Equipes de France

Dans la douleur, la France s’impose contre le Monténégro

C’était le match piège par excellence et les Bleues s’en sont sorties de justesse face à des Monténégrines qui n’auront lâcher que dans les dernières minutes, à Herning, au Danemark (24-23).

Slovénie, Russie, Corée du Sud… Ces trois pays ont fait tomber l’Equipe de France lors de leurs trois derniers matchs d’ouverture dans une compétition internationale. L’histoire ne s’est pas répétée cette fois. Ces Bleues, championnes d’Europe en titre, s’en sont tirées avec une victoire d’un but. Pourtant, le Monténégro était amputé de Katarina Bulatovic. Celle qui est sans doute la meilleure joueuse de la jeune histoire de ce pays a pris sa retraite à l’issue de la saison dernière. Au Danemark, les Françaises prennent deux points d’entrée.

Trou d’air de quelques minutes des Bleues

Les premières minutes sont, à l’évidence, en faveur des monténégrines. Leur bloc défensif est bien en place et les Bleues butent, ne trouvant aucun intervalle. Trois pertes de balle, des tirs compliqués et zéro but, la mise en route est compliquée (0-2 ; 7e). C’est peut-être le manque de compétition ensemble qui fait défaut aux françaises sur ce début de rencontre – trois matchs en 2020 – mais les dames des Balkans impriment leur rythme et montrent un visage plaisant (4-8 ; 18e).

Les changements tactiques d’Olivier Krumbholz portent leur fruit. La défense passe en 1-5 avec une Estelle Nze Minko avancée, en dissuasion. La France construit mieux ses attaques et les finitions se font sur les ailes avec notamment Chloé Valentini et Laura Flippes. Amandine Leynaud réalise ses premières parades dans la cage (8-10 ; 24e). En infériorité numérique, le Monténégro arrive à marquer en toute fin de période sur un tir croisé d’une droitière à droite. Les deux équipes sont au coude à coude après les 30 premières minutes (11-12 ; 30e).

Au bout du suspens

Jovanka Radicevic se trouve être la joueuse qui se montre le plus. L’ailière droite monténégrine fait grimper ses stats à 5/6 grâce à deux nouveaux buts face à la nouvelle entrante Cléopatre Darleux. Les adversaires des Bleues tentent quelques fois de jouer à sept joueuses de champ, en sortant leur gardienne. La France stabilise l’écart (15-16 ; 39e). Les filles d’Olivier Krumbholz arrivent bien à museler Durdina Jaukovic la star du Monténégro et de Brest. Elle n’obtient que peu d’opportunités de tirs (18-20 ; 48e).

Darleux fait, heureusement, des différences entre ses poteaux avec quelques arrêts spectaculaires et essentiels. De l’autre côté du terrain, c’est plus délicat, peu de un-contre-un, peu de tirs de loin. Aïssatou Kouyaté apporte sa fraîcheur en marquant deux fois coup sur coup. La France est devant pour la première fois de la rencontre (21-20 ; 52e). A +2, les Françaises ont manqué par deux fois l’occasion de tuer le match, le Monténégro est revenu à un but avant que Chloé Valentini baisse le rideau pour valider son 100% au shoot. 24-23, score final. L’entrée est réussite face à une équipe des Balkans accrocheuse.

La suite pour les championnes d’Europe en titre, c’est dès dimanche à 18h15 contre la Slovénie. En même temps, ce vendredi 4 décembre, se jouait Croatie – Hongrie et les Croates ont également gardé un court avantage. 24-22 à l’arrivée.

Crédits photo : Henning Bagger / AFP

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
porta. id Sed libero ante. neque. felis Donec sem,