Coupe du monde

Coupe du Monde 2022 : Quels sont les jeunes joueurs qui ont le plus impressionnés ?

coupe du monde

La Coupe du monde 2022 est presque arrivée au stade des matchs à élimination directe, mais quels joueurs ont impressionné jusqu'à présent ?

Nous ferons abstraction de l'Argentin Lionel Messi et du Français Kylian Mbappé, qui sont déjà connus comme les meilleurs joueurs du monde, et nous nous concentrerons sur ces jeunes stars dont les performances les ont élevés à un autre niveau.

Avant le tournoi, nous avons passé en revue les meilleurs espoirs de moins de 23 ans et un certain nombre d'entre eux – l'Anglais Jude Bellingham, le Brésilien Rodrygo et l'Allemand Jamal Musiala, entre autres – ont brillé au Qatar. Mais avec un œil sur le marché des transferts de janvier dans un mois, quels joueurs ont augmenté leurs chances d'être transférés grâce à leurs efforts lors de la Coupe du monde ?

Cody Gakpo, 23 ans, milieu de terrain offensif/attaquant, Pays-Bas / PSV

Déjà dans le collimateur de nombreux clubs avant la Coupe du monde, l'attaquant néerlandais a marqué un but lors de chacun des trois matches de la phase de groupes et semble s'épanouir dans la pression supplémentaire qui accompagne un grand tournoi. Jouant dans un rôle d'attaquant un peu plus central que celui qu'il occupe au PSV, Gakpo s'est admirablement adapté en choisissant les bons espaces et les bons angles, en faisant preuve d'un jeu combiné de première classe et d'une finition soignée, tout en constituant une menace permanente et imprévisible pour la ligne arrière adverse. Athlétique, énergique et techniquement brillant, Gakpo est devenu un joueur clé pour les Pays-Bas et fera sûrement l'objet d'un grand intérêt de la part de Manchester United et d'autres en janvier.

Yunus Musah, 20 ans, milieu de terrain central, USA / Valence

La Coupe du monde s'est avérée être une expérience déterminante pour le milieu de terrain américain. Au début du tournoi, son dynamism, sa technique rapide et pratique étaient bien connus de son passage en Liga, mais il s'est révélé être un travailleur acharné avec une attitude magnifique. Sur le plan créatif, Musah n'a pas fini de faire parler de lui dans ce tournoi, mais sa prestation inspirée contre l'Iran – il a fermé les espaces et bousculé l'adversaire jusqu'à ce qu'il s'essouffle dans les dernières minutes – a montré une attitude digne d'un joueur de haut niveau.

Enzo Fernandez, milieu de terrain central, 21 ans, Argentine / Benfica

Même si le sélectionneur argentin Lionel Scaloni n'a pas fait grand cas du milieu de terrain de Benfica jusqu'à présent, Fernandez a tout de même changé la donne. Mis à part son but contre le Mexique – une belle frappe enroulée à l'entrée de la surface de réparation – il a été partout : il a gagné des coups de tête et des tacles, il a apporté de la qualité et de la créativité au ballon, et il a fait des raids énergiques dans les zones centrales. Bien qu'il n'ait quitté River Plate pour le Portugal que pour 12 millions d'euros cet été, l'intérêt pour Fernandez ne devrait pas diminuer avant la prochaine période de transferts, car il commence à ressembler à un milieu de terrain de haut niveau.

Tajon Buchanan, 23 ans, ailier, Canada / Club Brugge

L'ailier a eu du mal à sortir de l'ombre de ses coéquipiers Alphonso Davies et Jonathan David, mais les performances de Buchanan au Qatar lui ont valu un temps d'attention bien mérité. Énergique et plein d'endurance, le jeune Canadien a attiré l'attention par son rythme électrique, ses courses rapides vers les défenseurs (13 dribbles contre la Croatie) et son attitude infatigable. Son désir incessant d'affronter ses adversaires peut l'amener à perdre trop souvent la possession du ballon, mais il est généralement déterminé à revenir pour la récupérer et pourrait être l'une des belles affaires de l'hiver.

Jakub Kiwior, 22 ans, défenseur central, Pologne / Spezia

Face au Mexique lors du match d'ouverture, le défenseur central polonais – qui était arrière gauche dans sa jeunesse – a réalisé une prestation confiante et assurée pour ses débuts en Coupe du monde. Aux côtés du vétéran Kamil Glik, Kiwior a bien géré les centres, a anticipé le danger très tôt et a fait bon usage de sa mobilité pour se maintenir dans les un contre un, tout en faisant preuve de vivacité d'esprit pour exécuter rapidement des blocs. Lorsqu'il joue en retrait, le défenseur de Spezia a tendance à opter pour des passes à faible risque, sans flamboyance inutile. Alors que la Pologne était assiégée par l'Argentine, il est intervenu au bon moment en effectuant un dégagement crucial sur la ligne de but.

Josko Gvardiol, 20 ans, défenseur central, Croatie / RB Leipzig

Arrivé au Qatar avec la réputation d'être l'un des meilleurs jeunes défenseurs du jeu, le Croate de 20 ans n'a pratiquement pas fait de faux pas lors des premiers matches. Sa qualité de balle est impressionnante – les 115 touches de balle contre le Maroc montrent à quel point on lui fait confiance pour jouer depuis l'arrière – et il a opéré avec l'autorité d'un joueur bien plus âgé que lui. Concentré et déterminé, Gvardiol relève les défis avec un maximum de conviction et, même à ce stade de sa carrière, il semble avoir un “facteur peur” pour décourager l'adversaire. Avec l'intérêt de Man City, Chelsea, la Juventus et d'autres clubs européens d'élite, il est destiné à un grand transfert bientôt.

Mohammed Kudus, 22 ans, milieu de terrain offensif, Ghana / Ajax

Le milieu de terrain offensif ghanéen a été l'un des meilleurs joueurs de la phase de groupes. Avec son doublé contre la Corée du Sud, il s'est annoncé comme tel sur la scène mondiale, et sa contribution globale a été superbe. Qu'il joue en position de milieu offensif central ou qu'il déborde sur la droite, le gaucher Kudus est efficace pour s'échapper de son marquage et déséquilibrer la défense adverse en portant le ballon de manière ciblée. Pourtant, bien qu'il soit reconnu pour ses qualités balle au pied – notamment ses dribbles – Kudus est également très actif sur le plan défensif, comme en témoigne sa moyenne de 15 duels par match.

Aissa Laidouni, 25 ans, milieu de terrain central, Tunisie / Ferencvaros

Grâce à ses performances avec la Tunisie, Laidouni est sorti de l'anonymat pour suggérer qu'il pourrait être un bon joueur. Bien qu'il ait grandi en France, Laidouni a dû faire ses classes dans des clubs roumains et hongrois. Mais ses performances assurées et régulières de la semaine dernière pourraient faire de lui une cible astucieuse et peu coûteuse pour un club de taille moyenne dans un grand championnat européen. Depuis le centre de l'entrejeu tunisien, il a créé, organisé, distribué des passes de qualité et fait preuve d'une certaine finesse sur le ballon, tout en continuant à tacler avidement, à gagner des un contre un et à récupérer le ballon.

Piero Hincapie, 20 ans, défenseur central, Équateur / Bayer Leverkusen

Hincapie

Déjà l'un des jeunes défenseurs les plus recherchés en Europe, Hincapie a montré une belle palette de ses capacités au Qatar. Lors du match d'ouverture contre les hôtes, il s'est principalement occupé de la circulation du ballon depuis sa position sur la gauche, tandis qu'il s'est distingué (toujours sur la gauche) dans le trio arrière contre les Pays-Bas. Grâce à sa vitesse et à sa capacité d'anticipation, il n'a pratiquement pas concédé de duel défensif contre ces derniers, tandis qu'il a gagné le ballon dans la moitié de terrain adverse en poussant et a également dominé dans les airs. Le penalty qu'il a concédé contre le Sénégal était pour le moins maladroit, mais il n'a pas entaché son impression générale positive.

 


Dernières publications

En haut