Espagne

Coupe du Roi : un scénario de dingue envoie le Barça en demi-finale

Barcelone

Mené 2-0 à cinq minutes de la fin, le FC Barcelone a trouvé l’énergie pour arracher la prolongation puis la victoire face à Grenade (5-3). Porté par un Antoine Griezmann magistral, le Barça est qualifié pour les demi-finales de la Coupe du Roi.

Le Barça pris à revers

Dès le début du match, Barcelone a mis beaucoup d’intensité. Les Catalans se sont adjugé la possession du ballon comme à leur habitude mais avec une rigueur perdue ces derniers temps. Durant les trente premières minutes, toute l’armada blaugrana s’est jetée sur les buts d’Escandell. Néanmoins, le gardien andalou s’est dressé en véritable mur humain, que ce soit sur les deux têtes d’Araujo, le coup franc de Messi ou les percées de Trincao et Griezmann. Les hommes de Ronald Koeman ne se sentaient pas en danger mais tout à basculé sur la première véritable situation granadino. Samuel Umtiti perd la balle bêtement dans les 15m de son camp. Soro récupère, centre pour Kenedy dans l’axe. Ce dernier fusille ter Stegen du plat du pied et ouvre le score. De plus, Kenedy s’est illustré une nouvelle fois deux minutes plus tard en subtilisant la balle à Araujo et en partant seul en contre. Arrivé aux abords de la surface, il croise trop sa frappe qui finit à côté. Les 22 joueurs sont rentrés aux vestiaires, avantage Grenade au tableau d’affichage.

Une deuxième période sensationnelle

L’acte 2 a livré un scénario totalement fou. Mené d’abord 1-0 à la mi-temps, le Barça a encaissé un second but dès la reprise. En effet, Griezmann perd la balle très haut. Soldado est lancée dans l’axe et dépasse Samuel Umtiti en pointe de vitesse. L’Espagnol arrive en un contre un face à Ter-Stegen et transforme son occasion. À partir de ce moment-là, les Blaugranas vont se focaliser uniquement sur l’attaque. D’ailleurs, les changements de Ronald Koeman seront très offensifs avec les sorties de Umtiti, Trincao et Sergio Busquets pour Dembélé, Braithwaite et Riqui Puig. Cela va porter ses fruits puisque Escandell a dû sortir le match de sa carrière avec pas moins de quinze arrêts pour maintenir les siens en vie. De plus, le portier habituellement remplaçant a reçu l’aide de ses montants avec une barre transversale de Trincao à la 61e, une équerre de Dembele à la 86e et un poteau de Messi à la 90e. Il faut rajouter à cela un bloc de onze joueurs très compacts en défense voulant à tout prix tenir ce score plus que favorable pour se retrouver en situation d’attaque-défense perpétuelle.

Durant la seconde période, la seule situation dangereuse andalouse se résume à un contre à quatre contre trois mal négocié. Toujours deux buts de retard à moins de dix minutes de la fin du match, les Catalans vont tout donner. Preuve à l’appui avec cette bicyclette incroyable d’Antoine Griezmann à la 81e, arrêtée encore une fois par Escandell. Cependant, le champion du monde 2018 redonne espoir à son équipe à la 88e minute. Sur une ouverture lumineuse de Messi, Griezmann se jette dans un angle très fermé et trompe le dernier rempart qui marque contre son camp par manque de vigilance. Toutefois, il y avait encore un but de retard. Dans les ultimes minutes du temps additionnel, Messi retrouvant Griezmann, son centre pour Jordi Alba permet au latéral gauche de placer sa tête pour arracher une prolongation inespérée.

Une prolongation à couper le souffle

Dans la lancée de la seconde période, les Barcelonais se sont jetés à l’assaut du but adverse. À la 95e, Messi pénètre dans les six derniers mètres, frappe mais bute sur Escandell. Jordi Alba récupère et centre pour Braithwaite mais le Danois ne parvient pas à couper la trajectoire. Le N°9 manque également une tête une minute plus tard. Néanmoins, le Barça monopolise le ballon fortement (78% de possession). Jordi Alba va rendre la pareille à Griezmann en lui adressant un centre de grande qualité. Le Français met sa tête pour donner l’avantage à son équipe pour la première fois du match. Cette avance ne sera que de courte durée, puisque Dest commet une faute dans la surface cinq minutes après et provoque un penalty. Fede Vico se charge de le frapper et de le transformer. Les deux équipes sont de nouveaux à égalité à la mi-temps.

Dans les quinze dernières minutes du match, Barcelone est en totale maîtrise. À la 108e, Leo Messi frappe et veut marquer son but. Escandell bloque le tir mais relâche le ballon. Frenkie de Jong suit l’action et pousse la balle au fond des filets. Ensuite, de nouveau en attaque, Martin Braithwaite passe en arrière pour Messi qui frappe. Le ballon est sauvé sur la ligne. Dembélé reprend et donne à Griezmann qui renverse pour Jordi Alba d’un extérieur du pied splendide. La latéral espagnol conclut l’action d’une reprise de volée assassine.

Le FC Barcelone se qualifie pour les demi-finales de la Coupe du Roi, non sans mal mais avec caractère. Antoine Griezmann a été impérial avec une implication sur le but contre-son-camp, un but et deux passes décisives. Jordi Alba est également allé de son doublé. Malgré les cinq buts encaissés, Escandell aura réalisé une très grande performance tout comme son équipe. Certes, le Barça retrouve les demies mais des lacunes surtout en défense subsistent. Il faudra absolument les corriger pour les prochaines échéances, notamment une belle confrontation contre le PSG en Ligue des Champions. 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire