Football

Clermont Foot : un début de saison plus que prometteur

Clermont Foot

Pour sa première saison en Ligue 1, le Clermont Foot 63 semblait bien plus faible que ses nouveaux concurrents et paraissait condamné à la dernière place du classement. Mais après un tiers de l'exercice, les Auvergnats pointent à la 14e place du classement à 7 points de la zone rouge. Alors même si on peut concéder quelques limites à cette équipe, elle a surpris bon nombre d'amateurs de Ligue 1.

 

Retour sur un début de saison intéressant

  • Une invincibilité prolongée…

Après une saison exaltante jusqu'au bout l'année dernière en Ligue 2, le Clermont Foot découvrait cette année la Ligue 1. Pour leur premier match dans l'élite, les Clermontois se déplaçaient chez un Bordeaux en convalescence. Sans complexes, ils se sont imposés 2 buts à 0 loin de leurs terres pour entamer de la meilleure manière leur nouvelle histoire. Le week-end suivant, le très modeste stade Gabriel-Montpied accueillait son premier match de Ligue 1, face à Troyes, concurrent direct au maintien. Devant un public en éruption, les locaux se sont une nouvelle fois imposés sur le même score.

Après deux victoires inaugurales, un déplacement au Groupama Stadium donnait Clermont perdant. Cependant, avec du caractère, ils ont réussi à égaliser après un penalty encaissé très tôt. Puis, menés 3 buts à 1, à la 80e minute, ils ont pu compter sur un doublé de leur recrue kosovare Rashani pour ramener le point du nul. Lors de la 4e journée, ils ont une nouvelle fois fait preuve de caractère pour remonter 2 buts face à Metz à domicile et ainsi rester invaincus.

 

  • …suivie d'une longue période de disette

Après ce premier bloc de 4 matchs, la trêve internationale a permis à tout le monde de souffler un peu et de préparer le déplacement au Parc des Princes. Même face à une équipe parisienne remaniée, les Auvergnats n'ont pas existé et sont repartis les valises pleines (4-0). Après cette première défaite, ils ont concédé le nul contre Brest. 3 jours après, Pascal Gastien avait décidé de faire tourner son effectif pour le déplacement à Rennes. Malheureusement, cela n'a clairement pas fonctionné puisqu'ils ont encaissé un 6-0. Le week-end suivant, ils se sont une nouvelle fois inclinés à domicile face à Monaco (1-3) avant de ramener un match nul de Lorient (1-1).

 

  • Une victoire référence face au champion

Deux mois après leur deuxième et dernière victoire, les Clermontois accueillaient le LOSC, champion de France en titre. Les Lillois, qui sortaient de trois victoires consécutives face à Reims, Strasbourg et Marseille arrivaient avec le plein de confiance. Pourtant, même avec leur effectif au complet, les hommes de Jocelyn Gourvennec n'ont jamais trouvé la solution pour véritablement inquiéter le promu. En revanche, les Clermontois ont trouvé la faille grâce à Vital N'Simba, qui, d'une frappe sèche, a donné la victoire aux siens. Une victoire référence face à une grosse écurie du championnat qui a permis à Clermont de reprendre un peu d'air dans la course au maintien. Lors de leur dernier match, ils ont été battus 2 buts à 1 à Nantes.

 

Les points positifs du début de saison

  • Une attaque prolifique

S'il y a bien un point positif à retenir sur ce début de saison, c'est l'attaque clermontoise. En effet, les coéquipiers de Mohamed Bayo ont trouvé le chemin des filets lors de 9 des 11 matchs disputés, restant muets à Paris et Rennes. En 11 rencontres, les Clermontois ont inscrit 14 buts dont aucun penalty. Pourtant, seuls 4 joueurs ont ouvert le compteur en Ligue 1 : Bayo (6), Rashani (4), Dossou (1), N'Simba (1).

 

  • Des principes de jeu assumés

Le passage d'une division à l'autre n'a changé en rien les principes et la vision du football du coach clermontois, Pascal Gastien. Sans départ majeur dans l'effectif, il a pu continuer à développer un jeu propre où les ballons ne sont pas dégagés loin devant. Cette persistance à toujours vouloir relancer chaque ballon a pourtant causé plusieurs frayeurs dans la défense auvergnate. Mais lorsque les intentions sont assumées, on ne peut que respecter et admirer le beau football qu'essaye de proposer le promu.

 

  • Des individualités performantes

Au-delà de ce groupe qui commence à parfaitement se connaître, le bon début de saison est aussi lié aux performances de certaines individualités. Mohamed Bayo et Elbasan Rashani ont plusieurs fois permis à leur équipe de gagner de précieux points avec 1 doublé chacun notamment. Au milieu, l'association Gastien – Abdul Samed est très complémentaire et efficace dans la récupération et la projection vers l'avant. Enfin, les deux latéraux Akim Zedadka et Vital N'Simba sont très intéressants dans leur apport offensif.

À lire aussi : À la découverte du Marbella Football Center

https://images.bfmtv.com/TVob_DLVvrI_iq9C8kIg94r-2GE=/0x40:768x472/images/La-joie-de-l-attaquant-gabonais-de-Clermont-Jim-Allevinah-apres-son-but-contre-Sochaux-lors-de-leur-match-de-L2-le-8-mai-2021-au-stade-Gabriel-Montpied-a-Clermont-Ferrand-1027485.jpg

 

Les points à améliorer

  • Une défense souvent fébrile

Une attaque prolifique mais une défense moins sereine. En effet, les Auvergnats ont encaissé beaucoup de buts, 22 au total, soit la 17e défense à égalité avec Bordeaux. Même si les 4 défenseurs n'ont pas changé cet été, ils ont découvert un niveau plus élevé et plus rapide. Cédric Hountondji et Florent Ogier, le capitaine, ont régulièrement été pris de vitesse dans les transitions. Le caractère offensif des deux latéraux clermontois n'aide pas forcément à l'équilibre défensif. Malheureusement pour lui, le portier Arthur Desmas a plusieurs fois été coupable de petites fautes de main lourdes de conséquences au tableau d'affichage.

 

  • Une Gastien-dépendance parfois problématique

S'il fallait identifier le joueur clé de l'effectif clermontois, on dirait qu'il porte le même nom que le coach. Johan Gastien, fils de Pascal Gastien, est véritablement la plaque tournante du jeu auvergnat. Du six mètres à la transition offensive en passant par les relances courtes, le milieu de terrain touche énormément de ballons. Cette omniprésence a parfois des limites. Avec son fort caractère et sa tendance à discuter les décisions arbitrales, il a été exclu à deux reprises cette saison. Lors de ces matchs de suspension, son absence s'est largement ressentie, notamment dans la relation entre la défense et l'attaque. Alors même s'il est important d'avoir un joueur de ce calibre dans l'équipe, les Clermontois devront trouver des solutions en cas d'indisponibilité.

 

  • Des points perdus face à des concurrents directs

Alors si le jeu et les intentions sont souvent au rendez-vous lors des matchs de Clermont, ils ressortent régulièrement frustrés par des résultats plus décevants. Notamment face à des concurrents directs au maintien, contre lesquels il est préférable de prendre le maximum de points. Ainsi, les réceptions de Metz et Brest se sont soldées par des matchs nuls. À l'extérieur, le nul à Lorient et la défaite à Nantes sont autant d'occasions manquées de prendre de précieux points. Alors même si, au vu du scénario du match, ces rares points sont aussi appréciés, il faudra corriger cet élément pour le reste de la saison.

 

Après la réception de Lille il y a deux semaines, Clermont accueille ce soir (20h45) l'Olympique de Marseille. La réception d'un deuxième cador du championnat pourrait permettre de valider le travail effectué depuis plusieurs semaines.

Dernières publications
To Top