Espagne

Comment la MSN de 2014-2015 a marqué le FC Barcelone et son époque ?

Barcelone

Après leur lourde défaite face au PSG le 16 février dernier en Ligue des Champions à domicile, le FC Barcelone parait faible comparé à son histoire. Pourtant il y a six ans, le Barça venait d’assembler la meilleure attaque d’Europe, la MSN. Composée de Messi, Suarez et Neymar, cette ligne offensive a marqué l’histoire du FC Barcelone et du football à jamais. Retour sur sa création et son efficacité lors de la saison 2014-2015.

 

Mercato 2014 : la création du trio magique

11 juillet 2014, Luis Suarez quitte Liverpool pour rejoindre le FC Barcelone, acheté pour 81M€. L’attaquant uruguayen sort d’une saison plus que pleine avec les Reds. Il finit soulier d’or européen avec 37 buts inscrits dont 31 en Premier League. Il est également élu meilleur joueur de Premier League. En bref, Suarez est au sommet de sa forme quand il débarque dans le pays catalan.

Il rejoint donc l’enfant chéri du club, Lionel Messi et le Brésilien Neymar arrivé un an avant lui de Santos. Ensemble, ils forment la MSN (rien à voir avec la messagerie de Microsoft) et sont destinés à régner sur le monde du football. Seul hic dans cette association, Luis Suarez doit purger une suspension de quatre mois après sa morsure envers Giorgio Chiellini lors de la Coupe du Monde 2014. Cela retarde l’inévitable et le premier match de la MSN au complet a lieu lors d’un Classico à Santiago Bernabéu. Pas le meilleur contexte pour s’acclimater à sa nouvelle équipe, encore plus après plusieurs mois sans avoir joué. Toutefois, El Pistolero n’aura besoin que de six matchs pour marquer son premier but sous les couleurs blaugranas contre l’APOEL Nicosie en phase de poules de Ligue des Champions.

Enfin, pour lancer véritablement le tsunami offensif barcelonnais, il fallait un match référence où chaque membre de la MSN réussit à inscrire son but. Le 10 décembre 2014 marque le jour J, toujours en phase de poules de Ligue des Champions. Le Barça bat 3-1 le PSG au Camp Nou avec Messi, Suarez et Neymar buteurs.

Bien que cette attaque soit phénoménale, il ne faut pas négliger l’apport du milieu de terrain. Composé principalement de Sergio Busquets, Ivan Rakitic et Andres Iniesta, ce milieu facilitait énormément le travail des attaquants. De plus, ce fut la dernière saison de la légende Xavi. L’Espagnol rentrait souvent en fin de rencontre pour distiller quelques caviars à son attaque de rêve.

 

Une emprise totale sur le jeu

En plus d’être un formidable trio sur le papier, cela s’appliquait également dans le jeu. Les trois attaquants se trouvaient sans même se voir. Ils savaient pertinemment où allait se placer chacun avant même que l’action ne débute. La distribution des buts était relativement équilibrée mais surtout quand un coéquipier était mieux placé que soit, le collectif primait sur les individualités. Ce match contre Getafe en fin de saison est l’apothéose de ce système. Le Barça remporte la rencontre 6-0 avec un doublé de Suarez et Messi ainsi qu’un but de Neymar et Xavi. À noter que c’est lors de ce match que la MSN dépasse les 100 buts toutes compétitions confondues.

De plus, quand un club a la chance d’avoir trois stars de l’envergure de celles-ci, les rotations sont plus faciles surtout avant les grandes échéances. Luis Enrique pouvait pendant les matchs de Coupe du Roi ou avant les grandes soirées européennes préserver un ou deux membres de la MSN et miser sur le travail du dernier.

Enfin, cette emprise totale sur le jeu est définie par une possession de balle importante et par des buts historiques. Parmi ces buts, on pense à ce quart de finale de Ligue des Champions où Suarez se moque de David Luiz sur chaque but de son doublé. On vibre toujours sur le but historique de Messi contre le Bayern Munich. Jérôme Boateng avait vécu une très mauvaise soirée. Nous nous rappelons de ce coup franc de Neymar en pleine lucarne contre Séville. On se remémore ce sprint de la Pulga contre trois défenseurs face à Bilbao en Coupe du Roi.

Crédit vidéo : Résumé FR

 

Une suprématie statistique

Le monde du sport est rempli de chiffres, de statistiques qui peuvent parfois expliquer un événement. Dans le cas de la MSN, les chiffres montrent à quel point cette attaque était destructrice dès leur première saison.

  • La MSN a inscrit 122 buts (58 Messi, 39 Neymar, 25 Suarez) et réalisé 62 passes décisives sur la saison (31 Messi, 24 Suarez, 11 Neymar)
  • Messi termine 2e meilleur buteur de la Liga avec 43 buts, derrière Cristiano Ronaldo (48) et devant Neymar et Griezmann (22)
  • Neymar et Messi finissent meilleurs buteurs de Ligue des Champions avec 10 buts (à égalité avec Ronaldo)
  • Messi et Neymar sont les deuxième et troisième meilleurs buteurs d’Europe avec respectivement 58 et 39 buts
  • Le FC Barcelone a accompli un triplé historique : Liga, Ligue des Champions et Coupe du Roi, le deuxième après celui de 2009

Certes, Luis Suarez n’apparait pas beaucoup dans cette liste mais sa suspension de début de saison lui a fait manquer deux mois et demi de compétition.

 

Au total, la MSN aura marqué 364 buts et produit 211 passes décisives en trois saisons. Son empreinte dans le monde du football est indélébile. Elle aura tout gagné dès sa première année. Cette simplicité dans le jeu ou plutôt cette capacité à rendre facile l’impossible a permis au FC Barcelone de poursuivre une période dorée. Cette puissance offensive et collective n’existe plus réellement dans le Barça d’aujourd’hui qui doit passer par une phase de reconstruction.

 

Crédit photo : FC Barcelone

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire