Basketball

Céline Dumerc : la Caps’ de tout un pays

Aujourd'hui, à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, We Sport a décidé de présenter quelques portraits de femmes qui ont marqué l'histoire du sport. Dans cet article, nous allons donc parler de Céline Dumerc, légende du basket féminin français. 

Tarbes dans le sang

Née dans les Hautes-Pyrénées, à Tarbes, c'est ici que tout commence pour celle qui va devenir l'emblème du basket féminin français pendant près de 20 ans. Alors âgée de 15 ans, elle part tenter sa chance à l'INSEP (Institut National du Sport, de l'Expertise et de la Performance), nous sommes alors en 1997. Le hasard fait parfois vraiment bien les choses puisque dans cette promotion, toujours en basket, elle y croisera un certain TP, mythique numéro 9 de l'équipe de France de Basket. Coïncidence ? Destins liés ? En tout cas, celle que l'on surnommera Caps' pour notamment son statut de capitaine de l'équipe de France retourne à Tarbes après sa formation. Sa carrière se lance et de fort belle manière. En 2002 déjà, avec le TGB, son club de cœur, elle atteint la finale de la Coupe Ronchetti, aujourd'hui renommée EuroCoupe, hélas perdue contre Schio. L'année d'après, c'est une autre finale, celle du championnat de France qui voit de nouveau le TGB échouer face à Valenciennes. Toutefois, son talent de meneuse est fortement remarqué dans l'un des clubs les plus en vue en France à l'époque : le CJMBB (Cercle Jean-Macé Bourges Basket), aujourd'hui Tango Bourges Basket.

Bourges, deuxième maison

Le Bourges Basket est en 2003 une référence européenne du basketball féminin. Triple championnes d'Europe en 1997, 1998 et 2001, sextuple championnes de France de 1995 à 2000, c'est une ville phare du basket. Céline Dumerc se voit mettre un peu de pression à son arrivée, remplaçant ni plus ni moins qu'une autre légende du basket français : Yannick Souvré, le tout coachée par un nouvel entraîneur : Pierre Vincent. En parallèle, Caps' décroche sa première sélection en cette même année en équipe de France. Elle ne quittera quasiment plus jamais ce rôle.

Dominées par Valenciennes deux fois en 2004 et 2005 en finale, les Berruyères s'offrent le titre en 2006, Dumerc continuant à impressionner et progresser. Son rôle en bleu va alors nettement s'intensifier lorsque Pierre Vincent devient également sélectionneur national. Un moment charnière car elle est alors approchée par le club russe d'Ekaterinbourg qu'elle rejoindra finalement en 2009, un voyage mal vécu qui la fera revenir au Prado en 2011. Malheureusement, tout au long de sa carrière, elle n'arrivera pas à décrocher une finale d'Euroligue, Bourges échouant en demi-finale en 2013 puis 2014. Toutefois, elle terminera son passage dans le Berry par un titre européen, l'EuroCoupe en 2016, marquant au fer rouge, son empreinte à Bourges, son maillot devrait être retiré logiquement lorsqu'à la fin de la saison, elle mettra un terme à sa carrière.

Basket Landes, un dernier défi

Afin de clôturer sa carrière sur un dernier défi, Céline Dumerc part à Basket Landes, club qui vise la qualification pour les compétitions européennes et capable de rivaliser sur la scène française. La preuve en est lorsque, pour son premier match à Bourges avec ses nouvelles couleurs, Céline Dumerc et les siennes s'imposent sur le parquet du Prado. Elle permettra d'ailleurs à Basket Landes de glaner sa première victoire en Euroligue cette saison face à… Bourges après un match fou en prolongations. Son 500e match a d'ailleurs eu lieu au Prado, diffusé en clair à la télévision, montrant l'histoire de son passé à Bourges et son statut d'icône du basket français.

Caps', la légende bleue

Céline Dumerc, c'est aussi et surtout l'équipe de France, plus particulièrement un soir d'août 2012 à Londres : une prolongation incroyable, deux shoots sortis d'ailleurs pour battre les Britanniques à domicile. C'est aussi et surtout le 20 juin 2009 à Riga, lorsque les Bleues créent l'un des plus grands exploits du sport français en étant championnes d'Europe après avoir battu la Russie, ultra favorite de la compétition. Mais il y a Londres 2012, un peu, Londres 2012 surtout, car si le match de poule face à la Grande-Bretagne est fantastique, qu'en est-il de sa prestation XXL face à la République tchèque en quart de finale avec 23 points. Qu'en est-il aussi et surtout d'une nouvelle claque infligée aux Russes en demi-finale ? On ne parlera pas de la finale face aux États-Unis, mais l'exploit était déjà là. Les Braqueuses brillaient devant la France entière, portées par le mythique numéro 9, comme Tony Parker qu'elle avait rencontré 15 ans plus tôt, celui de Caps', Céline Dumerc, la légende du basket français.

Authors

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début