelina et Carmella remettaient leurs titres par équipe en jeu contre Sasha Banks et Naomi, Liv Morgan et Rhea Ripley et Natalya et Shayna Baszler. Dans un match où chaque lutteuse à eu son petit moment de lumière, les choses sérieuses ont commencé. Les prises deviennent de plus en plus impactantes. Naomi se dégage du Superkick de Carmella. Puis, avec l'aide de sa partenaire elles placent leur finish par équipe sur “la plus belle femme de la WWE” pour remporter les titres. Sasha Banks met un terme à sa série de défaites à WrestleMania.

Edge piège AJ Styles

C'était un des matchs les plus attendus de tout WrestleMania. Pour la première fois Edge et AJ Styles s'affrontaient dans un ring de catch. Néanmoins, l'application du public n'a pas toujours été le meilleur et les transitions entre les prises étaient vraiment longues la plupart du temps. On retient tout de même quelques gros spots comme la Supersplex sur l'apron ou le dégagement d'Edge après un Styles Clash. À la fin du match, le Phenomenal One se prépare pour son Phenomenal Forearm. Cependant, Damian Priest fait son apparition derrière. Cela distrait Styles. Il s'envole pour son coup d'avant bras. Mais Edge le contre avec un énorme Spear. Edge remporte le combat et prend Damian Priest sous son aile.

Edge Damian Priest WrestleMania 38

Sheamus et Ridge Holland détruisent le New Day

Ce combat était initialement prévu pour la nuit 1. Pour une raison inconnue, il a été déplacé au dimanche. Le match est purement et simplement un squash où le Fight Night Club a dominé. On notera quand même l'hommage à Big E fait par les membres du New Day qui ont repris sa tenue. Xavier Woods encaisse un Brogue Kick et le finish d'Holland et donne la victoire aux Britanniques.

On présente à nouveau le clip du Hall of Fame 2022. Comme la veille, l'Undertaker vient saluer la foule, seul cette fois. Un instant qui a dû faire plaisir aux fans de Dallas, mais qui a fait perdre du temps sur le programme.

Un moment hors du temps

Avant le Main Event, Pat McAfee affrontait le protégé de Vince McMahon, Austin Theory. Le preneur de selfie a même été présenté par le Chairman lui-même. Dès l'entrée de Pat McAfee on comprend tout de suite qu'il devient le catcheur le plus over de la nuit. L'ancien joueur de football américain entre avec les pompons girls des Dallas Cowboy, ce qui lui donne un aspect sympathique auprès du public local. Durant toute la rencontre, le public le soutient à 200%. Austin Theory trop sûr de lui baisse sa garde et se laisse avoir par un roll up. Pat McAfee célèbre avec le public de manière grandiose.

Cependant, le segment ne s'arrête pas là. Le commentateur de SmackDown se sent pousser des ailes et défie Vince McMahon. Le directeur enlève son costume et accepte. Il montre une forme physique encore exceptionnelle à 76 ans. Avec de la triche dû à son statut, Vince McMahon bat McAfee après un coup de ballon de football américain dans les parties intimes. Vince McMahon et Austin Theory célèbrent au centre du ring. Quand tout à coup…

Le bruit de verre le plus connu du monde résonne ! Stone Cold Steve Austin revient une nouvelle fois faire revivre cette rivalité historique. Le public explose de joie et lui transmet tout son bonheur. Lorsque le Rattlesnake arrive dans le ring, l'atmosphère change. Nous revenons 25 ans en arrière. Theory s'interpose entre Austin et son patron. Ce dernier se prend évidemment un Stunner. Le public applaudit. Vient le tour de McMahon. Tout part d'une bière pour terminer en Stunner également. Cependant, un Stunner totalement raté à cause du selling de Vince McMahon. Stone Cold prend l'énergie de la foule et invite Pat McAfee à le rejoindre. Cependant, comme pour Byron Saxton la veille, McAfee termine sa soirée plein de bière après avoir encaissé un Stunner. Un segment drôle et nostalgique qui aura marqué ce WrestleMania 38.

Stone Cold Steve Austin WrestleMania 38 nuit 2

Roman Reigns au sommet de la pyramide

Dans ce Main Event digne des plus grands blockbusters américains, Roman Reigns et Brock Lesnar combattaient pour devenir champion indisputé de la compagnie. Un troisième affrontement à Mania après le 31 et le 34 sauf que cette fois les rôles sont inversés. La bête est le baby face adoré du public, tandis que Reigns est le bad guy (cela dit très cool également) que la foule aime hué. Leur match ressemble beaucoup à leurs précédentes rencontres. De nombreux Spears, Superman Punch, German Suplex ou F5 pour aboutir au résultat logique : le couronnement du chef de la tribu. Roman Reigns devient incontestablement le visage de WWE qu'il porte sur ses épaules depuis plusieurs années maintenant.

Cette deuxième nuit a montré quelques inégalités de rythme et de qualité par rapport à la première. Cependant, des éléments la sauve comme l'opener, l'entrée d'Edge, tout le segment avec Austin Theory, Pat McAfee, Vince McMahon et Stone Cold Steve Austin et le couronnement de la tête de la table. Dans l'ensemble, nous avons vécu un superbe WrestleMania qui restera dans les mémoires à certain temps. 

Crédit photo : WWE


Auguste Amar

Rédacteur qui jongle entre le spectacle et les émotions des rings de catch, la folie de la NBA, l'imprévisibilité du tennis et la beauté du football.

Dernières publications

En haut