Basketball

Betclic Elite, les favoris de la saison 2022/2023

À l’aube de la nouvelle saison de Betclic Elite, il est l’heure de faire un zoom sur les favoris pour le titre de champion de France. Deux équipes se détachent, Monaco et l’Asvel, qui avec leurs budgets conséquents et taillés pour l’Euroleague, devraient survoler les débats. Mais derrière, d’autres équipes espèrent bien faire déjouer les pronostics. Tour d’horizon des favoris pour le titre pour cette saison 2022/2023.

Betclic Elite

Monaco

Aux portes du Final Four de l’Euroleague la saison passée puis finaliste du championnat de France, Monaco a décidé de se montrer actif durant l’été pour rebâtir une équipe encore compétitive. Pour cela, les dirigeants ont commencé par prolonger les cadres que sont Mike James, Donta Hall, Alpha Diallo et Donatas Motiejunas. Puis, Le coach Sasa Obradovic et son staff ont jeté leur dévolu sur des joueurs habitués des joutes d’Euroleague comme Jordan Loyd, John Brown et Adrien Moerman, ainsi que sur Élie Okobo, qui sort d’une saison réussie du côté du rival Villeurbannais. Une sorte de dream team made in France que le coach Serbe devra maintenant faire jouer en équipe et avec intensité, ce qui a pu manquer par instants la saison dernière. Mais avec un effectif pareil, et tous les postes doublés, Monaco fait figure de favori pour la saison 2022/2023 de la Betclic Elite.

Betclic Elite

Asvel

Vainqueur au bout du suspense en juin dernier d’un 3ème titre consécutif contre Monaco, l’Asvel n’est toujours pas rassasiée. Le président du club, Tony Parker, n’a pas caché les ambitions de se montrer plus compétitif sur la scène Européenne en visant le top 8 de l’Euroleague. Pour se donner les moyens, les dirigeants Villeurbannais ont réalisé le gros coup de l’été, en engageant pour 2 saisons le meneur de l’équipe de France Nando De Colo, double champion d’Europe avec le CSKA Moscou. Arrivéeégalement d’un international Français, Joffrey Lauvergne, qui après des années réussies du côté du Zalgiris Kaunas en Euroleague, viendra apporter du caractère. Si l’Asvel a perdu sa traction arrière avec E.Okobo et C.Jones, TJ Parker misera sur Retin Obasohan et Parker Jackson-Cartwright pour apporter de la vitesse et du physique. À l’intérieur, Youssoupha Fall voit arriver Yves Pons, qui effectuera sa première saison en Europe après une année compliquée du côté de Memphis. L’Asvel sera armé pour conserver son titre, mais son manque de rotations à l’intérieur pourrait peser dans les confrontations contre Monaco. Mais TJ Parker a toujours su créer un groupe de combattants dévoué au collectif et pas de doute que LDLC Asvel aura des atouts à opposer à la Roca Team.

Betclic Elite

Boulogne-Levallois

Si Boulogne-Levallois a dû se résigner à conserver son MVP de la saison dernière Will Cummings, et que le début de l’été a été incertain avec une possible fusion avec d’autres clubs Franciliens, les dirigeants et Vincent Collet ont bien rectifié le tir pour se permettre de réaliser une nouvelle belle saison. En tête d’affiche, le futur numéro 1 de la draft 2023 Victor Wembanyama, qui disputera sa dernière saison en France avant de s’envoler vers les États-Unis. Avec sa pépite, Vincent Collet a décidé de construire l’équipe autour de lui. En l’entourant d’Hugo Besson, Tremont Waters, Aaron Henry et Devante’Jones, le coach de l’équipe de France disposera d’un effectif pour atteindre le dernier carré de la Betclic Elite.

Dijon

Annoncée en période de transition en 2021/2022, la JDA a pourtant atteint les demi-finales de Betclic Elite. En conservant son MVP David Holston, les Bourguignons ont pu construire une équipe avec sérénité. Gavin Ware a prolongé, tout comme Chase Simon et Abdoulaye Loum. Pour renforcer l’équipe, Nenad Markovic a fait revenir en France Jonathan Rousselle, qui reste sur une expérience réussie en Espagne. Le Slovène Gregor Hrovat rejoint également la Bourgogne tout comme le Monténegrin Danilo Nikolic. Un effectif taillé pour jouer les troubles fêtes et faire aussi bien que la saison passée !

Betclic Elite

SIG Strasbourg

Après une saison frustrante l’année dernière marquée par une élimination en 1/4 de finale de Betclic Elite contre Monaco et une finale de Coupe de France perdue, la SIG Strasbourg a conservé une ossature intéressante avec les soldats Jean-Baptiste Maille et Léopold Cavalière, ainsi que DeAndre Lansdowne, Ike Udanoh et Matt Mitchell, la SIG ne repartira pas de zéro. Toujours sous les ordres de Lassi Tuovi qui vient de réaliser un bel Eurobasket avec la Finlande, les Alsaciens ont fait venir le meilleur marqueur de Lega Italienne la saison dernière, Marcus Keene, ainsi que le Nigérien en provenance de Saragosse, Stan Okoye. De quoi pouvoir viser des beaux parcours sur tous les tableaux !

Betclic Elite

Nanterre

Avec 2 saisons de suite terminées hors du top 8, la JSF Nanterre espère bien retrouver les sommets de la Betclic Elite. Le champion de France 2013 a enrôlé le Bosnien de Boulogne-Levallois Miralem Halilovic et Justin Bibbins, meneur de Pau la saison dernière. Pascal Donnadieu a également fait revenir en France Rion Brown, passé par Dijon il y a quelques années. Avec un peu plus de régularité que la saison dernière, les Nanterriens pourront en embêter plus d’un cette saison.

Bourg-en-Bresse

Véritable déception la saison dernière avec une place en 2ème partie de tableau après plusieurs saisons dans le top 8, validées par des présences en Eurocup. Résultats, les dirigeants n’ont gardé que les joueurs Français (A.Julien, A.Chassang, H.Benitez) et décidé de recruter de nouveaux Américains. Avec les arrivées de Jordan Floyd, Frantz Massenat ou bien James Dickey, la JL Bourg semble armée pour ne pas revivre une saison galère comme la dernière. Avec le nouveau coach Frédéric Fauthoux, une nouvelle ère s’ouvre à Bourg-en-Bresse.


Jérémy Ernou

Le sport est une religion

Dernières publications

En haut