Athletic Bilbao : En bas de pelote(on) dans le haut de tableau

0
Ligue 1

Après la désillusion la saison dernière lors de la dernière journée de Liga, Bilbao devait se relancer. Sous l’impulsion de Gaizka Garitano, les Basques alternent entre les bonnes performances mais aussi une période longue sans victoire…

Résultats de la saison : 10ème, 9 victoires, 10 matchs nuls, 8 défaites. 29 buts pour, 23 buts contre (-6).

L’effet rétro

Après une saison 2018/2019 assez mouvementée (remontée du bas de tableau aux places européennes), il fallait continuer sur la dynamique. Pas de recrutements de joueurs basques effectués, et des départs mineurs excepté un regrettable : Alex Remiro libre à la Sociedad.

Les départs sont plus que satisfaisants avec trois victoires et trois nuls, dont un succès 1-0 contre Barcelone. Un Bilbao qui contrôle bien le milieu mais qui se fait peur en défense. C’est cette défense qui va provoquer deux longues disettes de résultats positifs : de la 6ème à la 10ème journée puis de la 16ème à 25ème journée.

Ces problèmes de rendements peuvent s’expliquer par une tactique dont le rendement offensif n’est pas forcément des plus adaptés pour jouer contre des équipes qui s’appuient sur la possession de balle. De plus, Inaki Williams, meilleur buteur avec 10 dix, ne peut compenser la disette d’un Aritz Aduritz vieillissant et un Asier Villalibre encore fébrile pour jouer les titulaires en Liga. Au final, Bilbao va réussir à contenir beaucoup de matchs nuls et rester à proximité de l’Europe avec 5 points de retard sur le premier qualifié.

Ce que l’arrêt du championnat change

Pas de qualification européenne et une place en milieu de tableau pour les Basques. L’heure sera à s’occuper de l’aspect financier du club. N’ayant pas acheté mais peu vendu, il faudra espérer que les droits TV récupérés seront suffisants pour sauver le club.

Les tops/flops

Top : Inaki Williams

Une fois de plus, le robuste avant centre basque aura prouvé une fois de plus son talent. Habile devant les filets, rapide, physique, tout lui a réussi encore cette année. Meilleur buteur de l’équipe en championnat, il a été capable de relancer l’équipe à maintes fois.

Top 2 : La défense

Même si elle fut quelque peu perméable par moments, la défense basque a su permettre à l’effectif de tomber bien plus bas lorsque le secteur offensif était en baisse de régime. Inigo Martinez, Yuri Berchiche, Ander Capa, Unai Nunez ou Yeray ont su prouver qu’ils étaient les boss en Liga dans leur domaine.

Flop : Le milieu

Si il y avait un endroit où trouver des coupables, c’est dans le secteur le plus faible sur le papier. C’est-à-dire le milieu. Vieillissant, peu de rotation, pas assez d’impact dans le jeu, le secteur axial du jeu de Bilbao a laissé à désirer durant une grande partie de la saison. Gaizka Garitano espérait beaucoup de ce milieu, cependant il faudra peut être revoir son implication dans la tactique…

Perspectives d’avenir

Il est compliqué de se donner des perspectives avec l’Athletic Bilbao. Etant dépendant de recrutement de joueurs basques, il faut trouver les prospects parfaits. Tout en arrivant également à ne pas dégraisser l’effectif. Des cibles comme Ander Guevara (Real Sociedad) sont à sonder. Mais dans un premier temps, l’économie est à confirmer si le club ne veut pas se retrouver dans une situation délicate.

C’est tout pour ce tour d’horizon de la saison de Bilbao. On se retrouve dans deux jours pour parler du Betis Seville

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here